Spa Classic : les résultats des courses

Ce Week-End se déroulait la 5e édition de Spa Classic, également deuxième manche de nombreux championnats by Peter Auto. Le circuit belge a été le théâtre de belles bagarres.

On vous a déjà parlé de l’événement avec son ambiance et quelques photos à voir en cliquant ici. Après Vallelunga fin Mars, les différents plateaux avaient rendez-vous à Spa pour Spa Classic. Au passage, merci aux copains d’Automotiv Press pour les photos.

Classic Endurance 1 : Seiler et les Lola devant.

Les qualifications sont remportées par Romain Belleteste sur sa Chevron B19 FVC qui signe la pole en 2,31.979, une seconde exactement devant son dauphin, Carlos Monteverde.

En course, il ne terminera que 6e. La course est animée par Emmanuelle Pirro puis Eric Jamar en tête jusqu’à un ravitaillement tardif qui lui vaut une pénalité.
C’est finalement Toni Seiler qui impose sa Lola T70 MkIII de 1968, avec seulement 3 dixièmes de seconde d’avance sur Serge Kriknoff sur une Lola T212 FVC de 1971. Troisième, le duo “de célébrités” Richard Mille et Carlos Tavares eux aussi sur Lola T70 MkIII B de 1969 cette fois, à 33 secondes des leaders.

Pirro finit finalement 7e et Jamar abandonnera à quelques tours de l’arrivée. Le meilleur tour est à mettre au crédit de Belleteste en 2,31.421, plus rapide qu’en qualif !

En GT, Michel Lecourt et Raymond Narac l’emportent en terminant 8e sur leur Porsche 911 3.0 L RSR de 1974. Deuxième de la catégorie on trouve Christophe Van Riet et Frédéric Bouvy, eux aussi sur Porsche 911 3.0 L RSR de 1974. Troisième, Ralf Kelleners et Detler Von der Lieck sur De Tomaso Panthera de 1971.

Classic Endurance 2 : Les Lola BMW bien en vue

En CER2, c’est Patrice Lafargue qui signe la pole sur une Lola T298 BMW de 1979 en 2,22.489. Et il ne s’arrête pas là puisqu’il récupère la victoire après la perte d’une roue par Yves Scemama sur une TOJ SC 304 de 1976. Ce dernier récupère néanmoins la seconde place en finissant à 25.261s du leader. Troisième, Frédéric Da Rocha sur une autre Lola T298 BMW à 1,08.276.

Dominque Guénat qui a mené après Scemama finit finalement 9e. Le meilleur tour en course est pour Scemama en 2,25.178.

En GT, la victoire revient à Christian Bourrier sur Ferrari 512BB LM de 1980, 13e à l’arrivée après les abandons des Porsche 935 de Meyer et De Siebenthal. Second de la catégorie, la Porsche 935 K3 de 1977 de Jean Marc Merlin, troisième, la Porsche 934 de Fratti / Cabianca.

Sixties Endurance : les Cobra toujours devant

Les qualifications sont remportées par Karsten Le Blanc en 2,49.642 sur sa Shelby Cobra de 1963. En course, il remporte la victoire, associé à Nigel Greensall.
La deuxième place revient au duo Pierre-Alain et Erwin France, eux aussi sur Cobra, à 1,46.063 des leaders. La troisième place de la course revient à une troisième Cobra celle de Andrew Berverley à 3,01.534.

La meilleur tour en course revient à Tim Summers en 2,13.149, qui finit 16e à 3 tours. On notera que le vainqueur du Tour Auto, Jean Pierre Lajournade a abandonné à une quinzaine de tours de l’arrivée.
Pour l’anecdote, la première non-Cobra est 5e, Thomas Studer, sur une Shelby Mustang 350 GT, la première non-Shelby est juste derrière, Carlo Vögele sur une Porsche 904/6 GTS.

