Le Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 : Retour sur une belle aventure mécanique et humaine

Voilà, c’est fini, comme le chantait Jean-Louis Aubert. Du sable plein la tête, il est difficile de sortir du Babyboomer’s Adventure Maroc 2018, tant il a été intense de partager les mêmes galères, les mêmes succès, les mêmes moments de fatigues ou de joies ! Heureusement, le Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 se termine, vive le Babyboomer’s Adventure Maroc 2019 !

Retour sur le raid

8 étapes au Maroc nous ont permis de toucher du doigt la variété des paysages marocains et leur difficulté. Je parlais du roc et du sable (à lire ici), mais ces deux éléments peuvent prendre tellement de formes différentes ! A certains moments, nous étions sur terre, puis à d’autre, il nous semblait être sur la Lune ou sur Mars… Comme le Petit Prince de St Exupéry, nous avons voyagé de planète en planète avant d’atterrir dans le Sahara et nous retrouver au cœur d’une méharée de 200 dromadaires !

Et force est de constater que toutes les vaillantes anciennes et leurs équipages ont su gérer les difficultés ! Certaines mieux que d’autres, l’expérience du binôme pilote-copilote ayant également son importance.


Les voitures remarquables

Dans le premier article, certaines voitures avaient attiré mon attention, notamment du fait de l’originalité du choix et du challenge qu’allait représenter le Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 pour aller au bout. Si les Renault 4, 5, 12 ou 18, les Peugeot 309, 405 ou 504 ainsi que les 4×4, y compris la Panda et les Niva, paraissent des choix raisonnables et éprouvés, il n’en n’est pas de même pour d’autres ! Passons en revue ce quatuor sur la corde…

La Morgan

La Morgan est sans doute celle qui a fait tourner le plus de têtes sur l’ensemble du trajet. Pour elle, le défi est tout autre qu’un raid marocain. Sa présence ici entre dans un planning de préparation avec des objectifs bien définis d’épreuve et de mise au point. L’objectif ultime est en effet pour elle une participation au prestigieux Trophée Paris-Pékin en véhicules anciens 2019.

Quelques soucis résolus et une riche prise de note en vue d’améliorations, comme la fixation et le repositionnement de la batterie, justifieront totalement l’engagement de ce joli petit monstre au design de Morgan et au cœur V8 de Range Rover. Malgré sa faible garde au sol et ses allures de routière, elle se jouera des ornières non stabilisées et des rochers pointant, prêts à éperonner le fond de caisse.


La Citroën XM

L’autre « intruse » est une Citroën. Imaginez : 1,5 tonne, suspension hydractive, préparation minimaliste, finition exclusive haut de gamme… La XM n’est pas taillée pour le désert ! Mais ça, c’était avant. Certes il y eut des moments de doute, mais au final, elle s’est plutôt très bien comportée et a prouvé l’efficacité du système de suspension que Citroën avait inauguré sur la Traction, porté au Panthéon de l’automobile sur la DS et… qui vient d’être abandonné : la suspension hydro-pneumatique.

Les deux dernières de ce quatuor, ce sont la 2 chevaux et la 405 MI16. Même si la surprise est moindre, les voir engagées reste surprenant.

La Citroën 2 CV

La 2 CV a prouvé son aptitude à arpenter tous les terrains, y compris le circuit, comme François Allain l’a montré au Tour Auto 2018 (à lire ici). Mais la 2 pattes du Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 était un peu spéciale, car pour gagner en puissance et passer plus aisément les cols que la caravane a empruntés, son moteur avait été troqué contre celui d’une Visa… Bon, il faut avouer que David et Nathalie en ont sérieusement bavé au début. Dès l’Espagne, les soucis mécaniques sont apparus. Mais après une nuit à Erfoud où elle a été quasiment intégralement démontée et remontée, grâce aux efforts de l’équipage et des mécanos de l’organisation, elle a été à tous les rendez-vous. Avec le Toy, il m’a même fallu un moment pour recoller sur le plat ! Vive et alerte, elle semblait voler au-dessus de la piste caillouteuse et glissante.

La Peugeot 405 MI16

Pour la 405 MI16, c’est encore autre chose. Modèle sportif en sommet de gamme 405, elle ne peut qu’évoquer son ainée en Rallye-Raid, qui a gagné les plus grandes épreuves de Rallye-Raid de 1988 à 1990, et notamment le rallye Paris-Dakar en 89 et 90 : la 405 T16. Le look de l’auto engagée sur le Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 avait été travaillé pour donner l’illusion. Mais entre donner l’illusion et être aux affaires, il y a souvent un fossé à franchir ! Fillou a été souvent sous la voiture en seconde moitié de raid pour des problèmes de transmission ou d’embrayage, mais là encore, la solidarité et le savoir-faire de ce mécanicien éclairé ont permis de conserver une auto performante et de la ramener à la maison !

R12, 4L, 504 et les autres

Ces 4 équipages ont finalement confirmé ce que Claude et Bernard Marreau avaient déjà montré dans les années 70 avec notamment la R12 Gordini qui leur a permis de détenir le record le Cap-Alger : peu importe la voiture à partir du moment où elle est fiable et bien conduite, elle peut vous emmener au bout du monde !

Bien sûr, si j’ai détaillé ce quatuor dirons-nous insolite, cela n’enlève rien au mérite des autres équipages qui ont permis de réaliser de beaux clichés et surtout, de lier de belles amitiés !


 

Fini ? Certainement pas !

Pour ceux qui sont entrés dans le Babyboomer’s Adventure Maroc 2018, on se rend compte que, quand l’aventure s’arrête, que l’on se retrouve en famille chez soi, ce n’est pas une fin en soi. Tous les prétextes sont bons pour tenter de se retrouver dans les rassemblements organisés ici et là en France. Mais surtout, quand tout s’arrête, c’est pour relancer un nouveau cycle…

Enfin, plus qu’un cycle, c’est plutôt une voiture ! Avec une seule question en tête : laquelle choisir pour le Babyboomer’s Adventure Maroc 2019 ? Quant à moi, ce Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 en me faisant vivre un rêve d’ado, m’a donné une envie : vous faire vivre cette aventure en 2019 à bord d’une 2 roues motrices cette fois.

Scoop News d’Anciennes

Le Babyboomer’s Adventure 2019 partira de Marrakech le 23 avril pour y revenir le 2 mai. Toutes les infos bientôt disponibles ici.

Fabien
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien.
A mon tour de partager avec vous.

3 commentaires sur “Le Babyboomer’s Adventure Maroc 2018 : Retour sur une belle aventure mécanique et humaine”

  1. Je découvre à l’instant….
    Merci pour cet article. j’ai découvert le Babyboomer’s pour son dixième anniversaire, superbe expérience, une belle aventure humaine alliant rencontres humaines et convivialité.
    Encore merci à Yann et à toute son équipe.
    Merci à mon ami Alain de m’avoir fait découvrir ce Raid Historique et de m’avoir proposé d’être son co-pilote.
    A bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.