Tour Auto 2020 : l'itinéraire et les premiers engagés sont connus

C’est fait. On sait maintenant à quelle sauce on va déguster le Tour Auto Optic 2000 2020. On savait qu’on prendrait probablement la direction du sud-est, mais on sait maintenant que c’est à Marseille que l’on arrivera.

Le parcours du Tour Auto 2020

Voici les grandes lignes du parcours du Tour Auto Optic 2000 édition 2020. On retrouvera des points de passage connus et d’autres plus méconnus.

Comme chaque année le Tour Auto commencera réellement le Dimanche 19 Avril par l’arrivée des concurrents au Grand Palais. Par contre le public devra attendre le lendemain pour pouvoir approcher les bolides. Ce sera aussi l’occasion des vérifications techniques… et peut-être de derniers ajustements. Ensuite, place à la course.

Mardi 21 Avril 2020 : Paris – Clermont-Ferrand, 420 km

En 2019 nous étions brièvement passé par Clermont entre Vichy et Tours, cette fois la ville auvergnate sera l’arrivée de la première étape.

Avant cela le départ aura été donné de l’Autodrome de Linas-Montlhéry, chose qui n’était plus arrivée depuis 2011. Les concurrents prendront ensuite la direction du circuit de Nevers – Magny-Cours pour la première épreuve sur circuit du Tour Auto 2020.
Une spéciale sur route sera aussi au programme de cette première journée. On en saura plus à fin mars.

Mercredi 22 Avril 2020 : Clermont-Ferrand – Limoges, 360 km

Etape très auvergnate. Les concurrents prendront la direction de l’ouest, après un passage matinal par le circuit de Charade. Croisons les doigts pour que la météo soit meilleure qu’en 2019 (un aperçu par ici).

Avec deux spéciale sur route, ce sera l’étape la plus courte de ce Tour Auto, mais pas forcément la plus rapide quand on connaît les routes du coin.

Jeudi 23 Avril : Limoges – Toulouse, 460 km

460 km, vous vous doutez bien que la route ne sera pas toute droite entre les deux villes. Au programme de cette troisième journée, un passage sur le circuit d’Albi, où Didier Sirgue sera à domicile, mais aussi deux épreuves routières.

Vendredi 24 Avril : Toulouse – Pont du Gard, 460 km

Pour cette quatrième étape, on comprend mieux les 460 km. Là encore on devrait croiser de magnifiques routes et de beaux paysages.
Pour ce qui est de la course, deux épreuves routières sont au programme avant le dernier circuit du Tour Auto 2020 : Lédenon.

Samedi 25 Avril : Pont du Gard – Marseille

420 km pour relier ces deux villes, donc une nouvelle fois on fera de beaux détours. Pas de Castellet au programme, la journée de course sera concentrée autour de 3 épreuves spéciales. Là où tout pourrait se jouer pour la gagne !

Marseille accueillera donc la grande caravane du Tour Auto 6 ans après son dernier passage.

Premier point sur les engagés du Tour Auto 2020

Bien qu’on attendra encore pour avoir la liste complète et définitive, Peter Auto a déjà révélé 145 concurrents qui disputeront le Tour Auto 2020.

Les prototypes Porsche du Tour Auto 2020

Ces modèles seront à l’honneur cette année. D’où une incitation pour leur engagement. On parle ici de modèles conçus uniquement pour la compétition, des protoypes idéalement mais pas toujours.

Deux d’entre elles seront pilotés par des pilotes ayant écrit de belles lignes de l’histoire de Porsche : Gérard Larrousse et Romain Dumas. Ils seront respectivement au volant d’une 911 2.5 S/T et d’une 356 Carrera Abarth GTL.

Du côté des autres modèles on retrouve, en compétition, deux 911 2.3 S/T, une autre 2.5 S/T, la 904 Carrera GTS de l’habitué Jean-Marc Bussolini.
Côté régularité, du beau avec une troisième 2.5 S/T, une 906 et une 550 Spyder !

Mais rassurez vous, des 356 “normales”, des 911 2.0 et RSR seront au départ.

Les favoris du Tour Auto 2020

Gros changement avec le vainqueur des dernières éditions, Raphaël Favaro. Il revient à sa monture et son copilote de 2017 à savoir une Jaguar Type E copilotée par Lucien-Charles Nicolet. Il aura donc une monture équivalente à celle de ses concurrents malheureux de l’an dernier, Lajournade – Bouchet et Rivet-Fusil – Le Jean (tous deux éliminés dans l’avant dernière étape).
Cottingham et Smith repartent eux sur leur Cobra, espérons qu’ils l’aient fiabilisée, tandis que le clan Lotus Elan sera notamment composé des Von Finckenstein et de la paire Kohler-Laboisne.

Evidemment, les premiers jours de course permettront de voir une hiérarchie se dessiner, on est jamais à l’abri de surprises.

Côté GHI, Didier Sirgue, vainqueur sortant, sera bien au départ. Pour le moment pas de Ligier JS2 au départ, tandis que les BMW 3.0 CSL et 2800 et les Ferrari 308 sont déjà présentes.

Côté régularité, Hamoniau et Lotthe, vainqueurs sortants, sont déjà partants. Pour les autres, là aussi, il faudra attendre le début de la course pour voir qui sera parmi les favoris.

Quelques autos plus rares au départ du Tour Auto 2020

Sur le Tour Auto, en dehors des Porsche, Jaguar et Cobra on trouve quand même des autos plus originales.

Les Ferrari tiens. Si les 308 sont courantes, les autres modèles se font rare. En 2020 on trouvera deux 250 GT Berlinetta, une en régul’ et une en compet’. En compétition toujours, une 225S sera au départ ! On complétera en régularité avec deux 250 GT Lusso, une GT Boano, et trois 275 GTB.

Côté français on retrouvera une Panhard Dolomites et une BSH en compétition. D’ailleurs cette dernière sera pilotée par le sympathique Stéphane Ruaud, pilote l’an dernier sur la Jowett. On complétera, côté régul’ avec une Citroën SM et une Renault 12 Gordini.

Sinon on note aussi l’engagement d’une AC Ace Ruddspeed, d’une Fiat 2300 S Abarth ou d’une Mini Cooper S en compétition. En régularité on aura le plaisir de retrouver une Fiat Abarth 750 GT Zagato, une 850 Moretti, une 240Z, une Cox 1303, une Opel Commodore, et deux 300 SL !

Petite entorse au règlement enfin. Une Renault 5 Turbo, qui a couru et gagné le Tour de France Automobile, sera au départ. Bien qu’elle soit de 1981 alors que les modèles engageables doivent être construits entre 1951 et 1973, elle participe dans le cadre d’une oeuvre caritative (deux greffés du cœur composeront l’équipage). D’où sa dérogation.

La liste complète est consultable ici.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.