Ronde des Bannies

Un tour à la Ronde des Bannies, les anciennes sont bien visibles à Paris !

Le dimanche matin à Paris sur la place Vauban, il y les sportifs, ceux qui n’ont pas dessaoulé, les inévitables touristes et des passionnés d’anciennes. Mais ceux qui participent à la Ronde des Bannies ne sont pas là que pour tailler le bout de gras.

La Rondes des Bannies du 1er Juillet, de son nom complet, est organisé par la FFAC (Fédération Française des Automobilistes Citoyens) a été créée pour illustrer toutes les autos qui n’ont plus droit de circuler à Paris depuis 2017.
Ce dimanche c’était la 143e fois que les bannies se rassemblaient place Vauban. Et cette Ronde des Bannies avait quelque chose de spécial. En effet, les pavés étaient majoritairement recouverts par du bitume ! Le E-Prix de Paris approche et la piste (temporaire) est prête.

À mon arrivée Place Vauban il y a déjà une vingtaine de voitures. En fait c’est un chiffre qui ne va pas bouger. Les autos ne restent pas toutes très longtemps et les modèles changent autour de ce rond point. On retrouve de belles autos, des magnifiques 190 SL à la populaire Simca Aronde en passant par des Corvettes C3 et C4, des BMW Série 6 ou des Cox.

En bonus de la Ronde des Bannies, un autre événement se déroulait en face. V Dream Auto était sur l’esplanade de la basilique des Invalides. Au programme des baptêmes de belles autos au profit des malades, blessés et familles endeuillées des armées. L’attraction principale était une rare Bugatti Chiron mais l’alignement de Mustang ne laissait pas insensible. Quelques anciennes et youngs étaient présentes avec notamment une Bentley, deux Facel et une Méhari “des gendarmes”.

De retour du côté de la Ronde des Bannies, c’est l’occasion de discuter mobilité avec Stéphane Colonna, président de l’association et Eric, trésorier croisé la veille sur le Rallye des Cracks 2019, de mobilité en région parisienne.

Niveau autos, de nouveaux bijoux sont arrivés. Alfa Romeo Giulietta Spider ou Maserati Ghibli sont arrivées. Nicolas de Vintage Mecanic est en plein diagnostic sur une Porsche 911 qui ratatouille et de nouveaux véhicules arrivent régulièrement.

Mais il est déjà midi. La ronde des bannies va se terminer. Et il est temps de rentrer. En tout cas c’est un magnifique rassemblement, autant pour le côté revendicatif que pour l’amour des belles anciennes.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

2 commentaires sur “Un tour à la Ronde des Bannies, les anciennes sont bien visibles à Paris !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.