Rallye Paris Rambouillet 2016, le pari des centenaires

Je vous vous l’avais déjà annoncé, mais dimanche dernier, je me suis rendu au 4ème rallye reliant Paris à Rambouillet organisé par Auto Renaissance Rambouillet, recréant ainsi un rallye datant de 1899 ! Une chose qui s’appelait alors ‘’une excursion automobile’’. Ce Paris Rambouillet 2016 était un moment rare pour voir des voitures d’avant-guerre, surtout quand on parle de celles d’avant la PREMIÈRE guerre !

En 1899, on partait de la place de la Concorde, nous partirons cette fois des Invalides, qui au-delà d’abriter le tombeau de Napoléon, est devenu le lieu de nombreux événements automobiles, comme en février la vente RM Auctions que je vous avais fait visiter. Dès le parc fermé du samedi soir, je m’aperçois que les marques des autos me sont pour la majorité inconnues, car disparues pour la plupart, avant la guerre, la seconde cette fois ! En effet qui connait ou se souvient des Grégoire, des Bayard, ou autre Zèbre !

Durant ces années-là, notre belle France était très prolifique dans la production automobile avec plusieurs dizaines de constructeurs, et pas que parisiens ! On trouvait aussi des manufactures, voire des usines, provinciales comme à Lyon avec Rochet Scnheider, Lorraine à Lunéville où cette fabuleuse sportive bleue du constructeur Rolland Pilain, basé dans la belle ville de Tours (1902-1930), mon gros coup de cœur de ce Paris Rambouillet 2016, je dois bien l’avouer.

A 8h00 tapantes le départ du Paris Rambouillet 2016 est donné pour les 25 premiers kilomètres qui emmènera les 70 équipages jusqu’au Château de Versailles via la place de la Concorde, les Champs Elysées, le domaine de Saint Cloud. C’est madame Hidalgo qui ne va pas être contente ! Premier défi, aussi, car rouler en très anciennes dans la circulation moderne engendre bien des sueurs froides aux pilotes.

Arrivés à Versailles, un arrêt réconfort nous attendait, pour faire refroidir les moteurs et réchauffer les hommes, car ne dérogeant pas la règle météorologique de cette année, il ne fait pas un temps magnifique et la majorité des voitures de ce Paris Rambouillet 2016 sont, au moins partiellement, dépourvues de carrosserie. Mais parlons plutôt des autos comme les fabuleuses Delaunay Belleville, les Panhard et Levassor et, bien sûr les Renault.

En route pour la seconde et plus longue étape avec 50 kilomètres, que nous mènera à l’abbaye des Vaux-de-Cernay, par la vallée de Chevreuse… et sous le soleil, enfin !

L’arrêt à l’abbaye nous permet de parler des voitures étrangères engagées sur ce rallye, avec en tête une belle délégation Américaine avec un joli groupe de Ford T et A de versions et types différents mais toutes superbes ! On note aussi une superbe Chevrolet Superior, presque une jeunette car datant de 1926. Les anglaises étaient aussi bien présentes avec une Rolls Royce, une jolie Swift et une Saxon de 1914 ainsi qu’une Maxwell de 1904.

Mais déjà il est temps de repartir pour la dernière étape du Paris Rambouillet 2016. Un petit parcours d’une dizaine de kilomètres seulement, et c’est l’arrivée dans le parc du château, digne d’une arrivée du tour de France, tant une foule nous attendait, comme à chaque étape de notre périple, ceci dit. Ça fait bien plaisir de voir que les très anciennes ont toujours autant succès auprès des amateurs, ou non !

Tous les équipages du Paris Rambouillet 2016 ont le sourire et certains les mains noires, signe que le parcours et la matinée furent bons pour les équipages venus de toute l’Europe, d’Angleterre, de Belgique et d’Allemagne et j’en oublie sûrement. A noter que deux petits enfants de la famille Renault on fait le parcours, qui fut initié par leurs grands pépés ! Pour des centenaires où les outils et burettes d’huiles sont indispensable à chaque sortie, seules deux voitures ne purent finir, c’est plus qu’honorable !

Bravo à Renaissance Auto Rambouillet pour ce rallye historique, organisé au millimètre par Esther et toute son équipe de bénévoles, qui ont réussi un superbe travail sur ces deux jours. Eemercions aussi l’association des Bielles de Jadis et ses motards pour l’impeccable service, en nous dirigeant aux points stratégiques et en sécurisant tout le parcours !

Je remercie tout particulièrement Monsieur Gérard pour sa gentillesse et surtout Monsieur Daniel, mon excellent chauffeur sur cette journée.

Vous pouvez retrouver la galerie complète de ce rallye en cliquant ici.

 

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire