La Vie en Bleu 2018 : quand l’Angleterre se met à l’heure française

Le week-end dernier nous étions une fois de plus le long du tracé de Prescott Hill, afin d’assister à La Vie en Bleu 2018, un évènement consacré aux gloires de l’automobile française. Organisé par le Bugatti Owner’s Club, la marque de Molsheim était évidemment à l’honneur, mais aussi les autres grands noms de l’automobile française.

Salon Automédon 2018

C’est une météo pour le moins hasardeuse qui a accompagné les concurrents tout le week-end. Entre orages, averses et éclaircies, difficile de pouvoir décrocher des temps impressionnants, cependant l’adhérence assez limitée offrait un spectacle tout à fait impressionnant.

Le Bleu des Bugatti d’avant-guerre

Une fois encore le Bugatti Owner’s Club nous a gâtés, avec une belle brochette de Brescia et 35, entre autres. En tout et pour tout, ce sont près de vingt alsaciennes qui arpentaient la piste à un rythme on ne peut plus soutenu, car les pilotes ne sont pas la pour décorer !

D’autres françaises pour le plaisir des yeux et des oreilles

Tant sur les parkings club que sur la piste, il y avait de quoi se régaler. Entre une Hotchkiss rutilante, et une poignée de Peugeot, Citroën, Renault ou encore Alpine, l’amateur de voitures tricolores ne pouvait qu’être conquis. A noter, la présence d’une Bagheera, véhicule plus qu’inattendu de ce côté de la Manche.


Quelques anglaises pour “meubler”

Afin d’étoffer certains plateaux, les organisateurs ont recouru à quelques spécialités locales. Un plateau complet était dédié aux tricycles, Morgan en tête. Les autres accueillaient au hasard, MG, Triumph, Hillman, ainsi qu’une étonnante Bond Equipe, bien loin des célèbres Bug orange !

Un duo inattendu pour La Vie en Bleu 2018

Lors d’un petit intermède, la piste de Prescott Hill a vu rouler les deux dernières productions de Bugatti, la Veyron et la Chiron. La filiation est peut-être un peu forcée, mais cela n’en reste pas moins des autos impressionnantes.

La Vie en Bleu 2018 n’est pas sans rappeler le BugFest, mais offre davantage de voitures hexagonales. Cependant, pour l’un comme pour l’autre, le spectacle est au rendez-vous, à savourer avec une pint de la bière brassée spécialement pour ce tracé.

 

Pierre
Rédacteur à News d'Anciennes
Tombé dans la marmite automobile quand il était petit, il a rejoint l'équipe de News d'Anciennes en 2015. Expatrié en Angleterre depuis Mai 2016, il nous partage les évènements de là-bas.
En dehors de ça, il partage une bonne partie de son temps sur la route entre une Opel Ascona et une Mazda RX-8.

1 commentaire sur “La Vie en Bleu 2018 : quand l’Angleterre se met à l’heure française”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.