Pratique : Quelques conseils pour photographier une voiture

Pourquoi perd-on tant de temps à photographier des voitures ? Je n’en sais rien, et puis je ne me suis jamais posé la question. En tout cas, les faits sont là, et vous êtes nombreux à photographier des véhicules qu’ils soient les vôtres ou pas.

Sauf que certains le font bien et d’autres, bah il n’y a guère que Gilbert Montagné qui pourrait y trouver un intérêt visuel. Alors, pour les cancres, ceux qui voudraient apprendre, et tous en fait, je vais vous proposer quelques rapides conseils. Ne vous inquiétez pas on ne va pas aborder le sujet de la post-production, ou de comment se servir de son appareil, non, il sera juste question de photos. Et accessoirement cet article me permettra de passer bon nombre d’images inédites.

Le cadrage !

Portrait, paysage, choix de la focale, plongée, contre plongée etc… ce sont les éléments qui entrent en compte lorsqu’on parle de cadrage. Le cadrage est important car il influe sur ce que l’on fait rentrer mais aussi sur la profondeur, la forme et la mise en valeur des éléments. Avant de se lancer il y a quand même quelques points à noter.

Portrait ou paysage :

Verticalité ou horizontalité, il n’y a pas un choix qui s’impose plus que l’autre, tout dépend de comment est agencé ce que vous avez sous les yeux. Au départ je faisais très peu de cadrages portraits car je préférais l’équilibre d’un cadrage paysage. Depuis ma vision a changé et je commence à apprécier la prise portrait pour la profondeur qu’elle permet d’obtenir. Bref là-dessus à vous de choisir.

La focale

La focale c’est le chiffre en millimètre qui indique le niveau de zoom/dézoom. Bon avec un portable vous n’aurez pas trop le choix il faudra vous contenter de ce que le constructeur a bien voulu vous donner. En général ça fait largement le taff. Alors la focale sur quoi elle influe ? Bah plein de choses en fait. L’éloignement le rapprochement du sujet, mais aussi sa forme et le niveau de flou d’arrière/avant plan.

  • Un grand angle (focale inférieure à 35mm) va vous donner une sensation d’éloignement et une grande profondeur de perspective car elle permet de faire rentrer beaucoup d’éléments dans le cadre. C’est très intéressant en paysage ou pour les clichés d’habitacles, de salons ou autres rassemblements statiques.
    Mais attention car cela déforme pas mal l’image. Le rendu peut être vraiment cool, mais en matière d’automobile c’est un pari risqué. Personnellement je vous conseille ce choix de focales pour noyer votre sujet dans un paysage. Ah oui j’oubliais avec ce type de focales oubliez le flou d’arrière-plan il ne sera généralement pas très prononcé.
  • La focale moyenne (35-70mm) c’est le top si vous avez de la place et si vous voulez mettre en valeur votre sujet sans pour autant le serrer. D’ailleurs ce sont les focales les plus employées en photo. Ici pas ou peu de déformations, un rendu très classique, et la possibilité d’obtenir de beaux flous d’arrière-plan.
    Si vous ne voulez pas prendre de risques, et que vous avez assez de place alors les focales moyennes sont faites pour vous. Personnellement j’ai toujours mon 28-70mm dans les parages ou un 50mm.
  • Le téléobjectif (au-delà de 70mm). Avec lui vous pourrez vous rapprocher de votre sujet ! Si vous faites du circuit, du bord de route ou que vous avez énormément de place c’est un excellent choix. Les longues focales ne génèrent pas trop déformations, mais elles ont tendance à écraser les plans, ce qui fait perdre en immersion et en profondeur. Cela dit elles sont parfaites pour totalement isoler le sujet, et créer du flou. En revanche comme toutes focales extrêmes il faut les doser avec intelligence. En zoomant à fond on peut vite se retrouver à serrer le sujet et parfois c’est vraiment moche.
  • Plongée, contre plongée etc… Pour faire simple c’est l’inclinaison que vous allez donner à votre appareil par rapport au sujet. Si vous regardez vers le haut vous êtes en contre plongée et inversement. Vous voulez que votre sujet apparaisse dominant ? Utilisez la contre plongée et vice versa. Personnellement je shoote souvent à l’horizontale ou en plongée car pour moi ce sont les deux cas ou le sujet, et l’arrière-plan sont le mieux mis en valeur. La contre plongée va avoir tendance à déformer et faire disparaître ce qui est derrière l’auto. L’encore c’est à vous de voir, mais il n’y a pas de mauvais choix.

La composition !

La composition c’est l’art d’agencer et mettre en valeur tel ou tel élément du cadre. C’est aussi l’art de foirer ou réussir une prise. Vous l’aurez deviné, c’est souvent la que le bât blesse, et un peu d’application vous fera faire un bond en avant ! Et oui la photographie n’a rien d’un hasard, je dirais même que chaque sujet, ligne, point d’intérêt sont positionné avec une grande précision. Je ne vais pas y aller par quatre chemins en composition il vaut mieux faire simple.

Les règles de la composition :

Il existe quelques règles assez basiques pour agencer une image, personnellement je n’en utilise que deux.

