100 autos sur la N7, dernière étape, d’Aix en Provence à Grasse

100 autos sur la N7 c’est déjà fini… Retour sur la dernière étape qui a mené le cortège d’anciennes d’Aix-en-Provence à Grasse sur la Côte d’Azur. La N7 est une route éprouvante, tant pour les pilotes et copilotes que pour les machines, l’ensemble des participants étaient heureux d’avoir réussi l’épreuve.

Vous retrouvez nos articles précédents en cliquant ici.

En partant d’Aix, on a longé la montagne Sainte Victoire, avec un si beau paysage on a bien commencé la journée. Bordée de vignes, la N7 quitte ensuite les bouches du Rhône pour arriver dans le Var et traverser quelques villages. Pour beaucoup, les plus beaux kilomètres de la N7, c’était col de l’Esterel après Fréjus.

Sur 20 kilomètres de montée et 183 virages, les voitures se sont suivies pour s’arrêter admirer la vue du haut du col et laisser refroidir les moteurs fatigués par la montée. Le passage sur le pont du lac Saint Cassien est le dernier paysage marquant avant l’arrivée sur le cours Honoré Cresp à Grasse.

Un beau voyage pour tous, mais aussi la satisfaction d’avoir réalisé un petit exploit, on entend des : « ça y est, on l’a fait ! » On se congratule les uns les autres, en se tombant dans les bras très émus. Imaginez un peu les conditions de l’époque dans lesquelles les participants se sont retrouvés, car le voyage était difficile dans les années 60 : le risque de panne, la route étroite, les camions, les embouteillages, la chaleur… Tout cela est passé, les vacances sont méritées !


Les remerciements de tous s’adressent à Thierry Dubois pour sa disponibilité, ses anecdotes historiques, ses bons « p’tits » plans sur la N7 dont il a le secret. Les participants sont aussi venus remercier Alexandre Pierquet pour son dévouement et l’organisation des 100 autos sur la N7.

Ils étaient nombreux les organisateurs de manifestations autos, journalistes et spécialistes du monde de l’automobile de collection, à venir apprécier le Rallye.

Saluons Jean Pierre Versini rédacteur en chef de Mustang et Shelby Magazine (en Austin Healey), Dominique Jauneau, organisateur du Rallye d’Aumale (en Porsche 356), Laurent Bonfils de Passion Assurance (en Opel Kadett), l’équipage du magazine Roaditude Laurent Pittet et Nicolas Bogaert (en coccinelle) et Stéphane Nicolas, responsable du patrimoine chez Michelin (en 2CV de 1957).

Mais aussi Denis Regard de Bosch classique, un partenaire qui nous a suivi tout au long de la N7 dans un Combi T1 jaune qu’on ne pouvait pas manquer.

On vous a parlé de l’esprit convivial de ces 100 autos sur la N7, il a crée des amitiés et c’était triste de quitter ses nouveaux copains mais on est sûr qu’on les retrouvera sur d’autres manifestations.


De notre envoyé spécial Côme Pierquet.

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire