Nos Anciennes Abandonnées : les chevaux à l'écurie

Nos Anciennes Abandonnées : les chevaux à l’écurie

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d’or ou d’œuvres d’art… quoi que. Il sillonne les routes d’occitanie à la recherche d’anciennes… qui attendent patiemment de reprendre la route. Ou du moins qui en rêvent ! Pour retrouver les épisodes précédents de Nos Anciennes Abandonnées, cliquez ici.


Avec un brin de flair et un autre d’amour pour la belle discipline qu’est l’URBEX il est parfois possible de trouver quelques autos. C’est ce qui m’est arrivé lorsque j’ai trouvé ces deux autos.

Ces deux populaires ont un point commun : c’est leur puissance fiscale qui leur a donné leur nom. Visiblement cela fait un bout de temps qu’elles sont abandonnées à leur sort.

La 4CV est un modèle d’après 1954, reconnaissable à ses trois moustaches de face avant (elles étaient 6 avant cela). Difficile de dire si elle ensuite d’avant ou d’après 1959 puisque le badge Renault (rond ou en losange) qui devrait nous mettre sur la voie n’est plus présent. Cela fait longtemps qu’elle n’a pas été touchée et fait plus le bonheur des araignées que d’un collectionneur.

Concernant la 2CV, c’est probablement une AZAM, la nervure sur le capot nous l’indiquerait. Mais là encore il manque un élément distinctif, les butoirs de pare-choc ont disparu. Elle aussi n’a pas tourné depuis longtemps et le tas de bois a fini par la secouer. Sans la réveiller pour autant.

En tout cas elles ne sont pas prêtes à bouger. Personne dans les environs pour dire à qui appartient la grange, espérons qu’elles fasse un jour un heureux.

Antoine Jacquiaux on FacebookAntoine Jacquiaux on FlickrAntoine Jacquiaux on Instagram
Antoine Jacquiaux
Photographe

2 commentaires sur “Nos Anciennes Abandonnées : les chevaux à l’écurie”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.