Les gros prix peinent à la vente Gooding and Co à Amelia Island 2020

Après Bonhams on vous présente maintenant les résultats de Gooding and Co à Amelia Island 2020. La maison américaine avait de grosses ambitions pour sa vente mais les résultats sont mitigés.


La vente Gooding and Co à Amelia Island 2020

91 lots étaient proposés ce Vendredi 6 Mars. Des estimations réfléchies, un catalogue varié, bref le résultat global de 20.785.080 $ est logique. Mais en y regardant de plus près, il y a quelques déceptions à avoir, notamment pour les plus gros lots.

Les stars de la vente Gooding and Co à Amelia Island 2020

La grosse estimation ne part pas

Plus que le résultat global, on scrutait cette auto. Avec une estimation comprise entre 9 et 11 millions de dollars la Ferrari 250 GT LWB California Spider de 1958 était la voiture la plus chère proposée depuis le début de l’année. La plus haute enchère placée à 8 millions de dollars aurait déjà pu faire d’elle l’auto la plus chère de l’année mais, à ce prix, elle ne change pas de mains.

Les autres millionnaires potentielles

Neuf autres autos visaient au dessus du million de dollars lors de la vente Gooding and Co à Amelia Island 2020.

La Miura P400S était estimée entre 1.4 et 1.8 million de dollars et atteint 1.435.000 $. La Maserati Ghibli 4.9 SS Spider de 1972, estimée entre 900.000 et 1.1 million de dollars s’arrête, elle, bien plus bas à 753.000 $.
Gooding & Co proposait une des premières Mercedes 300 SL Roadster. Estimée entre 1 et 1.3 million de dollars, cette auto de 1957 s’arrête sous la barre fatidique à 995.000 $. Toujours côté allemande, on retrouvait une Porsche 934, la première construite, arrivée 3e de sa classe au Mans en 1979 (Verney/Bardinon/Metge). Estimée entre 1.25 et 1.6 million de dollars elle se vend contre 1.380.000 $.
Enfin la deuxième estimation de la vente, une Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost Torpédo Phaeton de 1914. Déjà star sur de nombreux concours, estimée entre 2.7 et 3.5 millions de dollars, c’est la voiture la plus chère de la vente, même en s’arrêtant à 2.205.000 $.

Et puis on retrouvait aussi des supercars récentes La Lambo LP770-4 Centenario Roadster (est. 2-2.5 M$) ne se vend pas, la McLaren Senna se vend 978.500 $ (est. 1-1.2 M$), la RUF CTR3 atteint 808.000 $ et la Ford GT 967.500 $ (est. 800.000-1M$ toutes les deux).

On avait aussi noté…

Plein d’autres autos. Variées, on vous l’avait annoncé. Pluieurs BMW étaient au catalogue de la vente Gooding and Co à Amelia Island 2020, la plupart provenant d’une seule et même collection spécialisée.

On avait noté une 2002 Turbo, en très bon état, estimée entre 150 et 170.000 $ et qui fait un heureux, largement sous l’estimation à 112.000 $. La M3 E30 de 1988 peu kilométrée part au même prix (est. 100-130.000 $), une des 135 M3 E36 Lightweight et son aileron typique s’arrête à 128.800 $ (est. 150-180.000 $) la 850 CSI se vend contre 67.200 $ (est. 90-120.000 $). Bref, il fallait être là pour faire des affaires.

On avait terminé notre sélection avec trois autres autos. La première était une autre allemande, une des 224 Audi Quattro d’homologation. Une belle bête restaurée état concours et estimée entre 550.000 et 700.000 $. Trop chère ? Elle ne se vend pas avec une enchère maxi à 420.000 $.
Ensuite deux italiennes qui n’avaient rien à voir. La De Tomaso Pantera 90 Si c’est l’ultime évolution du modèle, produite à 41 exemplaires. Estimée entre 400 et 600.000 $ elle atteint 357.000 $ sous le marteau. On trouvait aussi une Maserati Quattroporte Serie II de 1966, une berline à part, estimée entre 60 et 80.000 $ et vendue pour un petit 44.800 $.

Conclusion :

Au final, peu d’invendues lors de la vente Gooding and Co à Amelia Island 2020. Mais quelques déceptions. Que ce soient les autos au dessus du million ou même d’autres plus abordables, les estimations n’ont pas toujours été atteintes. Surtout, la Ferrari 250 GT LWB California Spider montre, comme d’autres lots proposés à Paris ou Scottsdale, que les gros prix seront difficiles à convertir en 2020.

Les résultats complets de la vente sont ici.

Photos : Brian Henniker, Juan Martinez, Josh Hway, Mike Maez et Chip Riegel pour Gooding & Co


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.