Groupe C Racing : en démonstration rapide

Les voitures du Groupe C ne font pas toutes les courses de la saison, mais elles se sont données en spectacle sur le circuit ardennais. 13 voitures participaient et 9 ont vu l’arrivée. La fiabilité n’était pas vraiment au rendez-vous, pour preuve, la Jaguar XJR-14, très rapide, ne verra pas la fin des qualifications, moteur cassé.

La pole est décrochée par Steve Tandy sur sa Spice SE90 GTP en 2,10.808. Il ne terminera pas la course à cette position mais terminera second derrière Bob Berridge sur sa Nissan RC93. Rui Aguas et Kriton Lendousis sur Sauber Mercedes C11 prennent la troisième place à 57.070s, longtemps leader avant le changement de pilote.

Le meilleur tour en course revient d’ailleurs à Rui Aguas en 2,13.166.

Heritage Touring Cup : nette domination Ford

Dans cette catégorie regroupant des voitures de tourisme, les voitures à l’ovale n’ont laissé que des miettes aux autres participants. Pourtant c’est la Rover Vitesse emmenée par Tim Summers qui signe la pole. Mais il ne finit pas. Idem pour les favoris Mestdagh et Thibault sur BMW 3.0 CSL qui partent dernier et ne bouclent que 8 tours.
Du coup, la première course est remportée par Chris Ward, qui signe aussi le meilleur tour en 2,39.858 (8s de moins qu’en qualif !), et Andrew Smith sur une Ford Capri 3100 RS Broadspeed. Ils devancent de 40.618s Steve Dance sur une Ford Capri 2600 RS et de 45.041s le duo Christophe Van Riet / Raphaël Borman sur Ford Escort 1600 RS.

La course 2 se déroule de nuit, avec un départ à 22h15. On prend les mêmes, Ward et Smith devancent Steve Dance de 40.618s. C’est une Volvo 240 Turbo de 1984 emmenée par Andrew Berverley qui prend la troisième place à 42.492s. Tim Summers et Richard Meaden qui tenaient cette position à l’arrivée, mais un arrêt interdit lors d’une neutralisation leu inflige 1 tour de pénalité !

Under 2Liter Touring Car : Shaw & Oliver dominent

La catégorie U2TC est, comme le Groupe C, une catégorie qui n’est pas présente sur tous les meetings Peter Auto.
La pole position à Grant Tromans sur une Ford Lotus Cortina Mk I. Néanmoins l’équipage ne prendra pas le départ suite à des ennuis sur le moteur. La victoire revient à l’équipage composé de Richard Shaw (qui s’adjuge le meilleur tour) et Jackie Oliver avec 43.570 secondes d’avance sur Carlos Monteverde et Gary Pearson sur Ford Consul Cortina. Troisième à 2,19.818, l’équipage d’Alan et Geoffrey Letts sur une Ford Lotus Cortina.

La course deux voit le même vainqueur. En seconde position on retrouve Tromans et Meaden sur leur Ford Lotus Cortina, à 14.088s des leaders et, en troisième position, David Tomlin, lui aussi avec Richard Meaden sur une Ford Lotus Cortina.

Trofeo Nastro Rosso : Vincent Gaye continue de dominer

Après avoir remporté les deux courses de Vallelunga, Vincent Gaye sur sa Ferrari 275 GTB/C de 1966, commence par signer la pole position en 2,56.463 avant de signer le meilleur tour en course en 2,56.634 puis la victoire.
Il devance Jan Glizen sur Ferrari 275 GTB de 1,35.128 et Lukas & Martin Halusa sur la Ferrari 250 GT Breadvan à 1,40.420.

La seconde course est également dominée par Vincent Gaye qui signe de nouveau le meilleur tout en 2,57.119. Il devance Glizen de 11.103 et le duo Jean Brandenburg et Raphaël Favaro, sur Bizzarrini 5300 GT, de 11.7s.

Photos : Automotiv Press

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes

Passionné d’automobile ancienne, il a créé News d’Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.

Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu’elles sont un peu plus rapides !


0 commentaire sur “Spa Classic : les résultats des courses”

Laisser un commentaire