Tractomania 2021, une belle découverte !

Publié le par Xavier

Tractomania 2021, une belle découverte !

Ce week-end se tenait à Caussade (82) un beau Tractomania 2021, trentième édition. Cet événement mélange à la fois bourse d’échange, exposition de tracteurs et véhicules anciens et bien d’autres choses encore.

Des tracteurs et une belle bourse

Suivant les conseils de certains de mes amis, je me suis décidé à aller au Tractomania 2021 sans trop savoir ce qui m’attendait sur place. Dès la sortie du train, j’allais être mis d’entrée dans l’ambiance.

En effet, à peine sorti de la gare, les premiers stands de la bourse s’offraient à moi. Déjà de belles choses à voir et que de monde déjà ! Et il n’était que 10h !

Remis de mes émotions, j’allais commencer à fureter entre les différents étals. Tracteurs anciens, motos, pièces détachées, voitures à pédales… Il y avait beaucoup à voir.

Quelques autos anciennes pointaient également le bout de leur nez au milieu de la bourse. Une Delahaye 134, un Citroën Type H, une antique Peugeot des années 20… On y croisait également deux autos plus insolites, des Solyto. Un petit utilitaire à trois roues fabriqué à Lyon dans les années 50.

A l’intérieur de l’espace Bonnaïs, c’était plutôt les affiches diverses et variées, des décorations, des petites voitures et autres revues techniques qui étaient à la vente.

En sortant de l’espace Bonnaïs, j’entre dans le cœur du sujet de ce Tractomania 2021. Ce sont les tracteurs anciens et autres engins agricoles qui se montrent. Quelques marques connues et d’autres moins, Renault, Someca, Deutz, Zetor, Vendeuvre et même… Porsche.

Les autos du Tractomania 2021

Quelques rues plus loin, les autos anciennes se montraient enfin. Les Hotchkiss, Talbot et Panhard étaient particulièrement mises en avant. Hotchkiss Anjou, Grégoire, Panhard PL 17, Dyna Z et Junior mais aussi Talbot T15 Baby Coach montraient leurs plus beaux atours.

Les autres françaises, plus populaires n’étaient pas oubliées au Tractomania 2021, loin de là. Peugeot 203, 403, Citroën DS, Renault 4L Parisienne, 4CV et Dauphine en versions sportives et encore bien d’autres étaient également bien représentées.

Autours, les autres européennes et américaines s’exposaient également. On retrouvait une Opel GT avec ses peintures de guerre et quelques Alfa Romeo côté européennes, Ford Mustang et Dodge Coronet côté américaines.

L’amateur d’automobiles insolites avait également de quoi être comblé avec cette Stanley des années 20. Cette américaine quasi centenaire fonctionnait à vapeur et se sera même payée le luxe d’effectuer quelques tours en ville durant le week-end.

Au même endroit que les voitures anciennes, on croisait également quelques camions et bus anciens au Tractomania 2021. Un Renault de la première guerre mondiale, un Berliet des années 40, un Citroën Belphegor ainsi qu’un bus Citroën Rosalie déjà vu à Montauban et Albi notamment.

Et même les deux roues !

Enfin, dans une halle circulaire, sur la place du fil, c’était les motos anciennes qui s’exposaient. BSA, Monet Goyon, Puch et bien d’autres marques étaient mises à l’honneur. A l’extérieur de la halle, c’étaient les mobylettes et autres cyclomoteurs qui se montraient.

Et si vous n’en aviez pas assez avec tout ça, vous pouviez également assister à la démonstration de moteurs fixes et d’autres engins motorisés.

Pour une première découverte de cet événement, j’allais vraiment être servi et même plus que séduit. Tractomania est une immense manifestation qui malgré tout a su rester à taille humaine.

L’ambiance qui y règne est conviviale. Ce qui explique sans doute en partie son succès. Durant le week-end, Tractomania aura attiré pas loin de 30.000 personnes ! Son rayonnement semble même dépasser nos frontières puisque durant la journée j’aurais croisé des espagnols mais également quelques anglais. Un événement à découvrir absolument, que vous soyez fans de tracteurs ou de toute autre véhicule ancien.

Toutes les infos sur la prochaine édition sont là.

Xavier

https://breizhell31.over-blog.com/

Il est le toulousain de la bande. Toujours armé de son appareil, il écume la ville rose et nous fait vivre de nombreux rassemblements mensuels sur place. Il a rejoint News d'Anciennes à l'automne 2016.

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.