Osenat prépare un superbe catalogue pour inaugurer le Grand Garage Napoléon

Presque en face du Château de Fontainebleau, Osenat s’apprête à inaugurer superbement le Grand Garage Napoléon. Un beau garage qui va devenir un showroom automobile à part entière et qui va accueillir à la mi-juin un superbe catalogue.

78 Lots pour cette vente, du 18 Juin. Fini les expos à Moret Sur Loing (comme pour la vente Perinet-Marquet par exemple), tout se fera désormais au Grand Garage Napoléon. 33 lots d’automobilia seront présentés, mais surtout un catalogue de 45 autos d’exception.

Des stars de la vente qui dépassent les 500.000 € d’estimation

Ces deux stars seront françaises et toutes deux fort rare:

Avec la Bugatti Type 57C Stelvio de 1939, on tutoie les hautes sphères de la classitude Française et pour la bonne cause en plus, car les résultats de la vente seront intégralement reversés à des œuvres caritatives. La mise à prix est a la hauteur de la voiture: de 700 000 à 1 000 000 euros. L’article complet est à lire ici.

La seconde de nos stars est une Tracta Gephi de 1927, une sportive qui a participé aux 24H du Mans en 1928 et 1929. Seule survivante d’une série de trois, cette auto n’a jamais été restauré, mais roulante. Elle fut stocké dans le salon du vendeur pendant 50 ans ! Auto éligible aux Mans Classic. La mise à prix est de 500 000 à 700 000 euros. L’article complet est à lire ici.

Le Grand Garage Napoléon accueillera 4 autres autos pouvant dépasser les 100.000 €

Seconde Bugatti de la vente, cette type 44 date de 1930 et possède un moteur de 3 litres. La voiture est en excellente état, sa restauration date des années 70. L’estimation est comprise entre 180.000 et 230.000 euros.

La vente du Grand Garage Napoléon proposera une autre rareté. Une française, mais moins connue, avec cette Turcat Méry VG-Sport de 1927. La voiture est dans un superbe état et possède un historique connu. Sa cote se situe entre 80.000 et 100.000 euros.

On passe les Alpes avec une Fiat Dino Spider de 1967. Un magnifique cabriolet, musclé par son moteur de 2.0L V6, elle set chaussée de belles jantes Campagnolo à papillons centraux. Le prix de vente est estimé entre 80.000 et 120.000 euros.

Encore un modèle rare avec cette Auburn type 851SC de 1935. Sa production ne dépassa pas les 500 exemplaires entre 1934 et 1936. Elle a été restaurée à la fin des années 70  et se trouve dans un état remarquable, elle est proposée entre 80.000 et 100.000 euros.

Des rareté et des belles autos

Les youngtimers de la vente du Grand Garage Napoléon

Première young une rare, voir de l’exclusif car cette Porsche 944 Rothmans de 1984, n’a été fabriquée que deux mois, en avril et mai 1984. La décoration fut créée pour fêter les victoires de Porsche au Mans et au Dakar. Un exemplaire dans un état exceptionnel qui est estimé entre 25.000 à 30.000 euros.

On présente plus la Peugeot 205 GTI, la reine des sportives des années 80, une quasi légende ! Celle présentée ici date de 1989 et ce trouve dans un état impeccable, elle est proposée entre 13.000 et 17.000 euros.

Dans le même genre on trouve une autre bombinette, une Renault Clio Williams date de 1993, ce modèle a la robe bleue et aux jantes or est reconnaissable entre mille. Elle est en passe de devenir, elle aussi, une légende ! Cet exemplaire ne possède que 58.000 km au compteur et, est dans un superbe état, son estimation est comprise entre 25.000 et 30.000 euros.

Belle doublette d’italiennes

Encore un joli cabriolet italien, la Fiat 124 Spider de 1967, est l’auto idéale pour débuter dans l’ancienne. Ses lignes possèdent un charme fou et son moteur de 1438cc développe 90Cv, idéale pour goûter la dolce vita, sans trop se ruiner. Son estimation est abordable se située entre 17.000 et 20.000 euros.

Avec la Ferrari 308GT 4 de 1980, on tape dans une gamme bien plus élevée, bien supérieure même, car avec son moteur V8 de 3L qui développe 255cv, faut être un peu du métier pour dompter la bête. L’auto est dans un très bon état et est proposée de 60.000 à 70.000 euros.



Les avant-guerre pour commencer :

Dans les autres lots que nous propose Maitre Osenat pour sa vente inaugurale du Grand Garage Napoléon, on retrouve une belle série voitures d’avant la grande guerre. Notamment deux Renault, un Type AG “Taxi de la Marne’”, datant de 1912 est qui coté de 25.000 à 35.000 euros. Le second est un joli Type EK de 1915, proposé entre 18.000 et 20.000 euros.

Également proposée, une superbe Delage Torpédo de 1923, en version quatre places. Les boiseries sont magnifique et autre rareté, elle possède une direction située à gauche, son prix est entre 20 000 et 25 000 euros.

Enfin, quelques anglaises

C’est bientôt l’été et deux petites anglaises, nous sont proposées, en cabriolet. Une Triumph TR4 de 1964 pour commencer. La voiture est très bon état et fort jolie avec sa petite robe bleue, son prix de vente est estimé entre 25.000 et 30.000 euros.

Sa cousine est une MG B cabriolet de 1965, est juste le cabriolet le plus vendus jusqu’en 1980, d’une style ‘’so british’’ qui allie la classe et la sportivité. Ce modèle nécessite une remise en route et nous est devrait se vendre entre 17.000 et 20.000 euros.

L’intégralité du catalogue de la vente du Grand Garage Napoléon est visible en cliquant ici.

 

Vous aimez ? Partagez !

bertrand
photographe/reporter

rédacteur et photographe à news d’anciennes.

Passionné d’histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d’anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.


Laisser un commentaire