Johnny, un pilote de rallye est parti

Impossible d’être passé à côté (à moins que cet article ne soit votre première lecture de la journée), Johnny Halliday est décédé cette nuit à l’âge de 74 ans. C’est un grand chanteur qui est parti, qui compte certainement beaucoup de fans parmi nos lecteurs. Mais il a aussi été pilote de rallye.

On ne parle pas ici de l’épisode devenu mythique du Dakar 2002, avec cette phrase « tu te rends compte que si on n’avait pas perdu une heure et quart, on serait là depuis une heure et quart ? » moquée de tous !

Là on revient 40 ans en arrière, au rallye Monte Carlo. C’est d’ailleurs en mémoire de cet épisode qu’a été réalisée l’affiche du Rallye Monte Carlo Historique 2017. A l’époque le champion du Monde des rallyes n’existe pas et les autos au départ du rallye sont des DS, des Saab, des Porsche 911 ou encore des Mini. C’est d’ailleurs cette petite auto, emmenée par Aaltonen et Henry qui gagnera devant une Lancia Fulvia et la Porsche 911 de Vic Elford, futur vainqueur 1968 (on en parle ici).


Mais cette année là Johnny Halliday est au départ du Rallye Monte Carlo, sur une Ford Mustang. L’année précédente, Henri Chemin, directeur des relations presse de Ford France avait œuvré pour placer ses autos dans le film “Un Homme et une Femme” de Lelouch. Là, il obtient une voiture pour la star de la chanson française, une Mustang 390 Cu qu’il va copiloter lui-même.

C’est l’époque où le Rallye est immense. L’équipage partira de Reims pour rejoindre Bruxelles puis Liège, Amsterdam, avant enfin de rejoindre la principauté. Le parcours n’est pas de tout repos, en 5 jours les 5000 km sont avalés. Deux pneus sont déchiquetés sur le parcours et l’essieu arrière cède et est changé pendant une nuit.
Finalement l’équipage Halliday – Chemin rejoint Monaco et repart pour la boucle qui les amène à Chambery. Ils sont déjà fortement pénalisés quand il se font déclasser, le commissaire ne pouvant identifier les pneus chargés dans le coffre de la Mustang. En même temps ces pneus crevés sont dans un si mauvais état que les marquages ont disparu.

Johnny Haliday participa par la suite à de nombreuses courses de côtes, et son amour de l’automobile et de la moto s’exprima à travers de belles machines, dont les deux vendues par Artcurial l’hiver dernier.

Toutes nos condoléances vont à sa famille… et à ses fans.

On se quitte avec cette vidéo d’archive :

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


4 commentaires sur “Johnny, un pilote de rallye est parti”

      1. Bonjour Benjamin, ..je m’en rappelle, mais qu’un p’tit peu, j’étais gamin ! aussi d’avoir rencontré Johnny, qui comme moi ne disait rien. Oui maman courrait avec Marie Claude Beaumont (G Derolland) sur NSU, abandon je crois. Aussi, mais autre époque autre histoire, j’étais photographe (75-79) à la DPPI. Cordialement,

Laisser un commentaire