Road Trip Alsacien, Marchés de Noël, Route des Vins et Cox

Après l’Anjou et la Touraine, c’est une autre région viticole qui nous accueille pour un road-trip autour du tourisme… et des anciennes. On vous emmène pour trois jours sur les routes d’Alsace au volant d’une Cox rouge !

Premier jour : Strasbourg

Etape 1 : récupérons notre auto

Nous voilà arrivés en Alsace… en Scenic. Maintenant, il nous faut une ancienne. C’est là qu’intervient RC Classic. Cette jeune société basée près de Strasbourg a plus d’une corde à son arc.

Dans un immense bâtiment ils offrent un service complet pour le collectionneur qui n’aurait pas la place de stocker ses autos chez lui. En complément de ce service de gardiennage, un self garage est à disposition. Le propriétaire ne sait pas faire l’entretien ? RC Classic propose des formations ! Un salon et une cuisine sont dispo pour passer un moment entre passionnés au moment de récupérer son auto.

Mais surtout, certaines des autos sont disponibles à la location ! Et c’est pour ça que nous sommes là ! Daniel nous remet les clés d’une belle Coccinelle rouge… immatriculée en Pologne ! Pourquoi pas après tout. Le plein est fait, l’auto démarre au quart de tour… le temps d’appréhender le fonctionnement des pédales (je reviendrai dessus dans mon article consacré à l’essai de l’auto) et nous voilà lancés vers Strasbourg.

Etape 2 : un atelier d’art automobile

Venir faire un reportage en Alsace sans passer chez H H Services serait tout bonnement une faute professionnelle. L’atelier est situé à Strasbourg dans d’anciens locaux industriels. Hubert Haberbusch dirige avec passion une équipe de 8 personnes entièrement dédiées à la réfection des carrosseries.

Attention, ici on ne se contente pas de replâtrer et repeindre. Non, H H Services peut vraiment tout reproduire, de la carrosserie de 4CV en alu martelé à la structure d’une Bugatti Type 50 jusqu’à une Diatto imaginée par les cerveaux présents dans ces lieux ou la réfection d’une Delahaye d’inspiration Figoni. Bref, c’est un lieu où tout le monde est passionné et où on travaille sur des autos de premier choix.

Un article dédié avec bien plus de photos arrive très vite.

Etape 3 : le Marché de Noël de Strasbourg

Ce matin à 11h alors que nous étions sur la route, nous avons eu confirmation. Le marché de Noël de Strasbourg rouvrait. On était alors au lendemain de la fin de la traque du tireur fou qui a endeuillé Noël. D’ailleurs, en arrivant sur le marché de Noël de Strasbourg, impossible d’aller Place Kléber… puisque le président est venu rendre hommage aux victimes.

On déambule donc dans les rues strasbourgeoises pour découvrir LES marchés de Noël de Strasbourg. Car en fait les 300 chalets sont répartis entre 6 sites différents.

Quel stand trouve-t-on le plus facilement ? Ceux dédié au vin chaud évidemment ! Pain d’épice, Munster et autres Vin Blancs locaux ne sont pas oubliés et les producteurs sont présents aussi.
Tout autour on retrouve des vendeurs d’artisanat divers. Que ce soit des décos de Noël ou simplement des cadeaux à faire on trouve de tout. Evidemment a répétition de certains produits laisse planer un sacré doute sur l’origine artisanale de certains produits… mais c’est joli ! En tout cas on ne retrouve pas trop de stands de camelots et l’esprit de Noël est bien présent.

N’hésitez pas à prévoir de marcher un peu. Chaque emplacement a son charme et ça permet de visiter le centre de Strasbourg ! Par contre d’ici la semaine prochaine, vous risquez d’avoir beaucoup plus de monde dans les rues !

Deuxième jour : la route des vins

Réveil matinal. Aujourd’hui on traverse l’Alsace direction Mulhouse. Sauf que c’est beaucoup plus intéressant de le faire par la route des vins. De Strasbourg on pourrait prendre plein ouest et aller du côté de Molsheim (si, si ça doit vous dire quelque chose). Sauf que Fabrice Reithoffer, le délégué régional FFVE qui a été d’excellent conseil pour ce voyage, nous glisse dans l’oreille d’aller du côté d’Obenheim.

Première étape : Art of Racer

Cyril Gautier est donc installé à Obenheim, pas très loin du Rhin dans la plaine d’Alsace. Il occupe de vaste locaux industriels avec sa société Art Of Racer. Ici l’activité principale, c’est les Harley… et pas des modèles qu’on trouve en concession. Ici on aime les kustoms. Mais dès qu’on rentre dans l’atelier, surprise… une Bugatti Type 57 Galibier de la même couleur que celle qu’on avait essayé est également présente !

Et un Hot Rod aussi ! De là on commence à visiter… et on vous en met juste un aperçu, un article complet sera bientôt consacré au lieu !

Deuxième étape : la route des vins

La route des vins d’Alsace est donc un itinéraire touristique. Il part de Marlenheim à l’Ouest de Strasbourg, sur les coteaux formés par les contreforts des Vosges et serpente jusque Thann, à l’ouest de Mulhouse cette fois-ci. Plutôt que de traverser l’Alsace par la plaine et ses voies rapides, c’est bien plus sympa de prendre cette route des vins.

Nous la rejoignons à Scherwiller, depuis Obenheim, à quelques kilomètre de Selestat. Ensuite, direction le sud. La route est large comme une belle départementale. Forcément un week-end à l’approche de Noël, nous ne sommes pas les seuls dessus. On traverse déjà de beaux villages. Les restaurants sont nombreux et les caves encore plus ! Sur notre gauche en haut d’une montagne le donjon du Château du Haut-Koenigsbourg se devine.

