RM Sotheby’s une belle vente, dans la tendance actuelle à la Villa Erba

Tandis que le concours d’élégance se déroule à la Villa d’Este le samedi, c’est la Villa Erba voisine qui accueille la vente aux enchères. RM Sotheby’s y avait amené un gros catalogue et les résultats sont là.

La vente RM Sotheby’s à la Villa Erba

69 lots étaient proposés à la vente ce 25 Mai. Même si le total monétaire est élevé, 19.798.085 €, le pourcentage de lots vendus est plus dans la norme de ce qui se fait en Europe. On retrouve en effet 23 lots encore en vente. Un score auquel la maison n’est pas habituée.

Les stars de la vente RM Sotheby’s à la Villa Erba

La grosse estimation tient son rang, pas son prix

La plus grosse estimation de la vente revenait à une Ferrari 500 Mondial Spider de 1954. Une auto de course qui s’est construite un beau palmarès américain dans les années 50. Seule du genre à avoir cette carrosserie avec les phares carénés elle était estimée entre 4.25 et 4.75 millions d’euros mais se vend en dessous à 3.717.500 €.

5/10 pour les millionnaires

10 autres autos visaient le million d’euros sous le marteau de RM Sotheby’s à la Villa Erba. Finalement elles ne sont que 5 à passer ce cap.

On retrouvait ainsi la Porsche 550A Spyder de 1957. Son histoire s’est écrite en course du côté du Danemark et de l’est Africain. Estimée entre 3.4 et 3.8 millions d’euros, elle atteint 3.380.000 €.
Autre allemande à prétendre au million, une 300 SL avec sa couleur d’origine et un moteur revu à l’usine l’an dernier. Estimée entre 1.4 et 1.6 million d’euros, elle ne se vend pas ! Étonnant !

On retrouvait ensuite deux Aston. La 1.5 Litre International, LM5 une auto de course d’usine, qui a couru au Mans en 1931 et aux Brooklands Double Twelve, qui a remporté le Tourist Trophy 1932. L’estimation était comprise entre 1 et 1.4 million d’euros mais elle ne se vend pas…
L’Aston est une DB6 Volante, sur châssis court et en conduite à gauche ! Estimée entre 1.3 et 1.5 million d’euros, dépasse son estimation en se vendant 1.805.000 et c’est le troisième prix de la vente.

Deux françaises visaient le million d’euros sous le marteau. La Bugatti Type 50 Roadster de 1950 avec sa carrosserie d’usine, estimée entre 1.4 et 1.8 million d’euros et de vend contre 1.411.550 €.
La Delahaye 135 S Compétition à châssis court e a couru au Mans en 1939 et a gardé son moteur d’origine ! Estimée entre 1 et 1.3 million d’euros elle est toujours à vendre.

Côté italiennes, la Fiat 8V Zagato de 1955 estimée entre 1.6 et 1.8 million d’euros part pour 1.771.250 € tandis que la Maserati A6G Berlinetta de 1955, carrossée par Zagato et estimée entre 3 et 3.3 millions d’euros ex-Mille Miglia 1956 ne se vend pas.

Les autres françaises de la vente

En plus de la Bugatti et de la Delahaye, on retrouvait deux autres françaises lors de cette vente.
La Delahaye 135 M Sport Coupé de 1948 carrossée par Hebmüller était estimée entre 250 et 350.000 € et part pour 286.250 €.
La seconde R5 Turbo 1 de 1980 (qui est une première main), estimée entre 100 et 130.000 € déçoit à 86.250 €.

D’autres beautés à suivre

Deux autos espagnoles étaient au catalogue de la vente RM Sotheby’s à la Villa Erba. C’est rare ! L’Hispano-Suiza T56 Bis Berline carrossée par Fiol, une des rare Hispano construite à Barcelone en 1933 était estimée entre 390 et 450.000 € mais ne se vend pas… pas plus que la Pegaso Z-102 Serie II, estimée entre 550 et 700.000 €.

Deux Alfa Romeo GTA étaient au catalogue. La première, la bleue et blanche est une Sprint de 1965 avec moteur, transmission et panneaux alu d’origine ! Estimée entre 250 et 300.000 €, un amateur a fait une affaire en l’achetant pour 178.250 €.
La blanche est une GTA Junior Stradale de 1973 et elle est toujours à vendre.
Toujours chez Alfa, on retrouvait une 6C 2300 B Pescara Berlina par Touring. Elle a des airs de 8C mais son prix prouve que ce n’en est pas une : elle se vend 263.750 € (est. 300 – 400.000 €).

On terminera avec des originale. D’abord une ASA 1000 GT, toujours aussi rare et estimée entre 125 et 175.000 € et adjugée 138.000 €.
Enfin, une Ferrari 330 GTC méconnaissable, carrossée par Zagato. Cette auto unique est estimée entre 425 et 475.000 €… et elle est toujours à vendre.

Tous les résultats sont à retrouver ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.