Belle Diversité pour la Vente d’Octobre d’Osenat

Alors qu’Osenat prépare aussi une vente pour début Novembre lors du Salon Epoqu’Auto, une autre vente est en préparation pour fin Octobre. Si on se doute que les très gros prix et les autos les plus prestigieuses seront du déplacement Lyonnais, cette vente “courante” sera l’occasion de trouver quelques autos intéressantes.

Forcément la lot comprend de nombreuses autos, mais aussi de l’Automobilia. 268 lots comprenant des mascottes, des plaques émaillées, des oeuvre d’art, quelques pièces, bref, des objets pour les collectionneurs avertis.

Une superbe sélection d’autos italiennes

La vente Osenat d’Octobre présentera plusieurs Italiennes. On a noté quelques superbes productions transalpines.

On commence avec une Lancia Flaminia GT Touring Coupé de 1968. Alors certains préféreront les lignes et le double bossage signé Zagato à la carrosserie Superleggera. Il n’empêche que le 6 cylindres de l’auto reste le même, le luxe aussi. Cette auto en bon état de conservation tant intérieur qu’extérieur est estimée entre 100.000 et 130.000 €.
Ensuite une Maserati Indy de 1971. Avec son V8 4.7 c’est une auto performante qui est présentée ici en bon état de fonctionnement et avec une belle patine, tant extérieure qu’intérieure. Elle est estimée entre 90.000 et 120.000 €.

Une auto qu’on connaît (très) bien puisqu’on vous la présentait en essai ce matin. Une Ferrari 365 GT4 2+2. En la voyant vous avez peut-être pensé à la 400, mais non, celle-ci vient avant dans la lignée. Elle fonctionne parfaitement, Mark le confirmera et elle est estimée entre 60.000 et 70.000, très raisonnable pour un V12 Ferrari !

Dernière auto, alors on va écrire “italienne”. En effet l’Alfa Romeo Ondine a bien été produite en Italie suite à l’accord entre Alfa et Renault. Boitier Rouge en parle très bien dans cet article. Cette auto on a failli la conduire… mais finalement ça ne se fera pas. En attendant, c’est une vraie rareté, ayant appartenu à un prêtre italien qui l’a bichonnée et qui est maintenant proposée avec un prix estimé entre 10.000 et 15.000 €.

Quelques anglaises pour continuer

Difficile de réaliser une vente sans anglaise. La vente d’Octobre d’Osenat en comportera plusieurs. Une belle Austin Healey 3000 est notamment proposée, mais deux modèles nous ont tapé dans l’oeil.

La première est une Wolesley 1460 Cabriolet de 1939. Une voiture rare puisqu’il ne resterait que 12 ! L’auto a été complètement restaurée entre 2007 et 2009 et elle est superbe. Pourtant son prix reste contenu : entre 20.000 et 30.000 €.
La seconde est une Jaguar Xk140 de 1954. Si la calandre et les pare-chocs changent, elle reste aussi belle et fine que la Xk120. La Xk150 sera plus ronde. L’auto a été restaurée mécaniquement, mais la carrosserie et l’intérieur ont eu droit aussi à du travail. Ce qui donne une belle auto estimée entre 80.000 et 85.000 €.

Deux cabriolets américains

Deux grosses autos ensuite, venues des USA. La Ford Thunderbird, on ne la présente plus. Ce modèle de 1955 a été restauré petit à petit ses dernières années et présente un superbe état. Jusqu’à son hard top d’origine. Elle est estimée entre 28.000 et 35.000 €.

L’autre est une Pontiac GTO Cabriolet de 1970. Une muscle car à apprécier au grand air. L’auto est en parfait état de marche, ça c’est Ludovic qui vous le confirmera bientôt dans un article. Une belle auto qui a reçu un voile de peinture et de nombreux éléments neufs il y a quelques années. Elle est estimée entre 35.000 et 40.000 €.

Et les françaises ? Elles sont énervées !

On compte quelques françaises à ce catalogue, et globalement ce sont des modèles sportifs qu’a réuni Osenat. La plus ancienne qu’on a sélectionné, c’est une Renault 12 Gordini de 1970. Un exemplaire qui n’a jamais été retourné, qui ne s’est jamais approché trop près d’un rail, bref, qui est resté tranquillement en Seine et Marne pendant 47 ans. L’auto est estimée entre 20.000 et 30.000 €.
On lui trouve aussi une cousine ! Elles partagent le même moteur. L’Alpine A110 1600 S présentée ici l’a bien préparé puisque c’est un 1800 en configuration Groupe 4. Une auto totalement équipée pour courir, estimée entre 120.000 et 150.000 € ! Du coup, c’est la plus grosse estimation du catalogue !

Beaucoup plus jeunes, on trouve trois youngs enervées. La première est une Peugeot 205 GTI 1.6 de 1989, très bien entretenue et suivie, estimée entre 8 et 14.000 €. Raisonnable quand on voit certains prix !
Elle est accompagnée d’une concurrente, une AX Sport de 1990, une série limitée à 5000 exemplaires qui permet au poids plume et ses 95 de toiser la référence précédemment citée. Elle est estimée entre 10.000 et 13.000 €.
Enfin une Clio 16S, de 1991. Là on franchit un cap et on est au dessus de la 205 en performances et en comportement. Et le prix… est le même, elle est estimée entre 9.000 et 15.000 €.

Complètement à part :

On terminera avec une curiosité. Une Volkswagen Treser Polo Roadster de 1993. Walter Treser était un des ingénieurs chargés du programme Quattro chez Audi. Dans sa carrière de préparateur, il a notamment œuvré sur la Polo II avec ce roadster à toit démontable produit à 290 exemplaires. Par contre une préparation moteur aurait la bienvenue, il reste scotché à 55ch. Il semble qu’un seul soit roulant en France, celui-ci. Il est estimé entre 8.000 et 12.000 €.

Le catalogue complet est visible ici.

Photos : Osenat, Ludovic et Mark

 

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


1 commentaire sur “Belle Diversité pour la Vente d’Octobre d’Osenat”

Laisser un commentaire