Bourse de Bazouges 2019, un succès qui ne se dément plus

Bourse de Bazouges 2019, un succès qui ne se dément plus
Bourse de Bazouges 2019, un succès qui ne se dément plus
Henri Auriacombe
Henri Auriacombe a rejoint l'équipe de News d'Anciennes à l'été 2019. Belle occupation de retraite pour un photographe de presse dont la carrière a commencé en 1966 !

À la une sur News d'Anciennes

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...

Enchères Mécaniques : Maxime Lepissier nous présente la nouvelle émission auto de RMC Découverte

Si votre téléviseur ne diffuse que des émissions autos, vous êtes forcément, une bonne partie de la journée, calés sur RMC Découverte. Et vous...

Histoire de Carrossiers, ép. 19 : Vignale, vingt petites années et des beautés

Les carrossiers français ont majoritairement travaillé avant-guerre. Rares sont ceux qui se soient lancé après la seconde guerre mondiale. Du côté des italiens, il...

La Bourse de Bazouges 2019 se tenait ce week-end à Bazouges sur le Loir dans la Sarthe. Une belle bourse organisé par le Club Rétro Décalé qui a bien grandi avec une cinquantaine de stands et 300 voitures sur le parc. On est loin de la première édition… et ses 5 autos !

Une balade pour s’échauffer

Le matin le programme commençait par une balade sur les routes environnantes. C’est une centaine d’auto qui se mit en route pour parcourir la cinquantaine de kilomètres du parcours, entre Maine et Loire et Sarthe. Quelques motards balisaient le parcours et je tiens à remercier le propriétaire de la Simca Etoile 6 qui m’a baladé !

Les Citroën à l’honneur de la Bourse de Bazouges 2019

Une fois de retour dans les allées du parc, c’était l’occasion d’admirer les Citroën. Et oui, comme beaucoup, les organisateurs de la Bourse de Bazouges 2019 ont rendu hommage à la marque aux chevrons cette année. Patrice Fourrier l’organisateur annonçait d’ailleurs une belle diversité de modèles allant de la 5CV Trèfle à la Visa Chrono !

Un spécialiste des deuches était présent, Antoine Demetz, rédac’ chef de la revue de la FFVE l’Authentique et auteur de plusieurs ouvrages sur la petite Citroën. Il était arrivé de bonne heure avec sa voiture personnelle et ne passait pas inaperçu.

Tant qu’on est dans les Citroën, on retrouvait une 2CV sortie de grange après 20 ans d’attente. Une auto pas bloquée et si on aime sa patine, une bonne révision suffira à la remettre sur la route !
Autre animation, on retrouvait une reconstitution de la publicité ventant la capacité de chargement de la Traction Commerciale avec des barriques de vin comme exemple !

On vous laisse maintenant passer en revue les différents modèles présents. Effectivement de la deuche à la SM, des années 20 aux années 80, une bonne partie de la production de Citroën était rassemblée à la Bourse de Bazouges 2019.

De belles expos et autos remarquables à la Bourse de Bazouges 2019

Plusieurs expositions méritaient vraiment qu’on s’y attarde. Pour les amateurs de course auto, une ancienne Chevrolet de NASCAR et une Visa d’Auto-Cross étaient présentes.

Les amateurs de militaria pouvaient trouver leur bonheur avec un beau camp US. Camions, Jeep, Tentes et bien sûr des passionnés en uniforme assuraient un vrai diorama vivant.

Les amateurs de camping n’étaient pas oubliés eux non plus avec un beau carré réservé à de beaux attelages de caravane et quelques camping-cars d’époque.

Sinon on retrouvait aussi des motos et des tracteurs, pas si courants sur ce genre d’événement, mais également quelques modèles notables. Ainsi on retiendra une 4CV avec sa remorque, une Renault 7 espagnole, une Renault Prairie d’assistance (souvent vue à Marçon) ou une Peugeot 403 “Pot de Tabac”.

Et la bourse ?

Dans Bourse de Bazouges 2019 il y a bourse. Plutôt bien fournie, elle rassemblait des vendeurs de pièces, d’accessoires, avec une belle variété de produits. Une vitre arrière de Renault Fuego aura par exemple fait un heureux !

Enfin, l’événement se terminait par le tirage au sort de la Tombola. Cette fois, pas de voiture à gagner, mais un sympathique véhicule ancien : un Solex.

On termine en se donnant rendez-vous l’an prochain et avec ces quelques photos supplémentaires :

Bourse de Bazouges 2019, un succès qui ne se dément plus

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Les Grandes Marques à Monaco, Bonhams sort l’artillerie lourde

Oui, le Grand Prix de Monaco Historique 2021 aura bien lieu (Cedric vous détaillait les plateaux par ici). Et les événements qui vont avec...

Renault F1, les années Turbo – Partie 2 (1978-1979)

Dans cette série d'articles, alors que Renault Sport a passé le flambeau à Alpine en Formule 1, nous continuons de retracer la saga de...

Alpine A310 V6 : au volant d’une dieppoise embourgeoisée

Chaque amateur d’automobile française se reconnaîtra dans mon introduction, mais qui n’a jamais voulu poser son séant dans une Alpine ? Pour moi, l’exemplaire que...

Où est passée l’Aston Martin DB5 DP/216/1 ?

On l'a évoqué brièvement en parlant de l'Aston Martin DB5. Une auto parmi les 1021 produite est particulièrement recherchée. Et cela fait maintenant 22...