Résultats du plateau 3 du Mans Classic, Lister et les autres

Le plateau 3 du Mans Classic est un peu particulier. Les années visées sont celles de la domination de Ferrari devenues bien trop chères pour être engagées à autre chose que des concours d’élégance. Du coup les cartes sont redistribuées et les “petits artisans” d’alors sont les favoris actuels !

Les qualifications du plateau 3 du Mans Classic

Ce plateau 3 du Mans Classic est loin d’être inintéressant. Les autos engagées ici ont couru entre 1957 et 1961, à l’époque où la domination Ferrari a commencé. Mais quand on sait que ce genre d’auto vaut minimum 20 millions d’euros (cf la vente Artcurial de Retromobile cette année) on ne s’étonne pas de les voir absente de la classique mancelle.

Du coup, les avant poste sont occupés par les Lister Costin, Lister Jaguar et Tojeiro Jaguar, qui avait pris le relais des Jaguar Type D à l’époque, notamment pour les clients comme l’Écurie Ecosse qui engageait ces autos.
Les Maserati Birdcage sont aussi aux avant postes mais peu devant les premières GTs, et quelles GTs ! Aston Martin DB4 GT, Ferrari 250 GT SWB Berlinetta, Ferrari 250 Breadvan, bref, de beaux morceaux d’histoire.

On trouve ensuite un nombre impressionnant de Lotus, des XI, des XV mais aussi des Elite. Quelques Porsche, 356 en GT mais aussi 550 Spyder et Porsche 718 RSK sont aussi de la partie, tout comme des Morgan, Triumph Tr3 et quelques AC Ace et Brisol.

Les Lister ne se manquent pas et font parler leur technicité. Chris Ward en profite pour continuer sur sa lancée du plateau 2 :

PilotesVoitureAnnéeTempsEcart
155Chris WardLister Costin19594:46.937
246J. Cottingham / A. SmithTojeiro Jaguar19594:51.6464.709
311T. Alexander / A. WillmottAston Martin DB4 GT19604:59.30812.371
435S. Brooks / P. Blackeney-EdwardsLister Jaguar Flat Iron19585:01.53214.415
547U. Schumacher / M. WernerMaserati T63 Birdcage19615:02.08615.149

Les courses du plateau 3 du Mans Classic

Le Samedi, le plateau 3 du Mans Classic a été le dernier a bénéficier d’un départ type Le Mans. La course est ensuite partie sur les chapeaux de roues et on a assisté à une démonstration de Marco Werner. Le triple vainqueur des 24h du Mans sur Audi a fait parler la poudre au volant de sa Maserati Birdcage avant de céder le volant.
Son coéquipier se montre un peu moins fort et laisse filer la victoire pour moins d’une seconde ! Derrière l’Aston conserve sa position malgré une pénalité et Ludovic Caron, engagé avec Stephane Wimez sur une Austin healey préparée par C2C (qu’on avait visité, c’est ici) devance les puissante Ferrari 250.

PilotesVoitureAnnéeTempsEcartPénalité
155Chris WardLister Costin195946:42.856
247U. Schumacher / M. WernerMaserati T63 Birdcage196146:43.4700.614
311T. Alexander / A. WillmottAston Martin DB4 GT196049:53.3093:10.453 1:00
412L. Caron / S. WimezAustin Healey 3000 MkI196051:03.9074:21.051
52C. Joy / P. SimonFerrari 250 GT SWB196051:05.1974:22.341

Pour la deuxième course, Ward est bien plus dominateur. En même temps, la Maserati est contrainte à l’abandon à la mi-course.
L’Aston Martin confirme sa forme tandis qu’une Lotus s’invite dans le Top 5, devant une Austin Healey qui n’est pas celle de Caron, 6e.

PilotesVoitureAnnéeTempsEcartPénalité
155Chris WardLister Costin195940:43.776
235S. Brooks / P. Blackeney-EdwardsLister Jaguar Flat Iron195841:43.31559.539
311T. Alexander / A. WillmottAston Martin DB4 GT196041:53.0511:09.275
414I. Vercoutere / A. WolfeLotus XV195943:19.8052:36.029
537E. Perou / L. CheminotAustin Healey 3000 MkI196143:21.1992:37.423

Pour la dernière course, l’Aston Martin rend les armes et abandonne. Dommage après deux podiums. Pendant ce temps Ward est toujours en tête, devant Steve Brooks et Patrick Blackeney-Edward. Derrière les Lotus XV montrent les dents, avec leurs petits moteurs.

PilotesVoitureAnnéeTempsEcartPénalité
155Chris WardLister Costin195940:50.393
235S. Brooks / P. Blackeney-EdwardsLister Jaguar Flat Iron195842:16.4551:26.062
314I. Vercoutere / A. WolfeLotus XV195942:27.1361:36.743
440M. Malone / R. HallLotus XV195943.53.3993:03.006
52C. Joy / P. SimonFerrari 250 GT SWB196044:07:7913:17.398

Quand on regarde le classement final, au cumul des trois manches, la régularité parle. Chris Ward avec 3 victoires est de toute façon devant, Steve Brooks et Patrick Blackeney-Edward payent leur abandon de la première course avec une 10e place finale.
Hormis Ward, tous les membres du Top 5 le sont pour leur régularité sur l’ensemble des manches, pas sur des coups d’éclat.

PilotesVoitureAnnéeTempsEcartPénalité
155Chris WardLister Costin19592:08:17.025
237E. Perou / L. CheminotAustin Healey 3000 MkI19612:19:07.70810:50.683
320Chistian DumolinFerrari 250 GT SWB19622:19:56.09911:39.074
47Jeremy GaramondAustin Healey 3000 MkI19602:20:14.37811:57.353
556J. Glizen / A. SchrauwenLister Jaguar Knobbly19582:21:48.90013:31.875

On remarquera l’absence de quelques noms connus de la catégorie, Peter Vögele sur la Porsche 718, les Halusa sur la 250 GT Breadvan, David Hart sur sa Lister ou Kevin Kivlochan sur son AC Ace.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.