Automobiles en Scène

Automobiles en Scène, Artcurial a préparé un gros catalogue pour sa nouvelle vente

Alors que les ventes classiques d’Artcurial du printemps se sont appelées Automobiles sur les Champs, la maison a nommé sa vente de Juin Automobiles en Scène. Un nouveau nom qui s’explique par le beau lieu qui sera investi par la maison parisienne.

La vente Automobiles en Scène

Rendez-vous le 17 Juin pour la vente Automobiles en Scène. Et c’est donc le lieu qui donne le nom : le Théâtre du Rond-Point… à l’autre bout des Champs Elysées en fait !
85 lots sont au programme, avec quelques pépites.

Les stars de la vente

La grosse estimation

La plus grosse estimation revient à une Ferrari. Alors que les 250 se font rares, c’est vers les 275 qu’il faut se tourner. Celle-ci provient de la collection Jean-Pierre Slavic. Une très belle auto, certifiée et donc estimée chère : entre 1.9 et 2.3 millions d’euros.

Les autres millionnaires potentielles

On retrouvera deux belles autos habituées des ventes avec de gros prix. La première est une F40 de 1991. Une auto avec seulement 6823 km estimée entre 1.1 et 1.3 million d’euros.
La seconde est une Mercedes 300 SL Roadster de 1957. Une auto restaurée parfaitement estimée entre 980.000 et 1.08 million d’euros.

Les deux autres sont des Porsches, toutes deux de la collection d’Eric Coicaud (on en parle juste après). La première est une auto “compétition client”, une 993 GT2 de 1997 produite à 172 exemplaires. Son estimation est comprise entre 900.000 et 1.1 million d’euros.
L’autre Porsche est une 964 Carrera RS 3.8L de 1993. Seuls 55 exemplaires ont été produits et elle commence à se faire remarquer dans les salles des ventes. Elle est estimée entre 700.000 et 1 million d’euros.

La collection Eric Coicaud

Eric Coicaud est un Porschiste, c’est sûr au vu des autos proposées. Elles sont de la génération 90-2000 et on trouvera notamment :

  • Porsche 3.2L Speedster (est.125 000 – 175 000 €)
  • Porsche 964 Speedster (est. 160 000 – 200 000 €)
  • Porsche 993 RS (est. 225 000 – 275 000 €)
  • Porsche 993 RS Club Sport 3.8L (est. 275 000 – 325 000 €)
  • Porsche Carrera GT dont le prix est sérieusement descendu (est.550 000 – 750 000 €)
  • Porsche 997 Sport Classic (est. 275 000 – 325 000 €)
  • Porsche 997 Speedster (est. 225 000 – 275 000 €)

Les insolites et raretés d’Automobiles en scène

La première auto insolite de la vente porte le blason Alfa Romeo. C’est en effet une évocation de la 6C-1750 de Zagato qu’a réalisé Quattroruote. Mais la base est une Giulia 1600 ! Produite à 92 exemplaires, c’est une insolite parfaite pour une collection d’Alfiste, estimée entre 70 et 90.000 €.

Autre “réplique”, mais bien plus réaliste cette fois, une Cobra Daytona réalisée par Tenox Racing. Elle est éligible à la plupart des séries de courses anciennes et a même son passeport FIA. Elle est estimée entre 240 et 280.000 €.

Suit une F1. Construite pour la Scuderia Italia la Lola T93/30 était motorisée par un Ferrari et pilotée par Alboreto et Badoer. Les résultats ne suivirent pas. Vendue sans son moteur, elle est magnifiquement conservée. Estimation : entre 80 et 120.000 €.

Enfin on termine avec une française. Une berlinette Homell mais sous sa forme Vaillante Grand Defi. Construite pour le Star Challenge elle est en parfait état et estimée entre 80 et 100.000 €.

À suivre également

La vente Automobiles en scène proposera bien d’autres belles autos (le catalogue complet est par ici).

On commence par quelques gros prix comme une Stratos Stradale (est. 450-500.000 €), une Ferrarit 250 GT Pininfarina de 1959 (est. 430-480.000 €) ou une Aston DB2 Vantage cabriolet à conduite à gauche (est. 400-500.000 €).

Ensuite deux autos pour courir le Tour Auto. La première peut le gagner, elle l’a montré cette année, c’est une Lotus Elan 26R, une des 97, avec un bel historique et une estimation comprise entre 80 et 100.000 €.
La seconde est plus démonstrative et plus chère (100-150.000 €), c’est une BMW 3.0 CSL.

Enfin quelques françaises. Dans le grand luxe on parle notamment d’une Bugatti Type 49 Cabriolet 4 places de 1933 estimée entre 300 et 400.000 €.
Elle est rejointe par une Talbot-Lago T11 Cabriolet d’usine de 1937 estimée entre 130 et 180.000 €.
Autre découvrable, une DS Cabriolet réalisée par Bossaert. Elle compense son déficit d’élégance comparée à une Chapron par sa rareté : c’est la seule du genre. Elle est estimée entre 90 et 120.000 €.
Enfin on retrouve une sortie de grange, une Panhard X86 Berlinette réalisée par Alemano. Elle est estimée entre 100 et 150.000 €.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Automobiles en Scène, Artcurial a préparé un gros catalogue pour sa nouvelle vente”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.