Quelques belles surprises pour les Citroën d’Aguttes lors de la Vente du Siècle

La Vente du Siècle était le nom tout trouvé pour Aguttes et sa vente aux enchères de la Ferté Vidame, pendant le Rassemblement du Siècle célébrant Citroën.

La Vente du Siècle par Aguttes

71 autos étaient au programme de la vente aux enchères organisée ce dimanche pendant le rassemblement du siècle (dont on reparle en détail ici). Plus de la moitié des autos partent sous le marteau avec 44 lots vendus dont certains à de gros prix !

En tout cas les tentes ont attiré du monde… pas facile de faire des photos dans ces conditions.

Les stars de la vente

Plusieurs gros prix sont au programme de la Vente du Siècle par Aguttes.

La DS 21 Cabriolet de 1968 se présentait avec une des plus grosses estimations du catalogue : entre 160 et 180.000 €. Elle a dépassé ces prix pour atteindre 214.020 € sous le marteau.

Autre gros prix sous le marteau : une Traction 11B Cabriolet de 1938. Belle surprise puisqu’elle se vend 182.820 € alors que son estimation la cantonnait à la fourchette 120-160.000.

Par contre la 11A Faux Cabriolet de 1936, estimée entre 160 et 180.000 € ne se vend pas. Elle a pourtant fait la preuve de son bel état mécanique en venant de Suède… par la route !

Dans la famille Traction je voudrais…

On retrouvait d’autres belles Traction pour la vente. On commence avec un roadster 11AL de 1936 qui ne se vend pas (est. 90-120.000 €) et un roadster 7C blanc estimé entre 80 et 100.000 pour un prix de vente final de 90.000 €.

Plus classique, la limousine de 1937 se vend 26.220 € (est. 18-25.000 €), la BL de 1938 pour 15.420 € (est. 10-15.000 €)…
Du côté des 15, la H de 1955 ne se vend pas (est. 35-45.000 €) pas plus que l’étonnant break (transformé suite à un accident).

Et chez les DS je voudrais…

On retrouvait deux DS d’exception au catalogue. La DS 23 Lorraine, blindée de surcroît est l’avant dernière DS Chapron construite. Estimée entre 80 et 150.000 € elle ne se vend pas. La DS 19 Concorde de 1965 estimé au même prix ne part pas.

Autre belle création, la DS19 Cabriolet de 1963 estimé entre 120 et 160.000 € et vendu 126.420 €.

Parmi les DS plus classiques de la vente du siècle, la DS19 de 1958 en parfait état de fonctionnement, estimée entre 60 et 80.000 € ne se vend pas, pas plus que la DS 23 brune, une IE boîte 5 avec la même estimation.

De belles ancêtres pour la Vente du Siècle par Aguttes

Plusieurs “propulsion” le petit nom des ancêtres de Citroën étaient proposées à la vente. On en avait noté trois :

  • la B14 Caddy de 1926, avec restauration ancienne et une estimation comprise entre 25 et 30.000 € ne part pas
  • la Rosalie Torpédo 10A de 1934, estimée entre 20 et 25.000 €, non plus
  • une B2 de 1931, la seule survivante des autos carrossée par Manessuis, estimée entre 1000 et 3000 €, non plus

Les modèles les plus anciens, et donc les moins connus ont moins de succès auprès des collectionneurs.

Les deuches et dérivés

Evidemment les 2CV et dérivés étaient également proposée lors de la vente du siècle. L”AZ de 1959 en sortie de grange estimée entre 1000 et 3000 € et part pour 8220 € !
Une Charleston de 1990 était présentée avec 3592 km au compteur… et une estimation folle de 20 à 30.000 € qu’elle dépasse légèrement à 31.020 € !
Plus chère encore, une 2CV 6 de 1990 elle aussi, qui n’a elle que 9km au compteur était estimée entre 35 et 45.000 € et s’envole à 66.420 € !
On termine avec la “reine des deuches”, une Sahara estimée entre 80 et 120.000 € et vendue pour 82.000 €.

Autre estimation folle chez une dérivée de deuche. Il s’agit d’une Dyane avec 1953 km au compteur et estimée entre 20 et 30.000 € ! Elle part finalement pour 22.020 €. Une seconde Dyane, estimée entre 7 et 10.000 € atteint 8220 € sous le marteau.

Les autres Citroën de la Vente du Siècle par Aguttes

En dehors de ces “classiques”, la vente du Siècle Aguttes proposait également d’autres modèles. On avait noté quelques autos :

  • une Citroën Visa 1000 Pistes avec 1100 km au compteur et 50.000 et 60.000 € qui ne se vend pas
  • une CX 25 TGI de 1991 ex-GIGN, estimée entre 6 et 10.000 € et non vendue
  • une M35, la n°449 estimée entre 15 et 25.000 € et finit à 29.220 €
  • une XM V6 Exclusive estimée entre 4 et 7000 € qui double presque la mise à 13.020 €
  • une C6 V6 HDI avec 13 km au compteur et une estimation comprise entre 45 et 55.000 € et partie pour 53.220 € !

Evidemment les SM étaient également présentes. La belle dorée estimée entre 40 et 50.000 € atteint 47.220 € tandis que la version course, estimée entre 28 et 38.000 €, ne se vend pas.

Tous les résultats sont ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.