RM Sotheby’s à Scottsdale 2018 : Résultats probants sans vendre La Star

La vente RM Sotheby’s à Scottsdale 2018 est forcément une grosse vente. La maison de vente avait constitué un gros catalogue avec de superbes autos pour entourer une star. Et heureusement, elles l’ont bien entouré !

La vente RM Sotheby’s à Scottsdale 2018

88% des lots vendus, 36.5 millions de dollars récoltés, beau score. Mais au final ce n’est pas si flamboyant. En effet l’auto la plus chère sous le marteau, une Cobra 427 semi-compétition est  vendue 2.9 millions… alors que la méga star, la Type D ne se vend pas. Heureusement que les autres lots se vendent plutôt bien.

Les stars de la vente

La grosse estimation

La plus grosse estimation de cette vente RM Sotheby’s à Scottsdale 2018 c’était donc cette Jaguar Type D de 1954. OKV 2 a été la voiture de pointe de l’usine Jaguar avec Moss et Walker au volant lors des 24h du Mans 1954… où elle abandonnera après 92 tours. Un beau morceau de l’histoire de Jaguar donc, avec une estimation “honnête” comprise entre 12 et 15 Millions de dollars. Mais en tout cas, pas d’acheteur pour cette auto.


Deux insolites

Pas une, mais deux insolites dans cette vente.
La première est de 1921, c’est une Alfa Romeo G1, le premier type d’auto à avoir porté la marque Alfa Romeo ! Restaurée intégralement en 2014, son estimation n’était pas précisée, et on pronostiquait le million. Mais l’auto en reste à 445.000 $.

La seconde est une auto connue des spécialistes, la Tucker 48. Cette auto là est particulière, ce fut la sienne et elle a servi dans le film Tucker the Man and the Car avant de servir au Gouverneur de l’Arkansas Winthrop Rockfeller. Estimée entre 1.25 et 1.5 million de dollars elle part à 1.792.500 $ et s’offre le deuxième prix le plus haut de la vente !

LA collection

Appelée “A Century of Sporst Cars”, la magnifique collection dispersée par RM Sotheby’s à Scottsdale 2018 faisait rêver. En plus de l’Alfa Romeo G1, on avait noté quelques autres autos :
– une magnifique Alfa Romeo 6C 2500 SS Spider de 1942, 900.000 – 1 million, vendue très en dessous à 555.000 $
– une Alfa 1900C SS Speciale par Boano, vendue 1.270.000 $ pour une estimation comprise entre 1.25 et 1.75 million
– une Dino 206 GT mais aussi une 246 GT, vendues respectivement 423.000 et 406.500 $

Les valeurs sures

Au royaume des valeurs sures, les Ferrari 250 sont reines et les Mercedes 300 SL les gardiennes du temple. Le catalogue de RM Sotheby’s à Scottsdale 2018 n’en manque donc pas.

Côté italienne, ce sont trois modèles qui seront présentés. La 250 GT Boano de 1957, estimée entre 975.000 et 1.15 million de dollars part pour ne trouve pas preneur.
Les deux autres faisaient partie de la collection “A Century of Sports Cars”. La 250 GT Caobriolet Serie II de 1960 est estimée entre 1.4 et 1.8 millions part pour 1.407.500 $ et la 250 GT Lusso est estimée 1.8 et 2 millions finit en dessous de l’estimation à 1.682.500 $.

Une seule 300 SL était proposée. Un roadster de 1957 avec une estimation logique pour ce genre d’auto : entre 950.000 et 1.050.000 $. L’auto termine à 1.083.000 $ !


Les françaises

On triche un peu sur les françaises de la vente. Une seule vraie auto française était proposée à la vente, une Delahaye 135M Cabriolet Atlas de 1950 arborant une carrosserie créée par Guilloré. Seule qui ait survivante sur les cinq auto construites, elle était estimée entre 275.000 et 325.000 $ mais elle ne se vend pas.

Deux autres autos étaient des fausses françaises. La première, par son nom et ses couleurs une Ferrari F12 Tdf, estimée entre 1.2 et 1.4 million et qui part à 1.325.000 $ ! La seconde était une italienne de naissance, mais de marque française, une Bugatti EB110. Estimée entre 750 et 950.000 $ elle termine à 967.500 $ et fixe un record pour ce modèle.

Une affaire ?

Une éventuelle affaire pouvait être faite avec une Rolls Royce Silver Wraith de 1950 carrossée par Park Ward estimée entre 40 et 60.000 $ mais sans réserve. Sauf qu’il y avait des acheteurs, l’auto part pour un prix contenu, mais pas une affaire, à 56.000 $.

Tous les résultats sont visibles ici


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.