70 ans de Combi, une histoire bien remplie

70 ans de Combi, une histoire bien remplie
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Nos Anciennes Abandonnées : un réservoir de Land !

Ce mois-ci c'est dans la Haute-Marne qu'on vous emmène. Un de nos lecteurs, François, y a trouvé un cimetière... ou plutôt un...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...

Aujourd’hui on s’intéresse à un véhicule iconique de la collection. Le Combi. On ne va pas vous refaire son histoire complète mais revenir sur quelques points marquants… et parfois méconnus.

Oui le vénérable Combi a 70 ans…

Si vous avez dans un coin de la tête des souvenirs émus de meetings air-cooled de 2017 où vous avez célébré les 70 ans de ce mythique engin, vous n’avez pas tout faux.

Le Combi est bien né en 1947, mais ce n’est que l’année où apparaissent les premiers prototypes. En 1949 il est présenté au public. Mais c’est bien au tout début de 1950 que les premiers exemplaires sortent de Wolfsburg et que le modèle définitif est présenté au salon de Genève.

…et on en est à la 6e génération

Non on en est pas à la 6e génération de Combi mais à la 6e génération du Transporter, son nom officiel (on en parle juste en dessous).

Si on reprend l’arbre généalogique on retrouve donc :

  • 1950 : le Combi
  • 1967 : le T2
  • 1979 : le T3
  • 1990 : le T4
  • 2003 : le T5
  • 2015 : l’actuel Transporter “6”

La genèse du Combi en bref

En Avril 1947, Ben Pon, l’importateur néerlandais de Volkswagen visite l’usine de Wolfsburg. Là il remarque un étrange engin. Les ouvriers ont créé une auto spéciale pour transporter des palettes. Sa cabine reculée est placée au dessus du moteur : la base est évidemment une Cox, seul modèle en production à ce moment là.

70 ans de Combi, une histoire bien remplie

Dès lors il commence à phosphorer et imagine ce qui deviendra le Combi avec sa caisse arrondie, fermée et un moteur à l’avant. L’idée plaît au directoire de VW et la machine est lancée.

La première version ne s’appelle pas le Type 1

Souvent lorsqu’il faut parler de la première génération de Combi on entend parler de Type 1. C’est faux. Chez Volkswagen la Type 1 c’est la Coccinelle. Le Combi qui arrive juste après c’est le Type 2.

Par contre, le Combi a un vrai nom : le Transporter. Du coup le nom de baptême du premier modèle c’est Volkswagen Type 2 T1 (pour Transporter 1).

Le T1 et ses nombreuses carrosseries

De tous les Transporter, le T1, le Combi originel est le plus recherché. Mais encore faut-il savoir de quelle variante on parle.

Le Combi T1 a en effet reçu de nombreuses carrosseries et ce sont les américains qui ont trouvé le meilleur moyen de les différencier… en comptant simplement les fenêtres. On retrouve donc :

  • le 11 vitres avec pare-brise divisé en deux, les vitres des portières avant, trois vitres de chaque côté et une lunette arrière
70 ans de Combi, une histoire bien remplie
  • le DeLuxe, uniquement vendu aux USA, avec 15 vitres. On ajoute en effet deux vitres latérales et deux autres sur les angles arrière.
70 ans de Combi, une histoire bien remplie
  • autre DeLuxe, le Sunroof 23 vitres qui ajoute 4 fenêtres sur le toit de chaque côté du combi
70 ans de Combi, une histoire bien remplie
  • la dernière version du DeLuxe, d’après 1964 quand les vitres d’angle disparaissent, il devient un 21 vitres
70 ans de Combi, une histoire bien remplie

Les 21 et 23 fenêtres ont d’ailleurs un petit surnom, ce sont les Samba.

On ajoutera d’ailleurs une version avec beaucoup moins de vitre puisque le T1 a également été disponible en pick-up avec simple et double cabine mais aussi en fourgon entièrement tôlé.

Plein de surnoms pour un seul véhicule

Si chez nous on l’appelle Combi c’est un diminutif. Le français n’a jamais été très fan de la langue de Goethe et le mot Kombinationenwagen peut sonner un peu barbare.
D’ailleurs en Allemagne s’il s’est appelé Kombi, on lui a préféré le surnom de Bulli, en référence à sa face avant de Bouledogue.

Mais les Combi ont aussi eu des surnoms en fonction de leurs versions.
Ainsi le T1 c’est le Split Windows à cause de son pare-brise en deux parties.
Le T2 c’est le bay window, pour la même raison.
Le T3 gagnera un surnom en France : le Popo.

25ch, la puissance minuscule des premières versions

Le Combi est quand même un dérivé de la Cox. Il en reprend le moteur et en 1950 la petite VW est propulsée par le 4 cylindres à plat refroidi par air de la petite populaire. Sauf que le moteur du premier Combi est spécifique : avec 1192 cm³ et 25ch il est plus gros que celui des Cox de la même époque (1131 cm³ mais même puissance). La Cox le recevra d’ailleurs en 1954.

Au passage on comprend que beaucoup de propriétaires changent le moteur de leur T1. Parce qu’avec 850 kg sur la balance la cavalerie est tout de même limitée !

