2017 dans le rétroviseur de Mark

2017 touche à sa fin. Pour ma part chez News d’anciennes je me contente essentiellement de “quelques” essais, ou de rouler en loup solitaire. Exit donc le Best of des événements automobiles de l’année. Avant d’entamer ma sélection, je tiens à remercier chaque propriétaire, chaque rencontre, car même si je ne vais en citer que quelques-unes dans les lignes qui vont suivre, à chaque fois ce fut un véritable plaisir, une découverte et surtout un excellent moment.

Salon Automédon 2018

La meilleure voiture ? Plutôt le meilleur essai

Cet essai, je le dois à Damien et sa Série 8, grâce à qui, quelques semaines plus tard, on nous a fait la proposition d’essayer une Dodge Viper. Souci, l’auto se trouvait du coté de Valence. Un peu loin pour moi Troyen, mais l’appel du gros serpent Américain était insoutenable. C’est avec Pierre que nous avons fini par craquer et nous offrir une journée de rêve. Un peu impatients c’est un dimanche aux alentours de minuit que nous avons mis les voiles en direction du lac d’Aix les bains.

Le bilan des courses fut une journée comme on aimerait en vivre tous les jours à déambuler au milieu des Alpes au volant de l’auto la plus méchante que j’ai eu l’honneur d’essayer. Je vous laisse imaginer ma banane lorsque j’ai pu mettre le pied dans la tôle au milieu des lacets en direction du Semnoz. Entre la brutalité de l’auto et la vue au sommet, je crois qu’il m’avait fallu une bonne vingtaine de minutes après être descendu de ce monstre avant de pouvoir enfin dire un mot.

L’essai complet est à retrouver ici.


La plus belle mécanique

Plutôt que d’un événement, je vous parle d’une mécanique. Le V10 de la Dodge Viper était un sacré morceau de l’histoire automobile, mais il a été détrôné en fin d’année par une italienne à 4 places. V12 4.4L, 320ch, je fais bel et bien allusion à la Ferrari 365 GT4. Pour moi 2017 ça a aussi été ma première Ferrari avec l’essai d’une 355 Spider, mais une semaine plus tard je me trouvais derrière le volant de celle qui allait me filer le plus gros frisson de l’année.

Un vendredi après-midi, direction Osenat pour essayer deux autos, qui était au catalogue d’une vente. Ludovic avait eu le droit à une GTO Cab, quant à moi je devais “me coller” derrière le volant de la 365 GT4 2+2. Au début je n’étais pas forcement emballé par l’esthétique de l’auto. Puis vint le premier coup de clef et avec le lui, le premier frisson. Lorsque j’ai pris le volant de la belle je dois avouer ne pas avoir été intimidé, mais à la première accélération le V12 colombo m’a violemment rappelé de quelle famille il appartenait. Finalement grâce à un plaisir de conduite et un tempérament incomparable je suis sorti de l’auto, en transe. Si les tremblements étaient bien présents, la larmichette n’était pas bien loin. On appelle ça un moteur, un vrai ! L’essai est à voir ici.


La photo de l’année

En plus d’essayer pas mal d’autos, 2017 m’a permis de pas mal progresser dans le domaine de la photographie avec en prime pas mal de beaux clichés. Les départager n’a pas été évident, car en plus d’être pas trop mal réussis certains vont avec d’excellents souvenirs. J’aurais bien choisi une certaine Dodge Viper au sommet du Semnoz, ou encore un certain 320 au top de l’Iseran après deux heures d’une ascension stressante. Mais non, si je devais en mettre une en avant ce serait la Chevrolet Impala Supernatural au bord de notre bon vieux lac de la foret d’orient un soir d’été.

Oui je sais le cadre n’est pas aussi spectaculaire que ma chaîne de montagnes favorite, l’auto n’a pas le même pedigree qu’une Bugatti, une Porsche ou autres belles italiennes et anglaises. Mais je trouve que ce couché de soleil super naturel, qui vient souligner la ligne de l’auto en jette. Et puis rouler vautré dans la banquette arrière, sur nos routes rectilignes toutes fenêtres ouvertes par une belle soirée d’été c’est carrément cool.

La rencontre de l’année

Chaque essai marque une rencontre sympathique, mais celles qui m’aura le plus marqué et qui aura été le point de départ d’une très belle série de tests, c’est celle de Bastien et de sa Chevrolet Impala réplique de la série super natural. Nous étions en Juin dernier, et niveau essais je me retrouvais dans le mou, il fallait relancer les affaires. C’est là qu’est intervenu Bastien en nous proposant d’essayer sa super auto. Au début je dois avouer avoir été plein de préjugés. Un peu du genre: “Ça va être un bateau inconduisible !”. Mais bon, vu que je ne voulais pas mourir bête et me faire ma propre idée d’une vieille ricaine, je m’y suis jeté.

Bilan des courses, et bien j’ai été agréablement surpris par ce beau bébé de 5m40 de long, mais aussi et surtout par son propriétaire qui a fait preuve d’une sacrée confiance. En effet je n’avais jamais eu entre les mains une telle péniche, donc à la conduite je partais d’une page blanche. Finalement malgré quelques difficultés à appréhender le gabarit de la bestiole, le test s’était plutôt bien déroulé sur nos routes un peu étroites, et en prime cet essai m’avait permis de faire la photo de l’année.

Bonus : La plus belle route de l’année

Choisir la meilleure route, pas une mince affaire lorsque l’on connait le pedigree de celles que j’ai emprunté. Au risque de vous surprendre, ma meilleure surprise de l’année se trouve dans les Alpes, mais ce n’est pas le Stelvio. Le célèbre col italien est certes phénoménal à rouler, mais sa sur-médiatisation et le fait de l’avoir déjà emprunté en 2016 font que le titre lui échappe pour 2017.

Cette année ma plus belle surprise fut après une rude journée à rouler sous la pluie et la neige. Complètement cuit par les heures de route, la nuit blanche et la météo médiocre, je décidais de me lancer à l’assaut du col d’Agnel et ses 2744m. Et heureusement que je n’ai pas lâché l’affaire car en plus de serpenter au cœur du magnifique parc des Queyras, cette route à la bonne idée de proposer un tracé rapide technique, et une chaussée en bon état. A cela il faut ajouter le fait que ce passage est assez peu connu, ce qu’il fait qu’il n’est pas trop fréquenté et que la haut personne n’entend votre auto vrombir. Bref un véritable coup de cœur !


Conclusion

2017, c’est fini, et ce fut une sacrée année, il ne reste plus qu’à continuer sur la lancé en 2018. Ce qui, vu le niveau atteint ces derniers mois ne sera pas une mince affaire.

Mark on Facebook
Mark
Rédacteur-Photographe à News d'Anciennes
Passionné de photo et de sa BMW E30, Mark a rejoint News d'Anciennes courant 2016.
Essais, road-trip, reportages, tout l'intéresse du moment qu'il peut sortir son appareil photo.

1 commentaire sur “2017 dans le rétroviseur de Mark”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.