Salon de Reims 2017, un bon cru pour le trentième anniversaire.

Depuis maintenant quelques années le Salon de Reims est devenu un incontournable sur la scène des salons d’anciennes, loin de la déferlante du parisien Retromobile. On retrouve à Reims le coté cool et spontané de salons comme ceux de Rouen ou d’Avignon, avec beaucoup de voitures et surtout une belle affluence…presque trop même !

Comme tous les ans le salon s’articulait autour d’un thème, l’année dernière c’était le cinéma, celui de cette année était tout trouvé. Le salon fêtait ses trente ans, c’est donc autour des anniversaires que tournaient les mises en scènes des différents stands, répartis dans les halls 1 et 2. On pouvait y voir les 60 ans de l’ ID Citroën, les 50 ans de la Matra 530, les 110 ans de la marque La Licorne qui nous présentait quelques voitures devenues rares. Le fameux Citroën Type H, fabuleux utilitaire soufflait, lui, ses 70 bougies avec un énorme gâteau à la hauteur de la longévité de ce modèle.

Comme tous les ans, les différents clubs et associations rivalisaient d’ingéniosité et de goût pour nous proposer de très beaux stands et surtout remporter le concours du plus beau stand avec le passage du jury. Toujours sur le sujet de l’anniversaire on retrouvait celle de la vignette, créée il y a 60 ans et qui décorait une belle Juva 4 fourgonnette. Notre copain Gaston Lagaffe fêtait aussi cette année ses 60 printemps ce qui nous permit de voir deux GastonMobile du plus bel effet. Mention spéciale au stand qui présentait, d’un côté un mariage avec une Traction cabriolet et de l’autre un anniversaire avec une Traction familiale cette fois. Bravo à tous pour les belles présentations !

Le salon champenois est aussi célèbre pour son immense bourse aux pièces détachées, bourse qui occupe à elle seule le hall 3 et l’immense esplanade du dehors, soit plus des deux tiers du salon. Je ne pense pas mentir en disant que cette bourse est proche du paradis pour les tous les collectionneurs recherchant une pièce pour enrichir leur collection, que ce soit les bidons d’huiles, les plaques émaillées, et surtout, et là je parlerai d’enfer, les miniatures et le nombre quasi infini de commerçants !

Les pièces détachées offraient aussi leurs stands plus que bien achalandés, on n’y retrouvait toutes les pièces pour terminer sa belle, jantes, pneus en tout genre, carbus, optiques… Bref, une liste parfaite pour un dimanche de chine, sans compter les livres, photographies d’époque et autres documents techniques ! Un grand nombre de stands de refabrication de pièces ou d’organes mécaniques, à l’instar de nos copains de Classic Auto Elec. Il est d’ailleurs à noter qu’une seconde bourse a lieu le dernier week-end du mois d’octobre.

La troisième partie, et non des moindres, de ce trentième salon des belles Champenoises est le parking des anciennes ! Ce parking regroupe les autos des visiteurs et il vaut à lui seul la visite. Même si cette année je l’ai trouvé un poil moins attractif, ne boudons pas notre plaisir, j’ai pu voir de belles autos quand même ! Avec notamment une jolie brochette de Ford Mustang, une rare Peugeot 402 berline en version 6 glaces, une belle Alpine A310 aux couleurs Calberson, une belle R12 Radio Monte Carlo. Une jolie 203 en version bâchée représentait les utilitaires.Le beau soleil a fait sortir un petit contingent de VW Combi camper qui sentaient bon les vacances, et un T1 split, plus rare, en cabine double et caisse arrière. Quelques belles Cox pointaient leurs museaux également. Les incontournables populaires type 4CV avec une joli couple de 6 moustaches, 2CV, R16 et bien d’autres occupaient une place non négligeable sur ce fameux parking où le magnifique temps de ce dimanche avaient aussi fait sortir les tables de camping pour un pique nique aux cul des bagnoles, elle est pas belle la vie ?

Ce trentième salon des belles Champenoises fut encore une belle réussite, les voitures furent au rendez-vous ainsi que le soleil et les clubs avaient encore joué le jeu pour soigner leur mise en scène. Cette année encore, un petit bémol concernant les très moches cordages qui cachent les belles voitures et le manque cruel de lumière dans le hall 2.  Ce salon de Reims est maintenant un grand en Europe au regard du nombre important de  visiteurs venus d’Allemagne, de Hollande et bien sur de la proche Belgique. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine, pour la 31ème édition.

Pour visiter la galerie complète c’est ici.

Vous aimez ? Partagez !

bertrand
photographe/reporter

rédacteur et photographe à news d’anciennes.

Passionné d’histoire et de véhicules anciens, il rejoint la rédaction de news d’anciennes en 2015. Armé de son fidèle Nikon, il écume les rasso et salons pour vous les faire découvrir.


5 commentaires sur “Salon de Reims 2017, un bon cru pour le trentième anniversaire.”

Laisser un commentaire