Le Salon Automotoretro de Turin 2018, comme un air de dernier acte

Cette année encore Jean-Philippe, un fidèle lecteur est revenu du Salon Automotoretro de Turin 2018 avec des photos et des impressions… Et pour ces dernières, elles ne sont pas bonnes.

Le Salon Automotoretro de Turin 2018 utilise ces recettes qui augurent la chute inéluctable des visiteurs, comme par le passé pour le salon de Retromobile. La course au chiffre d’affaire, aux gros bénéfices en oubliant ceux qui les font, les visiteurs. Cette année, place aux professionnels de la vente. Ouverture du Salon 1 jour plus tôt, ce qui présume d’une augmentation du mètre linéaire pour les exposants.

Résultat, plus de petits vendeurs de pièces, aucun petit stand où l’on pouvait trouver des pièces bon marché dans leur jus. Plus de vendeurs de pièces pour Vespa, il ne restait que les professionnels de pièces neuves et d’occasion. L’absence des petits vendeurs laisse pas moins de 20% de place libre. Les miniatures touchées aussi par le désistement des particuliers a conduit à la fermeture du hall dédié aux maquettes, vendeurs d’auto particulier, déco vintage, etc.


Là aussi, il ne reste plus que des professionnels, qui se retrouvent déplacés sur l’espace libre laissé dans le hall des pièces. Touché aussi par cette course aux profits, le hall central du Salon Automotoretro de Turin 2018, utilisé par le passé par les clubs et fabricants, n’est plus que l’ombre de lui-même. Les professionnels de la vente d’auto anciennes couvrent plus de la moitié de ce hall. Encore l’année passée il y avait deux grands stands, Bertone avec pas moins d’une dizaine de concept-car uniques, et Lamborghini avec six Miura dans un état concours, c’est à relire ici.

Cette année rien, si ce n’est qu’un énorme stand pour deux Isetta esseulées sur la moquette rouge.

Pour finir, le hall des professionnels d’auto d’occasions rempli comme un parking de supermarché. Et pour bien remplir l’espace, des modèles de moins de cinq ans, Mercedes, Porches, etc. Je suis rentré avec un gout amer dans la bouche, autant de km pour voir une poignée d’italiennes, ça ne vaut plus le déplacement, le salon de Turin n’est plus.

La galerie complète est ici.



Jean Phi & Nath on Email
Jean Phi & Nath
Rédacteur-photographe à News d'Anciennes
Jean-Philippe et Nathalie ont rejoint l'équipe en 2018, mais nous envoyaient déjà des photos depuis bien longtemps. Nos sudistes ont deux autos de prédilection : la Fiat 500 et la Traction.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.