Collection Bataille

Les Résultats de la vente de la Collection Bataille, et des autres belles d’Osenat

C’était samedi dernier à Fontainebleau. La vente Osenat comprenait de belles autos anciennes mais aussi la collection Bataille et ses populaires sorties de grange qu’on vous avait fait découvrir ici. Voici les résultats.

Les résultats de la collection Bataille

Avec plus de 56 lots, la collection Bataille représentait une belle partie de la vente. Et comme toute sortie de grange, elle attisait les convoitises. Certains redoutaient que les prix s’envolent et que les “méchants spéculateurs” ne s’accaparent toutes les autos… mais les prix sont restés en rapport avec le pedigree et l’état des autos. Au total 150.900 € de lots sont vendus.

La Delage DI était attendue comme le plus gros prix. Vendue pour 8640 €, elle se fait doubler par la Ford T de 1925 et par la Hotchkiss Cabourg, vendues toutes deux pour 10.200 €.

Au niveau des autres en bon état, on notera les Citroën AC4 et C3 qui se vendent pour 5760 et 7440 €, les Renault Celtaquatre Blanche et KZ24 qui partent pour 5040 €, et 4920 €, et la Peugeot 301D pour 4200 €.

Certaines autos qui ne pouvaient constituer que des bases de restauration s’en sortent très bien. On notera ainsi la Citroën 5HP partie pour 4800 €, la Renault NN Torpédo à 2567 €, la Panhard Dyna K187 à 2520 € La Chenard et Walcker vendue 1750 € ou la Ford T partie à 3960. Mais celle qui surprend, c’est surtout la Peugeot Type 153 B vendue 7200 € !

Pour ce qui est des pièces, plusieurs lots étaient à vendre. Un par hangar. S’il était difficile de bien identifier les pièces d’intérêt, avec des prix oscillant entre 1300 et 4000 €, certains ont fait de bonnes affaires !

Les autres autos de la vente Osenat

Le plus gros lot de la vente Osenat du 15 Juin était attendu. C’est une belle Bugatti 35 Grand Prix. Estimée entre 400 et 600.000 €, elle se vend pour 400.000 €. Cocorico, elle reste en France !

Parmi les autres autos françaises, on notera la Hotchkiss Type 686 S 49 estimée entre 35 et 45.000 qui atteint finalement 57.600 € sous le marteau ou l’Amilcar CS estimée entre 20 et 25.000 et qui est adjugée à 24.000 €.

Du côté des anglaises, la MG B blanche part pour 18.000 € (est. 15-20.000) tandis que son ancêtre la TD se vend 19.800 € (est. 20-25.000). On note également l’Austin Princess, ex Pierre Bergé et Paloma Picasso vendue pour 12.176 € (est. 10-14.000 €).

Enfin pour les allemandes, la Pagode qu’on avait essayé, c’est à voir par ici, atteint 67.200 € (est. 60-80.000 €). Plus sportive, la Porsche 356 1600 A-T1 estimée entre 150 et 180.000 ne faillit pas et part pour 174.000 €, la 356 1600 S B-T6 se vend 72.000 € (est. 70-90.000 €) et la 924 Le Mans pour 23.400 (est. 25-30.000 €).

L’ensemble des résultats est à consulter ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Les Résultats de la vente de la Collection Bataille, et des autres belles d’Osenat”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.