Prix Raisonnables et Bons Résultats pour la Vente Osenat d’Octobre

C’était Samedi dernier. En ce 21 Octobre le Grand Garage Napoléon à Fontainebleau accueillait une belle vente aux enchères. Avec la vente de Lyon qui se profilait derrière, il restait de belles autos à vendre ce jour là.

Comme dans beaucoup d’enchères récentes, tout ne se vend pas. Mais globalement cette vente proposait des autos à des prix pas exorbitants.

Bons résultats pour les belles italiennes

On avait noté quelques italiennes dans ce catalogue. On commençait avec une belle Lancia Flaminia GT Touring Coupé de 1968. En bon état de conservation tant intérieur qu’extérieur, elle était estimée entre 100.000 et 130.000 €. Finalement elle est adjugée 84.000 €.

La Maserati Indy de 1971 qui était proposée était en bon état et estimée entre 90.000 et 120.000 €. Celle-ci n’a pas fait recette, et ne se vend pas.

Ensuite la Ferrari 365 GT4 2+2 que Mark avait eu la chance de prendre en main, c’était dans cet article. Cette belle estimée entre 60.000 et 70.000, part pour 65.000 € au final. Les V12 Ferrari redeviennent plus abordables, c’est une bonne nouvelle !

On avait également noté une rare Alfa Romeo Ondine. Une auto incongrue, une française fabriquée en Italie estimé entre 10.000 et 15.000 €. Elle part juste en dessous de son estimation à 9840 €.

Bilan mitigé pour les anglaises

Deux anglaises en particulier nous avaient tapé dans l’œil. La première est une Wolseley 1460 Cabriolet de 1939. Une voiture rare mais estimée (seulement) entre 20.000 et 30.000 €. Mais il y avait des amateurs et l’auto part à 36.000 € !
La Jaguar Xk140 de 1954, magnifique et estimée entre 80.000 et 85.000 € ne se vend pas.

Les Austin Healey et autres Triumph présentées à côté se vendent plutôt bien, et dans les estimations.

1/2 pour les gros cabriolets américains

Dans les américaines qu’on avait relevé dans le catalogue, une Ford Thunderbird, une belle auto en bon état, estimée entre 25.000 et 30.000 € et partie à un beau 29.120 €. La Pontiac GTO Cabriolet de 1970, on la connaît bien, c’est Ludovic qui avait pu la tester, c’est à retrouver dans cet article. Estimée entre 35.000 et 40.000 € elle ne se vend pas.

Et les françaises ? Elles sont énervées !

Première auto française qu’on avait noté dans ce catalogue d’Osenat, la Renault 12 Gordini de 1970 était estimée entre 20.000 et 30.000 €. Même si l’auto était superbe, elle ne se vend pas. L’Alpine A110 1600 S arrive au même résultat. Estimée entre 120.000 et 150.000 € elle est certainement entrée trop tard au catalogue.

Du côté des Youngs, la Peugeot 205 GTI 1.6 de 1989, était estimée 8 et 14.000 €. Elle part à 9120 €, il y a eu un acheteur inspiré, les beaux modèles dépassent souvent ce prix.
Sa concurrente, l’AX Sport de 1990, était estimée entre 10.000 et 13.000 €. Mais pas encore reconnue à sa juste valeur, elle ne se vend pas. Enfin la Clio 16S, de 1991 proposée était estimée entre 9.000 et 15.000 €. Elle non plus ne se vend pas.

Complètement à part :

On avait terminé notre tour du catalogue Osenat avec cette Volkswagen Treser Polo Roadster de 1993. Une auto très particulière estimée entre 8.000 et 12.000 € et partie à 9600 €.

Tous les résultats sont ici.

Photos : Osenat, Ludovic et Mark

 

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


Laisser un commentaire