Bourse de l’Atelier du Temps 2021, c’était la fête “Chez Bénureau”

Bourse de l'Atelier du Temps 2021, c'était la fête "Chez Bénureau"
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Bourse de l'Atelier du Temps 2021, c'était la fête "Chez Bénureau"
Marc
Passionné d'autos sportives et de photos. Ancien parmi les anciennes, ça ne dépareille pas trop, d'autant que sa deuxième matière grise, métallisée celle-ci, lui accorde de bonnes virées nostalgiques, une Renault R8 ragaillardie. Il est sous le régime News d'Anciennes depuis depuis début 2016.

À la une sur News d'Anciennes

« Chez Bénureau » c’est ainsi que l’on cite souvent cette bourse-expo, même si l’Asso organisatrice n’est autre que « L’Atelier du Temps ». D’où le nom officiel de Bourse de l’Atelier du Temps 2021. L’ambiance était évidemment au beau fixe, pour ce grand évènement d’extérieur, de la région Nantaise. On ne pouvait pas mieux rêver, que de se retrouver dans un site aussi verdoyant, autour de ce restaurant « Chez Bénureau ». Tout était réuni pour passer une journée extraordinaire, autour d’anciennes en nombre et en superbe qualité de présentation.

Cette 18ème édition nous proposait une thématique tout à fait adaptée à l’ère du temps «Motorisations refroidies par Air».  Qu’elles soient refroidies par air ou par eau, quelques pépites ne nous ont pas échappées.

C’est parti pour la balade

D’entrée, l’invitation à la traditionnelle balade est plutôt la bienvenue. La virée se déroule dans les alentours de Ste Luce sur Loire. La variété des époques et des styles apportait du piment dans le public, reconnaissons que les populaires étaient les plus nombreuses.

Le Club Matra était bien représenté,  lors de cette sortie, avec cette brochette de modèles 530, une Murena, Rancho

Par ici, nous avons chiné

Les nombreux spécialistes de la Bourse nous proposaient, un choix important. Ce n’est probablement pas l’intérêt principal de la Bourse de l’Atelier du Temps 2021, mais le chineur à de quoi faire des affaires. Si on ne recherchait pas de pièces anciennes spécifiques, on pouvait au pire, s’équiper d’un vêtement Vintage, bien utiles par cette météo, et pourquoi ne pas ramener un joli souvenir rétro, du côté des spécialistes de la déco et des miniatures à toutes les échelles.

Autour des Clubs de la Bourse de l’Atelier du Temps 2021

Les Clubs, les Assos, les Organisateurs d’évènements, ne manquaient pas de faire connaître leurs divers projets et compétences. Bien sûr que cette ambiance de retrouvailles, se ressentait sur tous ces stands où les adhérents notamment, se ralliaient à leurs assos respectives.

On a pu voir de très belles choses, en tournant autour des Clubs, alors, place aux images. Et, non, vous ne rêvez pas, cette Celtaquatre, vous l’avez déjà vue quelque part, c’est par là.

Un p’tit mot sur la thématique du jour

“Les moteurs refroidis par air” avaient pourtant de nombreux atouts, et notamment le coût d’entretien… Mais les mesures anti-pollution de plus en plus exigeantes ont favorisé la généralisation des mécaniques à refroidissement par eau 90.

C’est une multitude de véhicules qui auront roulé avec ce refroidissement par air. Les 2 cylindres à plat des Panhard et de certaines Citroën, comme la mythique 2 cv, et ses dérivés, puis la Fiat 500 et son 4 cylindres en ligne.

Côté Allemand, des 4 cylindres à plat, puis le fabuleux Flat 6 ont équipé notamment les célèbres Porsche et  Volkswagen. En compétition, Chez Porsche, on a même motorisé des air-cooled de 12 cylindres (917) et  turbocompressée (935).  

Les belles surprises de la Bourse de l’Atelier du Temps 2021

Un p’tit canari jaune, était de retour

Une des curioisité des autos exposées lors de cette Bourse de l’Atelier du Temps 2021 c’était une belle jaune.