La Cox continue sa route. Les montées ne lui posent pas trop de soucis, c’est une auto facile à conduire et son moteur 1300 est assez gros pour que le relief modéré de la route ne soit pas un soucis. Quand enfin on trouve, à côté du frein à main, les manettes dédiées au chauffage, le voyage devient parfait.

La route se charge à proximité de Ribeauville. Le marché de Noël médiéval attire énormément de monde… mais la route des vins passe par là, alors on avance, doucement. Même chose à proximité de Riquewihr ou Kaysersberg plus loin. Trop de monde pour qu’on s’arrête et qu’on laisse négligemment notre ancienne sur le bas côté. On nous avait vanté ces marchés de Noël “plus typiques et plus petits”… sauf qu’il y a énormément de monde. On a pas choisi le bon jour !

Alors on continue notre route. Les villages traversés sont tous beaux. On choisit de ne pas aller vers Colmar mais de continuer sur la route des vins. De plus petits marchés de Noël se succèdent. Enfin on arrive en milieu d’après-midi à Husseren les Châteaux. Là on se ravitaille en breuvages locaux. Du coup, comme lors de nos voyages en Anjou et en Touraine, on teste la capacité du coffre… en caisses de vin ! C’est aussi l’occasion de faire quelques photos de notre Cox au milieu des vignes… alors que le soleil disparaît déjà derrière les Vosges.

La suite du voyage se fera par de plus grands axes… d’abord parce que c’est bien par là que passe la route des vins, et puis parce qu’on rejoint Mulhouse.

Troisième étape : le Marché de Noël de Mulhouse

Et oui, Mulhouse a aussi son marché de Noël. Plus petit que celui de Strasbourg, il est bien garni lui aussi. Les stands offrent à peu près les mêmes marchandises. Par contre, la ville autour est un peu moins jolie.

Malgré tout, on y trouvera les sandwich à la choucroute, les Bretzels gratinés et le vin chaud pour se réchauffer avant de faire quelques petits achats de décoration de Noël.

Troisième Jour : Cité de l’Auto et cap au nord

Première étape : la Cité de l’Automobile

Vous vous doutez que nous ne sommes pas venus en Cox à Mulhouse QUE pour son marché de Noël ! Direction donc la Cité de l’Automobile.

Là encore, cette visite aura droit à son article propre. Néanmoins, on peut en dire quelques mots. Déjà, les autos sont toujours aussi sublimes. Madame visite pour la première fois cet endroit… et découvre donc des marques et des solutions techniques qui lui étaient étrangères.

On notera deux petits bémols. Déjà, c’est la deuxième fois que je viens y faire un reportage, et la seconde fois que la salle des chefs d’œuvres n’est pas dans sa configuration normale. La première fois c’était pour cause de travaux, cette fois, c’est une réception donnée la veille qui fait que beaucoup d’autos sont parquées dans un coin et ne sont pas visibles. Autre petit bémol, il fait un froid de canard dans le musée.

Est-ce que la visite est ratée pour autant ? Non, évidemment. Le plus beau musée de France est comme toujours un vrai plaisir.

Deuxième étape : le Marché de Noël de Colmar

Une fois la visite de la Cité de l’Auto terminée, cap au Nord. Notre hébergement du soir est à Selestat, et sur le chemin il y a Colmar.

Et comme les autres villes de la région, il s’y tient un marché de Noël. En fait, pour nous, c’est le meilleur de ceux qu’on a pu voir. Là aussi il est réparti en plusieurs petits marchés. Mais il a un énorme avantage : la ville est magnifique. Le centre de Colmar est ainsi très “typique”. On y retrouve des maisons anciennes en très bon état et plein de petits canaux et de petites rues. C’est très touristique, mais superbe. 

Concernant les étals, on y retrouve peu ou prou les mêmes choses que sur les autres marchés de Noël, ce n’est pas là que se fera la différence. En tout cas, cochez le sur votre route !

Dernière étape : un restau local et c’est fini

Le soir nos sympathiques logeurs (cherchez Christophe sur Air BnB, on vous le recommande) nous indiquent un restaurant qui sert les spécialités locales. Parfait pour terminer ce road-trip alsacien.

En fait on se retrouve à La Couronne à Scherwiller, à l’endroit exact où nous avions rattrappé la route des vins. La boucle est bouclée. Le restaurant est top, avec une belle carte. Si les prix peuvent paraître élevés, c’est excellent et surtout c’est très copieux ! Une choucroute et un coq au Riesling, notre voyage sent la fin.

Il ne nous reste qu’à ramener la vaillante Cox chez RC Classic le lendemain matin, et notre voyage est terminé.

Quelques conseils

Alors, pour que vous aussi vous puissiez organiser votre road-trip alsacien en ancienne, voici quelques conseils :

  • Regardez tous les hébergements et n’hésitez pas à mixer entre hôtels et Air BnB
  • Pour vous rendre sur les marchés de Noël des grandes villes, garez vous loin du centre ville, vous trouverez facilement de la place. Colmar par exemple propose des navettes depuis le parc des expos
  • Pour Riquewihr, Ribeauville et Kaysersberg, arrivez la veille et dormez sur place ou allez-y tôt le matin.
  • Enfin, choisissez une auto dont le chauffage marche bien. C’est un coup à se gâcher le voyage.
  • Pour les pros qu’on a visité, attention, mieux vaut demander avant si on peut venir.

Sur ce, on vous souhaite de bonnes fêtes !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

6 commentaires sur “Road Trip Alsacien, Marchés de Noël, Route des Vins et Cox”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.