Exposition « Cavalli Marini » : Alfa Romeo sur l’eau

Exposition "Cavalli Marini" : Alfa Romeo sur l'eau
Nicolas Anderbegani
Nicolas est un passionné de belles autos et de leurs histoires. Déjà auteur et photographe sur d'autres supports, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en Mars 2020.

À la une sur News d'Anciennes

Inaugurée l’an dernier à l’occasion du 110e anniversaire de la marque, l’exposition « Cavalli Marini » joue les prolongations et peut toujours être admirée au Museo Storico Alfa Romeo situé à Arèse, dans la banlieue de Milan, près de l’ancienne usine du Biscione. L’occasion de rappeler l’histoire méconnue mais tout aussi victorieuse des moteurs Alfa Romeo sur mer.

L’Italie et les courses marines : puissance, gloire et propagande

Les compétitions de motonautisme ont eu aussi leur âge d’or, entre les années 30 et les années 80, à une époque où le marché de la plaisance était en plein explosion. De plus, en Italie, le motonautisme était aussi associé à l’imagerie héroïque et guerrière des nageurs de combat qui, lors de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre avec la célèbre unité Decima Mas, avaient multiplié les opérations audacieuses à bord de canots motorisés MAS (Motoscafo Armata Silurante). Le régime fasciste, très interventionniste dans la compétition mécanique, ne s’était pas privé d’exalter ces prouesses à des fins de propagande.

Avec le V12 de la 375F1, Ferrari a motorisé dans les années 50 les bateaux de course Arno qui ont remporté de nombreux titres et établi de nombreux records. Maserati s’implique aussi et plus tard, Lamborghini devient l’un des motoristes préférés des compétitions Offshore. Le fameux et tristement célèbre Colibri de Didier Pironi, avec lequel il trouva la mort en 1987, était propulsé par deux V12 frappés du Taureau. A l’instar de ses congénères transalpins, Alfa Romeo peut également se vanter d’un mémorable passé sur mer, qui mérite d’être rappelé.

Exposition "Cavalli Marini" : Alfa Romeo sur l'eau
L’Arno Ferrari (wikipedia)

Alfa Romeo fait feu de tout bois

Il faut préciser en premier qu’Alfa Romeo ne s’est longtemps pas limité à la production automobile et possédait une branche Alfa Romeo Industrie présente dans l’aéronautique avec Alfa Romeo Avio et dans le secteur du transport utilitaire avec Alfa Romeo Veicoli Industriali. Bus, trolleybus, camions et moteurs d’avion ont fait partie de la production du Biscione, qui fut mise à contribution pour l’effort de guerre italien pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Ce sont des V6 maison qui propulsaient les fameux « canots explosifs » utilisés par les forces spéciales de la marine italienne pour attaquer des navires alliés. Des moteurs Alfa Romeo ont aussi propulsé des bateaux de pêche et même des vaporetti de Venise ! Et puis, ADN oblige, les moteurs milanais ont aussi écumé, c’est le cas de le dire, les courses nautiques.

L’autre success story de l’Alfetta

L’exemple le plus emblématique mis en avant par l’exposition est celui du moteur Alfa Romeo 158, bien connu pour ses nombreux succès obtenus dans les Alfetta 158 et 159.

Quand on pense à l’Alfetta, on peut certes se rappeler du fameux coupé sportif GTV ou de la berline cubique des années 80, mais surtout des monoplaces qui ont dominé les grand prix entre 1946 et 1951, avec à la clé deux titres mondiaux de Formule 1 obtenus par Giuseppe Farina et Juan-Manuel Fangio. Le fameux moteur, conçu en 1938 par Gioacchino Colombo, était un 8 cylindres en ligne de 1.5 litre de cylindrée alimenté par un compresseur Roots. Dans son ultime évolution, avec un compresseur à deux étages, il culmina à 450 chevaux !

Ce moteur a été utilisé dès la fin des années 30 dans le motonautisme puis a équipé le bateau de course Arno II, un monocoque allégé construit par les chantiers navals Picchiotti à Viareggio en 1946. Derrière ce bateau transparaît la figure d’Achille Castoldi, qui en 1943 avait sauvé une partie des Alfettas en les cachant dans sa ferme d’Abbategrasso, à l’abri des bombardements et des réquisitions de guerre.

Exposition "Cavalli Marini" : Alfa Romeo sur l'eau

Après le retrait d’Alfa Romeo de la F1, le moteur est installé sur le spectaculaire Laura 1er de type hydroplane, constitué d’une coque en bois et de panneaux en aluminium. Piloté par Mario Verga, il remporte la classe 450 KG puis la classe 800KG. Suit alors le Laura III en 1953, qui…combine deux moteurs Alfetta pour atteindre 800 chevaux ! Sur le lac Iseo, Verga atteint 274 Km/h avant d’effectuer une nouvelle tentative en 1954. Il dépasse les 300 Km/h mais heurte plusieurs vagues qui catapultent le Laura 3, lequel est désintégré alors que le pilote est tué sur le coup.

Une collection de champions

D’autres bateaux, tous auréolés d’un beau palmarès, complètent ainsi la collection :

L’entrée du musée nous accueille par le « Popoli-Alfa Romeo » de 1969 qui utilise un moteur dérivé du Tipo 33 des sport-prototypes, porté de 2 litres à 2,5 litres par Autodelta et développant 300 chevaux. Leopoldo Casanova établit le record du monde de vitesse dans la catégorie KC 500 KG, invaincue à ce jour, à une vitesse moyenne de 225.145 km / h.

Le « Loustic 2 » est un Racer catégorie 350KG construit en 1964 par le chantier Celli de Venise, équipé du moteur Giulietta 530 de 1300 cc.


L’exemplaire « Dalla Pietà – Alfa Romeo » remporte trois titres européens et deux italiens dans la catégorie European Runabouts / Inboard sport entre 1968 et 1970. Il a été construit pour Luigi Raineri, un célèbre préparateur de moteurs de course marins.

On admire ensuite le « Molivio – Alfa Romeo GTA », piloté par Leopoldo Casanova et propulsé par des moteurs de la Giulia GTA Audodelta 1700cm³. Entre 1968 et 1972, il remporta un titre européen, quatre titres italiens et battit le record du monde de vitesse à quatre reprises dans trois catégories différentes.

Le « Dino Celli » de 1970 est propulsé par le moteur marin Autodelta issu du coupé Montréal. Il a été dirigé par Antonio Pietrobelli, célèbre pilote et vainqueur pendant plus de 10 ans de titres italiens, européens et mondiaux sur piste.

Une belle expo à voir pendant que c’est possible, que vous soyez fans de ces bateaux ou des mécaniques Alfa. Toutes les infos pratiques sont accessibles en cliquant ici.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles