Vente aux enchères : Coys Spring Classics

Vente aux enchères : Coys Spring Classics
Vente aux enchères : Coys Spring Classics
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Beau succès pour la vente Aguttes de l’Aventure Peugeot

À l'occasion des journées du patrimoine il y aura de l'animation du côté de Sochaux et du Musée de l'Aventure Peugeot. En...

Le Salon de Reims 2020 définitivement annulé

La deuxième vague de Covid est-elle là ? Une question qui anime les experts. En tout cas la deuxième vague d'annulation est...

Essai d’une AC Ace, la légende sait de qui tenir !

On parle beaucoup de l’AC Cobra et de son puissant moteur V8. Aujourd’hui encore, pendant le dernier Tour Auto, la bête trustait...

Auto Moto Retro Rouen 2020, les Porsche s’invitent en Normandie !

Comme tous les ans, fin septembre, on a rendez-vous au parc des expos de Rouen. Et même cette année avec les soucis...

Mars sera un mois chargé pour les ventes aux enchères. En plus des ventes d’Amelia Island et des françaises d’Aguttes et d’Osenat, la maison anglaise Coys of Kensington, organisera sa vente Spring Classics.

44 autos seront en vente le 8 Mars, très bientôt donc au Royal Horticultural Halls à Londres. On vous détaille les plus belles pièces du catalogue.

11 autos avec plus de 100.000 € de potentiel

Evidemment, les estimations sont en livres, mais plusieurs autos pourraient dépasser les 100.000 € sous le marteau de cette vente Coys Spring Classics.

On commence par une voiture dont le prix n’est pas révélé. C’est une superbe sortie de grange, une Jaguar Type E 3.8L de 1963. La voiture a d’abord appartenu à Ivor Arbited, une des figures de la musique londonienne des années 1960. Après cela, elle a fini par atterrir entre les mains de Frank Riches qui l’a utilisé en course entre 1967 et 1969 pour tracter une MG TF d’abord, mais une fois sur place il courait également avec !
Après une casse de l’embrayage en 1980, elle va être remisée, dans un jardin, d’où elle est sauvée en 2015, avec toujours 44.000 miles au compteur. Pas de prix donc pour cette auto mais on peut s’attendre à une grosse somme.

Du coup l’estimation fixe la plus haute de la vente est pour une une italienne, une Lamboghini Countach 5000S de 1984. Cette voiture est la deuxième 5000S produite, et a été utilisée principalement entre 1984 et 1990. Sur les 51.800 km de son compteur, seuls 1500 sont d’après 90 ! La voiture a été préservée et bien entretenue depuis, ce qui justifie son estimation située entre 275.000 et 295.000 £

Suit une Ferrari Dino 246 GT Coupé de 1971. La voiture n’a aucun historique spécial mais son état presque irréprochable fixe l’estimation entre 220.000 et 240.000 £.

Troisième italienne, une Ferrari 512 TR de 1992. La voiture a longtemps été en Italie avant qu’elle ne parvienne en Angleterre. Elle n’a que 8000 km au compteur et son estimation est comprise entre 150.000 et 170.000 £.

Toujours du côté des italiennes, à cette vente Coys Spring Classics on trouve une Maserati Khamsin de 1979, dans un état correct tant pour la carrosserie que pour l’extérieur, avec un moteur entièrement restauré l’année dernière. L’estimation est fixée entre 95.000 et 105.000 £.
Une belle anglaise ensuite, une Rolls-Royce Corniche de 2000, dans un très bel état, avec une estimation “haut de gamme” entre 90.000 et 100.000 £.
Une seconde Testarossa est proposée, un modèle de 1988, avec 66.000 km au compteur, en très bon état, estimée entre 75.000 et 90.000 £.

 

Toujours avec un potentiel de plus de 100.000 €, une belle Mercedes 190 SL restaurée en 2013 et forcément présentée actuellement dans un état irréprochable. La voiture est estimée entre 75.000 et 85.000 £.
Autre Mercedes, une Pagode 280 SL de 1970 qui a roulé en Afrique du Sud jusqu’en 1999 et qui a depuis été stockée de façon à préserver son superbe état. Elle est estimée entre 68.000 et 78.000 £.

Enfin, la vente Coys Spring Classics propose la “supercar la plus exclusive du monde”. Certes cette Aspira F620 de 2010 est un modèle unique, homologué sur la route. Mais la fiche de performance la rend un peu “limitée” pour prétendre au titre de supercar : 480 ch et une tonne… Certes très sportive, mais supercar…
Son prix s’en ressent : entre 60.000 et 80.000 £

Le reste du catalogue est consultable en cliquant ici.

Photos : Coys.

Vente aux enchères : Coys Spring Classics

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Renault Alliance de Benoit

Cette semaine on vous présente une auto peu courante. Ce n'est pas une Renault 9, c'est une Alliance, la version cabriolet venue...

L’Art Automobile, première délicieuse au château de Groussay à Montfort

C’est dans le parc du château du Groussay, que la 1re  édition de l’Art Automobile avait lieu à l'occasion des journées du...

Le Salon de Reims 2020 définitivement annulé

La deuxième vague de Covid est-elle là ? Une question qui anime les experts. En tout cas la deuxième vague d'annulation est...

Une 5e édition “spéciale” pour la Bourse de Notre Dame des Landes

Richard et toute son équipe de bénévoles ont réussi à faire vivre leur cinquième Bourse de Notre Dame des Landes, ce qui...