Multiplication des Evénements d’Anciennes, Pour ou Contre ?

Oui c’est un débat de chanceux ! Les événements d’anciennes se multiplient en France et on devrait logiquement être content. Sur News d’Anciennes cela nous permet de varier les plaisirs, et ça offre un large choix de sortir son auto. Mais il y a un mais. De gros événement peinent à attirer du monde et ne rencontrent pas le succès qu’ils attendent. Alors, Pour ou Contre ?

La Multiplication des Evénements d’Anciennes, le constat

Pour placer le débat nous choisirons le premier week-end du mois de Septembre. C’est la rentrée pour tout le monde et les moteurs des anciennes sont remis en marche. Bertrand a suivi deux événements ce week-end là. L’US Motor Show, première édition d’un événement 100% américaines sur l’Autodrome de Montlhéry et le Motors & Soul, rendez-vous habituel des motards et passionnés d’anciennes à Gambais.

Mais ni l’un, ni l’autre n’ont fait le plein. Déjà, pour le samedi, l’un et l’autre se phagocytaient, les propriétaires américaines ne pouvant sortir que le samedi devaient choisir. Et ce même samedi, deux autres événements 100% US se tenaient en région parisienne… Au total, ce sont 47 (!) événements d’anciennes qui se tenaient sur le week-end !

L’ami Benoit de Retrocalage note une petite évolution d’inscriptions sur son site de 8 à 10 événements. Mais cela ne concerne pas les sorties club, pas les rendez-vous mensuels, ni les déplacements plus lointains, vu qu’on se concentre pour cet exemple sur la région parisienne ! Benoit note par contre un autre phénomène : de plus en plus de petites communes invitent les anciennes pendant leurs fêtes de village et vide grenier. Le vintage marche bien, et tout le monde l’a compris. Dommage, les anciennes sont souvent stationnées… et rien d’autre n’est proposé aux collectionneurs.

Pour la multiplication d’événements d’anciennes

Plus d’idées de sorties

C’est un des gros avantages. Si on est dans une région un peu peuplée et dynamique, on a l’embarras du choix. Entre les expos statiques, les rendez-vous mensuels, les balades de club, les salons, les bourses, le calendrier se remplit vite. Du coup, il est bien rare de se retrouver tout seul à sortir son auto… à moins que les copains n’aient choisi une autre destination.

On peut choisir l’événement qui nous plait le plus

Les programme varient énormément. Entre les balades, du matin ou de l’après-midi et à longueur variable, les événements avec concours d’élégance, ceux avec un concert, ceux qui sont orientés sur la marque d’une des autos, chacun trouvera un événement avec le programme qui lui convient. Pour certains il faut rouler, pour d’autre boire une bière avec les copains devant les autos, bref, ce n’est plus au programme de s’adapter mais au collectionneur de cocher le bon événement.

Et il faut bien caser tout le monde !

La multiplication d’événements d’anciennes ne veut pas dire des gros événements. C’est même l’inverse. Sur les dernières années, très peu de très gros événements ont vu le jour. On pense au tour du monde de Montlhéry ou un peu plus loin des Grandes Heures. Voir aux récents salons de Dijon, Strasbourg, Toulouse et Metz.

Mais la plupart des événements restent petits. La raison est la plupart du temps logistique. Soit le manque de place, le lieu d’un événement est primordial, il est rare qu’un déménagement soit complètement suivi, soit par le manque d’encadrement. Les clubs font appel à des bénévoles. Aux entrées, à la buvette, au placement. Chacun a son rôle et un trop gros événement déborderait ces bénévoles qui n’ont souvent plus leurs jambes de 20 ans. Sans compter que les grosses manifestations doivent composer avec des restrictions draconiennes concernant la sécurité.

Du coup il faut limiter le nombre d’entrées. La multiplication d’événements permet aux recalés de trouver un autre événement.

