Vente Artcurial de Retromobile : la Collection Trigano et autres Citroën

On continue de détailler le catalogue de la vente Artcurial de Retromobile. Après la première partie, qu’on vous dévoilait hier, cliquez ici, voici la seconde partie, dédiée aux Citroën de la Collection Trigano, mais aussi d’autres provenances.

Une vente « classique » et une vente d’une collection particulière, c’est ce vers quoi Artcurial semble s’orienter pour ses ventes de Retromobile. Après la célèbre vente de la collection Baillon l’an dernier, voici une collection composée uniquement de Citroën, et appartenant pour quelques semaines encore à André Trigano pour la plupart.

On vous l’avait annoncé dès Novembre, puis elle avait été confirmée, la collection Trigano sera une attraction de Retromobile. La vente aura lieu le Samedi 6 Février, sur le salon Retromobile. Comme il y a moins de lots que le reste de la vente, 47, on les cites tous !

Les raretés de la collection Trigano se paieront cher

Les prix ne sont pas ceux que l’on voit généralement dans les ventes aux enchères, uniquement parce que ces autos restent des voitures populaires pour la plupart. Néanmoins leur état concours, voire leur rareté vont faire s’envoler certains prix. On compte ainsi trois lots qui devraient dépasser les 100.000 €.

La première est une Citroën Traction 11B Cabriolet de 1939. C’est grâce à un modèle identique qu’il voit pendant la guerre qu’André Trigano tombe amoureux de Citroën. Il finit par repérer ce cabriolet qui est resté caché pendant la guerre et se lie d’amitié avec le propriétaire. A tel point qu’au décès de M. Magnol, c’est lui qui en hérite, en 1978. Depuis la voiture a été entièrement restaurée et se présente dans un état concours. Son prix est estimé entre 140.000 et 200.000 € !

La seconde est aussi une Traction, mais c’est ici un Coupé 7C de 1935 ! La voiture fut achetée dans un triste état et entièrement restaurée par André Trigano. Ce superbe modèle de la collection Trigano est estimé entre 100.000 et 150.000 €.

La troisième est également une Citroën Traction, un Cabriolet 11BL Blanc de 1939, qui ne fait pas partie de la collection Trigano. Cette voiture qui est entre les mains des mêmes propriétaires depuis 30 ans et avait été restaurée avant cela. Elle reste en parfait état et aurait été la voiture de Jacqueline Citroën. Son prix se situe entre 80.000 et 100.000 €.

Ensuite, dans la fourchette de 50.000 (potentiels) à 100.000 on trouve un peu plus d’autos.

La plus étonnant est sans doute… une 2CV ! En effet cette 2CV Sahara, un 4×4 via deux moteurs pour les profanes. Arrêtée il y a près de 40 ans, la voiture est à remettre en route mais présente un bel état de conservation et devrait devenir la 2CV la plus chère jamais vendue avec un prix estimé entre 60.000 et 90.000 €.

On trouve ensuite une DS 23 IE Pallas de 1974, un modèle superbement entretenu et restauré en 2008, la plus évoluée des DS, qui a un prix estimé entre 50.000 et 80.000 €.
Une « soeur », DS 21 M de 1969, arrivée dans la collection Trigano en 1978, sera proposée entre 30.000 et 50.000 €.
Une troisième de la famille, la cousine, une ID 21 F Break de 1968, dans un état rare sera proposé entre 40.000 et 60.000 €.

Deux sportives un peu à part pour continuer. D’abord la très rare Groupe B de Citroën, la Citroën BX 4 TC (cliquez ici pour en savoir plus sur le modèle). Cette voiture a été une de celles rachetées par Citroën qui l’offrit à André Trigano sans carte grise sous serment de ne jamais courir avec. Son prix se situera entre 40.000 et 60.000 €.
L’autre est également une volonté de Groupe B de Citroën, avec une voiture moins évidente encore, une Visa, ici en version 1000 Piste de 1984, une transmission intégrale qui voulait faire homologuer sa version de compétition. Le prix devrait tourner entre 30.000 et 50.000 €.

Enfin un engin insolite et plus rare, issu de la collection Trigano. C’est une Citroën P19 chenillette Kégresse plateau de 1929. Si celle-ci n’a pas participé aux grandes croisières qui ont fait la renommée de ces engins, elle n’en reste pas moins mythique et est superbement conservée. Le prix est situé entre 40.000 et 60.000 €.

La tranche suivante, de 25.000 à 50.000 est très remplie.

