Bonhams jouera la carte européenne pour sa vente de Quail Lodge 2018

Après une vente réussie sur ses terres à Goodwood, c’est ici qu’on en parle, Bonhams prépare déjà sa prochaine vacation. Ce sera la vente de Quail Lodge 2018 pendant la Monterrey Car Week. Il sera difficile de faire aussi bien que RM Soheby’s, on vous parle de leur fabuleux catalogue ici, mais en tout cas il y a quelques arguments pour. 

La vente Bonhams de Quail Lodge 2018

C’est traditionnellement dans ce golf proche de Monterrey que se tient la vente de la maison anglaise. La vente de Quail Lodge 2018 proposera un catalogue riche de 135 lots, à vendre le 24 Août. Et parmi ces lots on a déjà identifié quelques lots de haut niveau dont 15 autos qui pourraient dépasser le million de dollars sous le marteau. Et pour Bonhams il faut avouer que ce n’est pas si courant.

On notera également que Bonhams amène de belles tête d’affiche, mais surtout que la grande majorité des autos présentées ici sont européennes !

Les stars de la vente

La grosse estimation (inconnue)

On ne connaît pas le prix de cette Ferrari 250 GT SWB de 1962. Mais au vu du pedigree de la bête, si elle se vend elle dépassera les 10 millions. Déjà elle est en parfait état au point d’avoir reçu un best of class à Pebble Beach en 2017. Ensuite elle est matching number avec en bonus des équipements réservés à la compétition. Un très gros potentiel pour cette auto.


Les autres millionnaires potentielles :

On vous l’a dit, les millionnaires potentielles sont nombreuses dans cette vente de Quail Lodge 2018. On trouve ainsi trois Bentley… qui viennent après les trois du Festival of Speed. Les trois sont des autos de la grande époque des Bentley d’avant guerre.
La plus ancienne est une Bentley 6½ Cabriolet Sport de 1928, dernière survivante des autos de ce modèle carrossées par Barker. En état concours elle est estimée entre 2 et 3 millions de dollars.
Ensuite une plus petite auto puisque la 4½ n’emmène “que” un gros 4 cylindres. Un moteur performant pour une des autos les mieux préservées du genre, estimée entre 1.25 et 1.5 millions de dollars.
Enfin une 8 litres, dans un 6 en ligne tout de même, de 1931. Dans un excellent état, elle est dans la même famille depuis 1932. Elle est estimée entre 1 et 1.6 millions de dollars.

Une seule américaine pourrait attraper ce palier symbolique. Il s’agit d’une Cobra 289 de 1964, une superbe auto en état concours, estimée entre 1.1 et 1.3 million de dollars.
Côté françaises, on en trouve deux qui pourraient dépasser le million. La première est récente, c’est une Bugatti Chiron, estimée entre 3.3 et 3.9 million de dollars. Étonnant.
L’autre est une Talbot Lago Record T26, carrossée par Saoutchik qui remporta ainsi le Grand Prix du Salon de Paris 1950. Une auto unique, en parfait état à la robe désirable au possible. Elle est estimée entre 1.2 et 1.6 millions de dollars.

On poursuit avec les italienne potentielles millionnaires de cette vente Bonhams de Quail Lodge 2018. La plus ancienne est une Alfa Romeo 6 2500 Competizione de 1948, la seule survivante des trois autos construites. Une rareté estimée entre 3 et 3.5 millions de dollars.
Suit une des 37 Siata 208 S fabriquées, une de celles habillées par Motto. Une superbe auto estimée entre 1.5 et 1.8 million de dollars.
Enfin une autre Ferrari 250. Une GT Cabriolet Serie II qui en étant simplement dans un parfait état est estimée entre 1.5 et 1.8 million de dollars.

On termine avec cinq allemandes. Evidemment, il y a une 300 SL dans le catalogue de la vente de Quail Lodge 2018. C’est une auto relativement peu kilométrée et qui est dans un bel état de présentation… d’origine pourtant ! Elle est estimée entre 1 et 1.5 million de dollars. Les 300 SL s’envolent, c’est parti !
Autre Mercedes, une 540 K de 1937, à carrosserie Mayfair et c’est la seule. Elle est du coup estimée entre 3.5 et 4.5 millions de dollars. Dernière auto à l’étoile, une 500 K Phaeton parfaitement restaurée et estimée entre 1.4 et 1.6 million de dollars.
Une Porsche 918 sera de la partie, en configuration US évidemment, et estimée entre 1.35 et 1.75 million de dollars. Enfin on termine avec une des 20 Porsche 993 GT2 Club Sport, une auto rare et performante estimée entre 1.5 et 2 millions de dollars.

Les originales de la vente

Pour les originales de cette vente, on retrouve deux autos rare. La première est unique puisque cette Porsche 356 Carrera GS a été modifiée en 1957 par un des apôtres du kustom, Dean Jeffries. Une auto unique estimée entre 450 et 600.000 $.
La seconde est la seule auto restaurée existante de la marque Fina. Une auto de 1956, au dessin signé Vignale et  motorisée par un V8 Cadillac. Une auto de concours, déjà à l’époque, estimée entre 750 et 950.000 $.


Les françaises : en nombre !

Beaucoup de françaises passeront sous le marteau lors de la vente Bonhams. On croirait presque que Quail Lodge 2018 aura un accent français, en plus après les 2 millionnaires potentielles. Parmi ces françaises “classiques” on retrouve une Citroën SM dont les phares ont retrouvé leurs verres, comme celle qu’on avait essayé (c’est dans cet article) et qui est estimée entre 60 et 80.000 $.
L’autre est une Alpine A110 1300 de 1974. Une auto en superbe état, plutôt rare aux USA et qui est estimée entre 75 et 95.000 $.

Deux Facel Vega pour continuer. On commence avec une FV4, aussi appelée Typhoon, une FV3B encore plus puissante, développée pour le marché nord-américain. Celle-ci est estimée entre 175 et 250.000 $. L’autre est une Excellence, estimée elle entre 200 et 250.000 $.

Et on termine avec deux Delahaye 135. La première est un cabriolet Atlas, carrossée par Guilloré, la voiture du salon de Paris 1950, qui est estimée entre 250 et 350.000 $. L’autre est une 135 M Coupé carrossée par Van Leersum. Seules trois autos seraient passées entre ses mains, celle-ci est estimée entre 450 et 500.000 $.

Affaire ou prix contenus ? Pas cette fois…

La vente de Quail Lodge 2018 propose donc un catalogue riche… mais en prix également. Il sera difficile d’y trouver des autos abordables ou des bonnes affaires. Ici on rivalise pour vendre les autos les plus chères, c’est le cas de toutes les ventes de cette Monterrey Speed Week.

L’intégralité du catalogue est à voir ici.

Photos : Bonhams

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.