Contre la multiplication d’événements d’anciennes

Difficile de remplir les événements d’importance…

Que choisir… le petit événement de 20 voitures du club auquel on est fidèle depuis 20 ans ou le gros événement spectaculaire avec 200 autos et des animations de folie. Telle est la question. Et même si il y a 200 propriétaires qui choisissent la seconde option… et bien on aurait pu voir un événement encore plus énorme avec 500 autos dont quelques raretés qui se seront perdues loin des yeux du grand public. Dommage. Les plus gros événements ne sont pas pour autant en péril, simplement ils passent de superbe événement à bon événement. Le nivellement des affluence n’entraîne pas une qualité en hausse…

… comme les plus petits

Et pour les plus petits… et bien c’est pire. Difficile d’avoir les autos les plus belles sur sa petite expo… puisqu’elles sont déjà sur le circuit du coin. En plus de cela les budgets étant ce qu’ils sont, les petits événements ne peuvent rivaliser en terme de communication. Du moins quand ils essayent, ce n’est pas le cas de tous.
Difficile ainsi d’attirer les passionnés pour la première. Et une première ratée fera mauvaise presse auprès de ceux qui étaient là.

Le risque de l’événement raté

Certains pensent que rassembler des autos sur un parking de supermarché suffit à faire un bon événement, tant qu’on a 20 voitures dont la R12 Gord’ du rallyman du coin. Pour un rassemblement mensuel, c’est peut-être suffisant. Mais pour marquer quelqu’un qui reviendra les X prochaines années, c’est léger.

Trop d’événement apparaissent sans concept, sans être un minimum originaux et sans proposer d’animation sur la durée complète de l’événement. Rassembler des autos n’est qu’un premier pas, et il faut voir plus loin. Dans tous les événements, malheureusement, des dizaines sont ratés car ils sont tout simplement trop légers.

Conclusion : et si on en restait là ?

Mouais… Pas convaincu. Il y a certainement des concepts à inventer, à modifier pour créer le bon événement. Mais pour ce qui est du “simple” rasso statique sur le parking de la mairie, on peut se poser la question. Bien des régions en sont saturées. Alors ce n’est pas le cas de toutes les régions, c’est vrai. La multiplication des événements d’anciennes n’est pas terminée, mais il va falloir se montrer malin.

Tant du côté des organisateurs en étant inventifs, que du côté des participants qui devront bien choisir leur programme. En tout cas on continuera de vous en faire vivre toujours autant !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

8 commentaires sur “Multiplication des Evénements d’Anciennes, Pour ou Contre ?”

  1. Désolé de vous contredire, mais Motor and Soul est avant tout un événement moto.
    Et comme l an passé que ce soit le samedi ou le dimanche le parking moto était archives complet.
    Des propriétaires de voiture ancienne (qui ont aussi très souvent une moto ancienne ou vintage) se joignent à la manifestation et le dimanche un concours de présentation est organisé pour quelques voitures.
    Êtes vous venu à Café Racer à Montlhery en juin ?
    Cordialement

  2. Sympa cette réflexion, n’étant que spectateur et correspondant des évènements, j’ai néanmoins pu constater cette frénésie lors du week end LGHA. Le dimanche se tenait à la fois LGHA à Montlhèry et la parade du Mondial, comment choisir deux évènements majeurs. Pour ma part le choix c’est fait en terme de probable accessibilité.

    Il faudrait que sur une même région les évènements se calent de week end en week end afin de ne pas se phagocyter.

    Reste une grande inconnue la météo, cet été puis sa phase indienne ont permis de multiplier les évènements tant mieux, mais le risque d’une forte pluie risque de détruire l’investissement des bénévoles avec l’absence de participants alors que faire ?

    Par ailleurs je te rejoint sur l’idée d’une thématique permettant d’attirer, le fana pur et dur, mais aussi toute la famille, pour cela il faut créer une ambiance, En cela la garden party de la traversée estivale de Paris, ou les bouchons qui fleurissent le long de la N7 sont à mon avis un bon format pour rendre l’évènement plus ludique que la simple réunion de quelques mordus sur un parking.

