Gros succès pour la Bourse de Tarbes 2018

Gros succès pour la Bourse de Tarbes 2018
Gros succès pour la Bourse de Tarbes 2018
Xavierhttp://breizhell31.canalblog.com/
Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d'or ou d’œuvres d'art... quoi que. Il sillonne les routes d'occitanie à la recherche d'anciennes......

Samedi et dimanche avait lieu au parc des expositions de la ville la Bourse de Tarbes 2018 organisée par l’Embiellage d’Or. Je suis cet événement depuis quelques années, mon reportage 2017 est ici, et il m’a rarement déçu, bien au contraire… C’est en effet une des bourses les plus imposantes auxquelles j’ai pu participer jusqu’à présent et ce n’est pas cette année qu’elle allait me faire mentir.

En effet, quand je suis arrivé sur place, les véhicules anciens étaient partout aussi bien à l’extérieur du parc des expos qu’à l’intérieur de ce dernier. Comme d’habitude à Tarbes, les Panhard étaient bien représentées : Panhard 24 bt entre autres mais également une Panhard Scarlette que je voyais pour la première fois. Les belles françaises étaient par ailleurs bien présentes (Citroën SM, Matra 530 LX et Matra Djet, Peugeot 202 et 403…). Bien sûr, les autres européennes ne manquaient pas à l’appel (Burton, Panther Lima…). Par contre, peu d’américaines cette année, mis à part une Chevrolet Corvair et un Ford hot-rod, elles n’étaient pas vraiment venues en masse. A noter également quelques tracteurs devant un des halls d’exposition.


L’exposition intérieure de la Bourse de Tarbes 2018 était, comme d’habitude, digne d’éloges. De très jolies Facel Vega, des belles Traction Avant, une superbe Alfa Roméo Junior Z et même une très rare Arista. Quelques camions également tel ce beau Berliet dans une version utilisée pour le transport du bois. Un peu plus loin dans le hall, c’est le musée des sapeurs pompiers qui exposait quelques-uns de ses véhicules.

Enfin, un hall était réservé aux stands de pièces auto, livres sur l’automobiles et autres petites voitures. Près de la buvette se trouvait également la voiture qui était à gagner à la tombola, cette année une jolie Simca. A l’extérieur du hall se trouvaient d’autres stands mais ces derniers faisaient plus dans la décoration mais proposaient également quelques motos.

Une fois de plus, la Bourse de Tarbes 2018 de l’Embiellage d’Or m’aura vraiment plu. En fait, mon seul regret cette année aura été comme un goût de trop peu. J’ai beau être resté pas loin de trois heures sur le site, ça n’aura pas suffi à me rassasier. De là à me donner envie d’y rester sur les deux jours l’an prochain, il n’y a sans doute qu’un pas…

Gros succès pour la Bourse de Tarbes 2018

Sur le même thème

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...