7 comme le nombre de pays où il les premières générations de Combi ont été produit

Le T1 a bien commencé sa carrière en Europe où il fut produit par les usines allemandes de Hannovre et Wolfsburg. Mais dès 1951 on le retrouve sur les chaines brésiliennes ! Si les allemands arrêtent la production en 1967 les Combi T1 brésiliens seront produits jusqu’en 1975. On note également que certains furent produits en Australie, en CKD principalement.

Pour le T2 on prend les mêmes… et on en ajoute. Hannovre et Wolfsburg les produiront à partir de 1967 et jusqu’en 1979. En 1968 sont fabriqués les premiers T2 Mexicains et ils resteront sur les lignes jusqu’en 1994. En 1976 on lance la fabrication au Brésil. Là elle durera jusqu’en 2013 ! Il sera également produit en Argentine de 1980 à 1986. Ajoutez la fabrication Australienne, et ça vous donne des T2 venus de 3 continents !

Le T3 quand à lui sera fabriqué à Hannovre, à Graz en Autriche et en Afrique du Sud où il perdurera jusqu’en 2002 !

Les brésiliens et mexicains : des Combi à part

Le Brésil a donc vu de nombreuses générations de Combi. Un premier modèle lui est spécifique : le T1.5, savant assemblage d’une face avant de T2 et des feux rectangulaires à partir de 1972. Ce 1.5 sera produit de 1968 à 1996 !
Le T2 brésilien restera donc en production jusqu’en 2013. Mais comme le moteur air-cooled disparaît en 2005, les dernières versions recevront des moteurs 4 en ligne de Polo et une face avant largement modifiée.

Pour ce qui est des Combi mexicains, là encore on trouve une version spéciale : le T2C. Avec un toit surélevé, ce Transporter construit à partir de 1991 comporte une autre particularité : un 4 cylindres en ligne de 1,8 litres refroidi par eau.

Le T3 : une révolution dans les motorisations

En Mai 1979 le T3 arrive et change beaucoup de chose. D’abord au niveau esthétique puisque les lignes carrées viennent moderniser la ligne, le T2 étant quand même proche du T1.

Mais c’est sous le capot que les plus grands changements s’opèrent. À son lancement le T3 dispose de deux moteurs, ceux des Volkswagen-Porsche 914 : un 1,6L de 50ch et un 2,0L de 70ch. Ce dernier va même recevoir l’injection, première nouveauté, en 1980.

Mais c’est à partir de 1981 que la révolution commence. Le T3 reçoit alors des moteurs diesel ! L’année suivante les versions refroidies par air disparaissent même. Alors qu’on pensait greffer des 4 en ligne de Golf dans le Transporter, on se rend compte chez VW que ce sera bien compliqué. Du coup on modifie le 4 à plat, en le passant à 1,9L et 2,0L mais surtout en le dotant d’un refroidissement par eau ! Ces T3b se reconnaissent avec leur face avant comptant une entrée d’air supplémentaire pour le radiateur.

Dernière évolution, en 1985 le T3 adopte un moteur Turbo… diesel.

1990, le Transporter devient passe le moteur à l’avant

La révolution continue en 1990. Alors que les monospaces s’attaquent aux Vans des deux côtés de l’Atlantique, Volkswagen recentre son Transporter 4 sur une version plus utilitaire. Évidemment on trouve quand même des version transportant des passagers.

Dans tous les usages une des grosses améliorations c’est l’arrivée de vraies portes à l’arrière. C’est rendu possible par le passage au moteur avant et à la propulsion. On est définitivement éloigné du Combi originel.

Westfalia : les combi des baroudeurs

Impossible de parler des Combi sans évoquer les versions Westfalia. Fabricant de matériel agricole mais aussi de caravanes il dévoile en 1952 au salon de Francfort sa “Camping Box”, le tout premier camping-car vendu tel quel. Dès l’année suivante ce Kit est commercialisé et vu qu’il est abordable il a du succès. À tel point qu’en 1956 Volkswagen intègre ce camping-car à sa gamme.

70 ans de Combi, une histoire bien remplie

Différentes versions suivront avec des équipements toujours plus poussés. En 1966 apparaîtra le premier toit réhaussé, le tin top qui sera alors la signature de ces Combis Westfalia.

70 ans de Combi, une histoire bien remplie

Quand le T2 sort, Westaflia est déjà prêt puisque VW a pris soin d’étudier le véhicule en concertation avec l’équipementier. Le toit réhaussable est encore plus grand et permet de se tenir debout dans la cuisine ou de mettre un hamac pour un enfant.
En 1973 le T2 reçoit le toit Pop Top qui s’articule sur l’arrière. Avec une barre de renfort on peut même loger un sommier en dessous et ainsi avoir un couchage plus grand.

Évidemment les différentes versions continueront avec le T3, vous trouverez plus d’infos par là.

Photos complémentaires : Volkswagen et RM Sotheby’s

Allez vous met du rab’ :

70 ans de Combi, une histoire bien remplie

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Le Mans Motors Cup 2020, un beau bouquet final

Après une saison bien remplie par l'Historic Tour, Les rouges et noirs de chez HVM ont terminé l'année au circuit Bugatti avec...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...