Renault 16, la grande Renault qui cassa les codes

Renault 16, la grande Renault qui cassa les codes
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Renault 16, la grande Renault qui cassa les codes
Thomashttp://southcarphotography.fr/
Passionné d'anciennes en général mais vouant surtout un culte aux Facel Vega (au grand dam de son entourage...), il a rejoint News d'Anciennes en 2015 suite à une discussion impromptue lors de Rétromobile avec Benjamin. Pour le moment non propriétaire d'une auto intéressante, il espère bientôt passer le cap !

À la une sur News d'Anciennes

Rencontre avec François Allain, présentateur de Vintage Mecanic

News d'Anciennes est allé à la rencontre de François Allain pour revenir sur l'origine de sa passion mais aussi sur la saison 6 de Vintage Mecanic.

Triumph GT6, bien plus qu’une Spitfire couverte

Une petite auto, racée, avec un 6 cylindres sous le capot. La Triumph GT6 aime se faire remarquer ! Cette auto peut faire penser...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...

La Renault 16 entre 1970 et 1974

La R16 met le cap sur le haut de gamme

Pour marquer son entrée dans la décennie 1970, la 16 reçut une planche de bord à l’aspect plus cossu. De part et d’autre apparaissait un aérateur rond et orientable. La TS recevait en sus une montre électrique. L’ensemble de la gamme se vit équiper dès avril 1970 de ceintures de sécurité à l’avant.

Le millésime 1971 marqua un changement stylistique. En effet, tous les modèles évoluaient avec des feux arrière rectangulaires surplombés par un bandeau noir intégrant le lettrage “Renault” à gauche et le monogramme de la version à droite. D’un point de vue technique, le bloc 1565 cm³ était généralisé. La TA à boîte automatique disparaissait tandis que la Super était remplacée par les L et TL.

La gamme s’établissait ainsi : L (67 ch et sièges AV fixes sans accoudoir), TL (67 ch, sièges AV inclinables avec accoudoir), TL automatique (67 ch et boîte auto trois rapports), TS (85 ch à quatre rapports) et enfin TS automatique (boîte auto trois rapports).

L’année-modèle 1972 fut plus “calme” avec simplement la suppression des feux de position sur les ailes AV tandis que les modèles de gamme recevaient un compteur kilométrique journalier.

Cela contrastait avec 1973, aux changements plus conséquents. Un nouveau losange pointa le bout de son nez, les portières se paraient de serrures de sécurité et la commande d’essuie-glaces s’éclairait la nuit. La L perdait ses entourages de vitres latérales chromés au profit d’une peinture ton caisse.

Une nouvelle planche de bord fut disposée à l’intérieur des L & TL avec un centre de volant noir et un combiné d’instruments rectangulaire plus moderne.

Époque précédente
1965-1969

Renault 16, la grande Renault qui cassa les codes

Époque Suivante
1975-1980

Renault 16, la grande Renault qui cassa les codes

Page 3 de 4

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Renault 16, la grande Renault qui cassa les codes

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. La légende disait qu’elle aurait été piratée de chez un autre constructeur??? Ce qui expliquait le changement de conception… mais c’est peut être l’inverse…. quand on voit ce qu’on voit, on a bien raison de penser ce qu’on pense

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Nos Anciennes Abandonnées : les françaises sous le soleil

Ce mois-ci on suit les traces de Philippe. Ce lecteur a découvert ce cimetière de voitures françaises. C'est un endroit plutôt caché, pas visible...

Jidé et Scora, les petites sportives de Jacques Durand

C'est le genre d'auto qu'on croise peu... et dont on se souvient. Dès qu'on l'aperçoit, on sait pourquoi elle est conçue : le sport....

On a testé : la Vaillante Académie

Ce Mercredi c'était retour à l'école. Après avoir tâté du stage pilotage de monoplace avec la Classic Racing School, cette fois le but était...

Essai d’une TVR 3000 M, moins radicale qu’il n’y paraît

Quand Thibaut me parle de l'essai d'une TVR 3000 M, je suis ravi. Il faut dire que j'ai déjà fait un tour dans une...