  3. Merci de cette réflexion que bcp d’entre nous ont aussi.
    J’aime plus que tout rouler en ancienne, et les expos statiques me sont un peu rébarbatives.
    Aller à un rassemblement mensuel est assez sympa le temps de rencontrer des copains, boire un café ensemble, mais cela ne dure guère plus de 3 à 4h.
    La caricature de la R21 « Gord » est significative. Je me désole de voir des voitures récentes venir à ces rassemblements même si ce sont des prestigieuses et sportives italiennes ou allemandes… Pendant qq temps, les organisateurs acceptaient n’importe quel véhicule pour « ne pas manquer », pour ne pas avoir un parking au 3/4 vide!
    Certains rassemblements mensuels ont très bien compris le problème et filtrent les véhicules à l’entrée avec un parking adjacent où les voitures « plus récentes » peuvent se garer.
    Avec la multiplication des évènements et le succès des « anciennes », il est possible de sélectionner les véhicules, ce qui tendra à des expos plus qualitatives.
    Attention, la qualité n’est pas dans le prix des voitures. Selon le ou les critères retenus un beau parc de voitures françaises par exemple des années 50… Il en faut pour tous les goûts et toutes les bourses en évitant les modèles qui ne rentrent pas dans la catégorie des anciennes…
    salutations

  4. On ne peut que se féliciter de la vitalité du monde des anciennes. Dans le grand ouest il y a toujours de la place pour de nouveaux évènements sport auto vintage ( montées historiques, rallyes de régularité). La preuve cette année avec la première édition de Pluméliau Classic par exemple. On en redemande 🙂

  5. Essayer de varierles types d’événements, les rassos mensuels ne pas en avoir deux le même jour à quelques km de distance, les salons tous les 2 ou 3 ans pour créer un effet de manque et pas essouffler les bénévoles qu’on sollicite, etc

    Juste une piste…
    Cordialement pascal Finistère Bretagne

  6. Merci Benjamin pour votre article très intéressant qui pose en effet la question de la qualité des manifestations proposées aux propriétaires d’anciennes ou youngtimers. Le choix est large en effet, mais le contenu souvent bien pauvre … Si l’on peut facilement assouvir sa soif de découverte de belles mécaniques et d’échanges avec d’autres propriétaires, le manque de projet, de contenu, de concept ou de valeurs est souvent démobilisateur.
    Pour ma part, j’ai fait le pari de créer une entreprise qui propose aux propriétaires de Paris et de la région parisienne une expérience originale : découvrir une France méconnue et insoupçonnée, loin du tourisme de masse et des gros rassemblements impersonnels; pour DONNER DU SENS au voyage, PARTAGER les richesses du patrimoine automobile et METTRE A L’HONNEUR des hommes et des femmes qui réussissent en région.
    Je suis convaincue de la nécessité d’enrichir les propositions à destination des passionnés d’automobiles et tente d’y participer avec OPTIMISME !
    Eve LEGRAND
    Des fourmis dans les roues (voyages en France pour propriétaires de véhicules de caractère)
    http://www.desfourmisdanslesroues.fr

  7. Il y a tellement de paramètre à prendre en compte.
    Proximité, disponibilité, météo, petit ou grand rassemblement , délais pour inscription ou pas ,
    Statique , mobile , demi journée, journée, plusieurs jours .
    C est une question qui je pense peu avoir des réponses tout à fait différente celon chaque personne et selon le type d événement. ….

    Moi je dirais qu il en faut pour tout les goûts.
    Et ce.n est pas forcément la multiplication des manifestations qui fait qu une manifestation marche ou pas . Il faut prendre en compte tout les paramètres nommés plus haut .

    Si je prends mon exemple je fait 1 voir 2 sorties par mois et pas forcément plus .

    Bien cordialement
    Eric

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.