  • La règle des tiers. Je l’admets pour composer je ne suis pas un grand créatif alors je ne vais pas chercher midi à quatorze heures. La règle de tiers what is it ? Pour barbariser, prenez votre cadre, tracez trois lignes horizontales, et trois lignes verticales équidistantes. A chaque intersection placez un élément majeur de votre composition et sur chaque trait essayez de mettre une ligne directrice. C’est simple, efficace et vous ferrez d’énormes progrès.
  • La règle du nombre d’or. Étonnement je m’en sers beaucoup sans forcément chercher à le faire, c’est la conséquence directe de mon regard qui va trouver telle ou telle composition esthétique. Le concept n’est pas évident à expliquer, car il est très instinctif, mais pour faire simple, prenez un point de départ dans votre cadre, puis à partir de celui-ci agencez les éléments en formant une spirale s’écartant progressivement vers les bords. Ce type de composition reste théorique en photographie, car dans la vraie vie les contraintes naturelles rendent son application exacte difficile.

Les écueils de composition :

Bien souvent si une photo est moche c’est parce qu’elle est mal composée et non pas parce qu’elle est mal cadrée. Cela dit, je n’évoquerais pas le post traitement qui peut lui aussi pourrir une prise, ainsi qu’une exposition foirée (le matériel moderne se trompe assez peu en mode auto).

  • Sujet trop serré : Par pitié laissez respirer votre sujet ! Le décor sert l’image alors ne collez pas chaque coin de votre voiture aux quatre coins de la photo. Serrez le sujet pour du détail à la rigueur.
  • Sujet coupé : On peut couper le sujet, mais cela doit être bien fait, un bout de pare choc ou de toit ce n’est pas bien réalisé, c’est juste moche.
  • Les compositions bancales (qui ne respecte pas la règle des tiers) : Cela peut marcher sur du filé ou de la photo dynamique à condition que ce soit maitrisé. Mais pour le reste, autant faire en sorte que ce qui doit être de niveau le soit sur l’image.
  • Sujet mal placé. On dit toujours ne jamais centrer un sujet, c’est vrai. Mais le décentrer ne veut pas dire le coller en tout petit sur un bord de l’image.
  • La mise au point loupée. Avec les autofocus cela arrive rarement mais gardez à l’esprit que la mise au point doit toujours se faire sur le sujet. La voiture floue pourquoi pas dès lors qu’elle n’est pas le centre d’attention de l’image.
  • Le mauvais profil. Ne cherchez pas forcement à trouver des profils inédits, une voiture ça se shoot de 3/4, de latéral, de face, de derrière, voir du dessus si vous le pouvez. Comme pour le reste, pensez simple.

La mise en scène !

La mise en scène passe par le choix du spot, du temps, de l’heure, c’est tout ce qui contribue à organiser l’image pour arriver au rendu souhaité. Une photo réussie passe plus par une bonne mise en scène et de l’application que par un appareil à 10.000 balles.

Le spot

Une photo réussie implique un bon spot. Il est évident que l’on n’a pas toujours le luxe de le choisir, mais dès qu’on le peut alors il faut le faire avec soin. Si vous avez le temps faites une reconnaissance ou prévisualisez le sur Google maps. Un spot inintéressant ne servira pas l’image ni le sujet. A l’inverse un bon spot ne garantit pas la belle photo non plus.

La lumière

C’est le paramètre le plus important de la mise en scène. La lumière va servir le spot et le sujet, c’est elle qui crée le relief, l’atmosphère, et donne de l’intérêt ou non à une image. Une belle lumière vous garantira bien plus la photo réussie qu’un bon spot. Celle-ci est directement influencée par la météo et l’heure de la journée.

  • La météo. Étonnement pour trouver la belle lumière, il faut fuir les grands ciels bleus, et privilégier les conditions plus couvertes. Bref ne pliez pas les gaules s’il pleut, neige, qu’il y a du brouillard ou qu’il fait de l’orage, vous risqueriez de louper quelque chose. Croyez-moi !
  • L’heure. Si la météo est doublée par la bonne heure alors là, c’est le grand chelem ! Et dans ce cas pas besoin d’être un grand photographe lourdement équipé pour obtenir de véritables pépites.
    Cela dit attention, le combo parfait est rare et nécessite beaucoup d’implication. Je dirais même qu’on outrepasse le simple fait de prendre une photo pour entrer dans une démarche artistique complexe. Contrairement à ce qu’on pourrait croire le photographe fuit la pleine journée. Les meilleurs moments gravitent d’environ une heure autour des couchers et levers de soleil, alors, si vous devez dégainer c’est à ce moment-là ! Et pensez-y, la nuit peut offrir un spectacle fabuleux, mais dans ce cas il faut être bien équipé.

Le mot de la fin : application !

Pour conclure, prendre une photo de voiture, ce n’est pas plus compliqué qu’une autre image, et il n’y a pas besoin de s’arracher les cheveux. Il vaut mieux chercher le simple et l’efficace, car il vaut mieux une photo basique qu’une daube.

En revanche cela nécessite, un sens de la mise en scène, du soin, de l’application, et un soupçon d’organisation, si c’est possible. Autant il n’est pas nécessaire d’investir des milliers d’euro autant il est important de se poser les bonnes questions avant de shooter :

  • Où ?
  • Quand ?
  • Comment ?

Si vous vous inscrivez dans cette démarche, soyez sûrs que vous progresserez rapidement.

Mark on Facebook
Mark
Rédac-Chef Essais à News d'Anciennes
Passionné de photo et de sa BMW E30, Mark a rejoint News d'Anciennes courant 2016.
Essais, road-trip, reportages, tout l'intéresse du moment qu'il peut sortir son appareil photo.

5 commentaires sur “Pratique : Quelques conseils pour photographier une voiture”

  1. Super, merci pour tous ces conseils. Je suggère de mettre un lien vers l’ (ou les) autres article(s) similaire(s), dans le texte ou tout en bas. J’en ai au moins vu un autre tout aussi intéressant et complémentaire sur News d’Anciennes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.