Charade Heroes : un week-end d’anthologie pour les 60 ans du circuit.

Le 22 et 23 Septembre, le circuit de Charade célébrait ses 60 ans d’existence. Organisé par PHA et Michelin, Charade Heroes a accueilli des hommes et machines d’exceptions, face à un public passionné.

Le circuit de Charade vient de vivre un moment exceptionnel pour son 60ème anniversaire en compagnie de pilotes Auto et Moto de légendes, comme Sir Jackie Stewart, Henri Pescarolo, Jacques Lafitte, Giacomo Agostini, Phil Read et bien d’autres…

Bien évidemment, ces hommes ne sont pas venus seuls mais avec leurs machines. Jacques Laffite, vainqueur du GP de F3 à Charade en 1973, a pu retrouver le baquet de sa Ligier JS17-Matra et aussi celui de la JS11-Ford Cosworth qui lui apporta, en 1979, quelques-unes de ses plus belles victoires en F1.

Henri Pescarolo de retour sur sa Matra F1 V12 ainsi que la 630, conduite par Christine Beckers, au volant de laquelle il s’imposa à Montlhéry lors des Coupes du Salon 1967.

Le «roi Ago» a de nouveau enfourché sa fameuse MV 500-3 Agusta ainsi que Phil Read avec sa Yamaha 350 TZB.

David Piper, ancien pilote de F1, présent avec une Ferrari 365 P2 avec laquelle il remporte le Grand Tourisme Sports Prototypes en 1966 et une 250 LM. N’oublions pas également, sa Lola T703B, voiture pilotée par Steve McQueen dans le film “Le Mans” en 1971. De belles autos qu’on avait déjà vu en France, il y a un an aux Grandes Heures.

 

Des moments d’exception à Charade Heroes

Durant ce Charade Heroes, 4 moments d’exceptions ont permis au public de voir rouler ces autos et motos ayant participé à l’histoire de Charade. L’occasion de voir Lafitte, Pescarolo, Piper, Agostini, Read,… en piste et de faire trembler les terres Auvergnates. Parmi ces hommes de légende, des autos… elles aussi de légende, comme cette Talbot Lago T 26GS victorieuse des 24h du Mans en 1950, appartenant à Louis Rosier, acteur clé dans la création du circuit de Charade. Deux Ferrari 250 GT dont une similaire à celle victorieuse aux 6 heures Internationales d’Auvergne en 1961. La plus ancienne, une Chenard & Walcker, des années 30, voiture de Jean Auchatraire.

… Et des plateaux variés !

Les propriétaires d’autos et motos entre 1958 et 1988 ont également eux l’occasion de rouler sur le circuit et ceux plusieurs fois durant le week-end. Des plateaux allant des Grand Tourisme et Protos à des monoplaces ainsi que le Porsche Club RS de France (plateau exceptionnel composé de 10 Carrera 2.7 RS et 2 Carrera 2.8 RSR) pour les autos. Et différentes parades pour les motos GP, 750 et Side.

Pour terminer cet article, Charade Heroes, c’était “Grandiose”. Un événement exceptionnel pour fêter dignement le 60ème anniversaire du circuit Auvergnat.

 

 

 

 

Louis on EmailLouis on FacebookLouis on FlickrLouis on InstagramLouis on Linkedin
Louis
Passionné d'automobile, et président d'un club auto. Il est un fan incontesté des Porsche et amoureux des vieilles Italiennes, il roule en Lancia Fulvia sur les routes Auvergnates quel que soit le temps.

1 commentaire sur “Charade Heroes : un week-end d’anthologie pour les 60 ans du circuit.”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.