C’est dans les avant-guerre qu’elle est très fournie avec la présence d’une Citroën B12 limousine de 1925 avec un bel habillage bois, provenant de la collection Trigano, prix entre 15.000 et 25.000 €.
Une Citroën C6 Limousine de 1930 (avec 6 cylindres donc) de la collection Trigano avec un prix entre 15.000 et 25.000 €.
Une Citroën C4 G avec une rare carrosserie Coach de 1931, provenance Trigano, estimée entre 20.000 et 30.000 €.
Une autre Citroën C4 G mais en Torpédo, elle aussi de la collection Trigano, estimée entre 20.000 et 30.000 €.
Une Citroën C4 G MFP Torpédo Commercial avec déjà un moteur flottant, provenance Trigano et estimée entre 15.000 et 25.000 €.

Suivent deux « deuches », une Méhari 4×4 de 1980 qui a toujours appartenu à André Trigano et une des dernières 2CV produites, une Charleston de 1990, avec des prix respectivement de 20.000 à 30.000 et 20.000 à 40.000 €.

On trouve ensuite trois Citroën Traction 15-6, une version D de 1954, Limousine Familliale issue de la collection Trigano, dans un bel état (20-30 k€), une version H (hydraulique) de 1954 également, elle aussi Trigano (30-40 k€) et enfin une berline classique de 1949 (25-35 k€).

Dans les « petites » Citroën, on trouvera beaucoup de voitures.
La plus exotique est un prototype de la Citroën M35 provenant de la collection Trigano et proposée entre 15 et 20.000 €.
Ensuite, une Ami 6 Berline de 1964, estimée entre 6.000 et 10.000 €.
Une Ami 8 Berline vendue avec un Solex, estimation du lot, entre 6.000 et 10.000 €.
Une Ami Super de la collection Trigano estimée entre 5.000 et 10.000 €.

Du côté des deuches, une Citroën 2 CV AK 350 fourgonnette de 1964 en première main, estimée entre 8.000 et 12.000 €.
Une 2CV AZ de 1959, de la collection Trigano, estimée entre 8 et 12.000 €.
Une 2CV AZK de 1987 ayant toujours appartenue à André Trigano, estimée entre 8 et 12.000 €.

Pour le reste des avant-guerre, toutes provenant de la collection Trigano, la plus ancienne est une Citroën 10 HP Type A torpédo de 1920, estimée entre 12 et 18.000 €.
Suit une Citroën 5 HP Type C torpédo, de 1922, est. 14 à 18.000 €.
Ensuite une Citroën B12 torpédo commercial de 1926, est. 12 à 16.000 €.
Une Citroën B14 G Limousine de 1928, est. 8 à 12.000 €.
Une Citroën AC4 limousine de 1929, est. 8 à 12.000 €.
Une Citroën C4 F Berline de 1930, est. 10 à 15.000 €.
Une Citroën Rosalie 8A berline commerciale de 1934, est. 10 à 14.000 €.
Une Citroën Rosalie 8A berline de 1934 est. 10 à 15.000 €.
Une 1936 Citroën Rosalie 11 UA limousine avec séparation, est 12 à 16.000 €
Et pour finir une belle Citroën Traction 7C Eco de 936, est. 12 à 16.000 €.

On continue avec les après guerre, on commence avec des Traction et une 11 BL de 1952 estimée entre 8 et 12.000 €.
La même, mais de 1953 suit avec une estimation entre 15 et 20.000 €
Sa sœur, en 11B de 1953 est proposée entre 15 et 20.000 €, ces trois voitures viennent de la collection Trigano.

On trouve ensuite une Citroën ID 19 de 1968, collection Trigano, est. 10 à 15.000€
Une Citroën DS 21 M Pallas, de 1969, collection Trigano, est. 15 à 20.000 €.
Une Citroën SM injection, de 1973, collection Trigano, est. 10 à 15.000 €.

Viennent ensuite les Youngtimers, avec une Citroën CX 2200 Prestige de 1976, collection Trigano, est. 8 à 12.000 €.
Une Citroën CX GTi Turbo 2, de 1988, collection Trigano, est. 6 à 10.000 €.
Et pour finir, un futur collector, une Citroën C6 V6 2.7 hdi de 2007, la plus récente de la collection Trigano, est. 8 à 12.000 €

Si avec ça vous ne trouvez pas une idée de superbe Citroën à rajouter à votre garage !

Vous aimez ? Partagez !

8 réflexions au sujet de « Vente Artcurial de Retromobile : la Collection Trigano et autres Citroën »

  1. Ping : Vente Artcurial de Retromobile : la Collection Trigano et autres Citroën - Retrorevue.fr, le blog revue de presse voitures de collection de Mascotte Assurances

  2. Ping : Salon Retromobile live : deuxième jour - News d'Anciennes

Laisser un commentaire