On aura vite reconnu cette Mismaque Squal, cette auto des sixties, née à Nantes et réalisée en quelques exemplaires. Son châssis est tubulaire, et sa carrosserie est en fibre. Elle est motorisée par un moteur de 2cv de 26 ch, Son poids plume de 350 kg lui permet une vitesse maxi de 135 km/h. Elle surprend toujours autant, avec ses nageoires caudales, tant et si bien que son propriétaire fut pris d’assaut pour des questions en pagaille.

On serait venu de très loin Chez Bénureau ?

Effectivement, deux autos sont venues de très loin pour participer à la Bourse de l’Atelier du Temps 2021. Elles sont issues des Usines Tchèques Tatra, qui est une marque de véhicules, plus connue pour ses poids lourds.

Quelques infos tout d’abord sur la plus ancienne, La Tatra T 600 Tatraplan, qui doit son nom à la planification de l’économie en vigueur dans les Pays socialistes, de l’époque.

Son profil en forme de goutte est très original… Ça sent la recherche d’aérodynamisme.

Vue de l’arrière, c’est carrément dément, avec cette grosse arête centrale… Elle n’a pas son pareil, cette auto.

Son moteur boxer arrière est… refroidi par Air, oui, c’est dans le thème, c’est un 1952 cm³ de 52 ch. Son poids de 1200kg lui permet d’atteindre les 130 km/h.

Elle pouvait accueillir 6 personnes à bord. Voici d’ailleurs quelques détails de son intérieur. Son moteur est tournant, mais elle ne sortira de son antre, désormais, qu’une fois son électricité refaite… Alors patience !

Le second exemplaire, que l’on peut qualifier de petite sœur, est vraiment très différent. Très volumineux et assez puissant, c’est un modèle 603/3, troisième génération de 1974 (on en parlait par ici).

C’est la Tatra la plus répandue et la plus aboutie, elle fut la coqueluche des Taxis, des Administrations et de la Police.

Son avant sans calandre d’aération, interroge, mais pas autant que sa vue de l’arrière. C’est la grosse caisse de 5m de long, motorisée d’un V8 Tatra de 2.4L, en position arrière et à 4 rapports. Pas de place pour les valises !

Encore une petite surprise, par ici

Changement de registre, sur cet espace, puisque c’est le monde de l’aéronautique qui nous invitait par le biais de l’association locale Les Ailes de l’Ouest. Plusieurs moteurs, nous sont présentés, dont cet énorme 9 cylindres en étoile… qui pour info, fut également installé, dans les chars Sherman. Dites-moi, ça ne vous rappelle rien ce moteur en étoile ? Regardez ICI.

Oh là, les aiguilles ont tourné… mais, on n’a pas tout vu ?

On aura bien foulé l’herbe fraichement fauchée, ce dimanche… Et, notamment pour retrouver les véhicules recherchés, ceux des spectateurs venues en anciennes.

On va débuter par une grand-mère, une superbe Ford T roadster, une rare Simca Régence, puis des Renault dont cet ancêtre KZ5 de 1931, et ces belles populaires, Ondine et Caravelle. Admirez au passage, cette Quatrelle

On continue avec les belles de la Bourse de l’Atelier du Temps 2021. On retrouvait cette Jensen Interceptor, ce coupé Lancia Beta Monte Carlo, des Fiat Dino, des Mercedes, des Peugeot et des Citroën. Encore une Simca par ici, des Ford Vedette, là bas… Y’en a partout… partout.

Le Temps aura passé vite Chez Bénureau

On pique-nique déjà sous les arbres…

Alors séparons nous, sans casser l’ambiance offerte par la Bourse de l’Atelier du Temps 2021. Des images me reviennent encore, avec des véhicules intéressants comme ces utilitaires, Willème B30, Hotchkiss, Hanomag Henschel, puis de ces magnifiques motos.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Bourse de l'Atelier du Temps 2021, c'était la fête "Chez Bénureau"

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles