De l’avant-guerre au youngs sportives, Catalogue Varié pour la prochaine vente Osenat

Décidément en France les vente aux enchères seront nombreuses en cette mi-mars. Après celle d’Aguttes, et en même temps que celle de Leclère, Osenat propose également un catalogue bien construit avec de très beaux lots.

La Vente Osenat du 23 Mars

Cette vente aura donc lieu le Samedi 23 Mars à 15h au Grand Garage Napoléon, en face du château de Fontainebleau. Avant cela, les autos seront visibles en exposition entre le Jeudi 21 à 14h et le Samedi midi.

83 lots sont au programme, dont 4 deux roues. Une autre vente dédiée à l’automobilia aura lieu à 14h30, les lots sont visibles ici.

Les stars de la vente

Les Delahaye

La plus grosse estimation connue de cette vente Osenat revient à une Delahaye. C’est la 135 M Cabriolet Grand Luxe de 1938 à carrosserie Chapron qu’on a pu voir à Rétromobile. Une auto à la magnifique patine puisque la peinture est d’origine, mais qui fonctionne parfaitement. Elle est estimée entre 230 et 280.000 €.

Une autre Delahaye pourrait jouer les très gros prix. Si l’estimation de la 135 Coach Labourdette n’est pas publique, elle est équivalente à la précédente… au moins ! En très bon état, il n’y a pas que sa robe qui soit sportive puisque c’est une Coupe des Alpes !

Pour être complet avec les Delahaye, on retrouvera notamment la 135 Cabriolet Dubos déjà vue à Lyon, estimée entre 150 et 200.000 €.
Plus récente une 235, remarquable. C’est la toute dernière 235 fabriquée, la dernière Delahaye carrossée par Chapron… et c’est ce même Chapron qui restaura l’auto dans les années 70 ! La dernière des Delahaye en fait. Elle est estimée entre 50 et 70.000 €.

Enfin à l’autre bout de la production, Osenat proposera une Type 0 de 1898, estimée entre 100 et 150.000 €.

Les avant-guerre de luxe à la française

Parmi les autres avant-guerre des marques de luxe et françaises, on retrouvera une Delage D8-15, elle aussi vue à Epoqu’Auto. Elle revêt une carrosserie Chapron unique et est estimée entre 80 et 120.000 €.

On continue avec deux Talbot Lago. La première est une T120 Baby Sport de 1938 à boîte Wilson. Une belle auto, relativement accessible puisqu’estimée entre 35 et 45.000 €.
La seconde est une magnifique T26 Coach Superprofilée de 1948. Une magnifique auto estimée entre 70 et 80.000 €.

Pour les sportifs sur quatre roues, une Amilcar Type CS de 1923 est inscrite au catalogue (est. 25-30.000 €) et pour ceux qui préfèrent trois roues, une rare D’Yrsan Très Sport de 1928 (est. 35-45.000 €) et une Darmont Spécial de 1927 (est. 50-60.000 €) sont également au programme.

Dans une moindre mesure niveau luxe, mais pas au niveau de présentation, on retrouvera une Peugeot 201 D de 1936 carrossée en coach (est. 8 – 10.000 €) et une Traction 11L Cabriolet de 1939 (est. 80 – 120.000 €).

Petits gabarits pour autos de choix

Si vous aimez les Microcars, la vente Osenat propose quelques autos qui seront toutes indiquées pour rejoindre votre (petit ?) garage :

  • Une Mochet et son 125 cm³ (est. 2.000 – 3.000 €)
  • Une Isetta Velam de 1957 (est. 10.000 – 15.000 €)
  • Une BMW Isetta 300 de 1961 (est. 17.000 – 20.000 €)
  • Une Autobianchi Eden Roc de 1963 (est. 17.000 – 23.000 €)
  • Une ACMA Vespa 400 (est. 5.000 – 7.000 €)
  • Une Isard T300, la version française de la Goggomobil (est. 3.000 – 5.000 €)
  • et une New Map Solyto de 1967 (est. 1000 – 1500 €)

Si vous les trouvez trop petites, le catalogue propose aussi une Austin A35 conduite à gauche (est. 10.000-12.000 €), une 4CV Pie (est. 8.000-12.000 €) une Fiat 500 D (est. 12.000-13.000 €) et une Fiat 600D Multipla dont on reparlera très vite.

Deux ancêtres fumantes

Deux autos très originales se distinguent dans le catalogue. Ce sont des Gardner Serpollet F. Des autos à Vapeur ! Celle-ci est obtenu par un chauffage au pétrole lampant. Les deux autos sont de 1902. Celle à carrosserie “normale” est estimée entre 200 et 250.000 €, tandis que la réplique de l’Oeuf de Pâques est estimée entre 60 et 80.000 €.

L’après-guerre en mode sportif

Première auto du catalogue Osenat à être “sportive” c’est la Simca 8 Sport. Encore une magnifique auto déjà vue à Lyon et estimée entre 20 et 30.000 €.
Autre auto des années 50, une Jaguar Xk140 Coupé de 57, avec culasse Type C en conduite à gauche. Elle est estimée entre 70 et 80.000 €.

Pour les fans d’Alfa de la grande époque, on retrouvera un Bertone 1600 de 1972 (est. 25.000 – 30.000 €) et une Montréal de 1971 estimée entre 50 et 60.000 €, on vous reparlera vite de celle-là.

Enfin si vous aimez les Youngtimers, on en retrouve de belles sportives au catalogue Osenat. On commence par la reine, la Ferrari Testarossa dont un exemplaire de 1989 estimé entre 70 et 80.000 € est proposé.
Ensuite côté allemand, une BMW 528i S5 préparée par AC Schnitzer est au catalogue, elle est estimée entre 35 et 50.000 €.
Pour finir et faire original, on retrouve une Innocenti Mini 1300 DeTomaso estimée entre 8 et 12.000 €.

Le catalogue complet est visible ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.