Cévennes & Cars : Quand le collectif valorise les voitures anciennes

Cévennes & Cars : Quand le collectif valorise les voitures anciennes

Les rassemblements sont pléthores en France le dimanche matin (nos reportages sont par là). Depuis 2018, près de 100 autos se retrouvent sur le Pôle mécanique à Alès pour Cévennes & Cars.


Le nombre surprend, la forme moins. Néanmoins, ce qui est moins courant c’est ce qu’il y a derrière ce rassemblement : une volonté commune d’une administration en partenariat étroit avec les professionnels du milieu de la voiture ancienne. C’est exactement ce qui se passe sur l’agglomération alèsienne  !

L’aventure de Cévennes & Cas débute en 2017, lorsqu’un groupe de travail est lancé par l’agence de développement Alès Myriapolis, de l’agglomération d’Alès, et les professionnels du secteur. L’objectif de cette rencontre était de définir les actions réalisables par les différents acteurs qui puissent accompagner la dynamique que connaît le monde de la collection, dans un environnement où la culture automobile est bien ancrée.

Émilie Robert, chef de projet mobilité et numérique Myriapolis, Loïc Perois et Benoît Bremond de Classic Car Design, rapidement rejoints par Thierry Argenson de TA Autosport, ont alors souligné l’importance de lancer un rendez-vous mensuel dans un esprit “Cars and Coffee” à Alès.

Sans trop savoir vers quoi ils allaient, et si ils seraient suivis par les collectionneurs et les professionnels, ils ont organisé, le premier dimanche matin de chaque mois, un rassemblement gratuit ouvert aux voitures de plus de 25 ans sur le site du circuit Pôle Mécanique.

Cévennes & Cars, une bonne idée devenue succès

Le premier Cévennes & Cars a eu lieu le 4 février 2018, 120 collectionneurs et passionnés ont répondu à l’appel ! Un carton plein qui n’a fait qu’encourager leur initiative.

Aujourd’hui, on compte autour de 100 autos à chaque rassemblement Cévennes & Cars. On y rencontre des voitures de course, rien d’étonnant dans cette terre de rallye, des voitures populaires comme des Peugeot 104 ou des 2CV, des raretés comme une Squal ou des Hot-Rod, des beautés comme la Jaguar Type E ou des Mustang Fastback, il y en a pour tous les goûts !
De 9 h du matin jusqu’à midi, le site ne désemplit pas, le plus surprenant aujourd’hui est l’engouement des visiteurs. Le parking des amateurs est aussi comble que celui des voitures historiques, il n’est pas rare de dénombrer pas moins de 500 personnes, en famille parfois, qui déambulent entre les autos ou qui discutent autour d’un café. Lorsqu’en plus le soleil est de la partie, il arrive souvent que la convivialité de ce rassemblement fasse durer le plaisir de la matinée jusqu’en début d’après-midi.

Une bonne idée locale… à transposer !

Pourquoi une telle initiative commune entre Myriapolis, les professionnels du secteur et les collectionneurs ? Le ciment de cette action est la passion et une vision d’avenir. D’autre part, sans se voiler la face, le secteur d’activité autour de l’automobile ancienne est un levier social et économique certain. Ancienne terre de mineur, il est important pour l’agglo d’Alès d’ouvrir et faire émerger des filières porteuses, grâce notamment à l’expertise de l’agence Myriapolis. Celle du véhicule ancien est un tremplin dynamique important, créateur d’emplois, de savoir-faire, une jouvence pour le territoire.

Sous l’impulsion de Max Roustan, Président de l’Agglo d’Alès et Maire d’Alès, la valorisation et l’émergence de la filière du véhicule historique ne s’oppose pas avec les idées en vogue autour de la mobilité durable, et ce malgré certains discours dissonants qui pourraient décourager les plus entreprenants. D’ailleurs, preuve que cette approche est une vision du futur, le CFA d’Alès élabore actuellement un projet de cursus «Certificat de Qualification Professionnelle Mécanicien Réparateur de Véhicules Anciens et Historiques » qui devrait voir prochainement.

Toutes ces idées ont un point commun, un désir commun de préserver et de contribuer à la conservation du patrimoine roulant, qui fait la fierté de l’histoire locale.

Une bonne idée qui pourrait s’exporter sous d’autres cieux, quand on connaît la difficulté qu’ont certains à lancer des rassemblements mensuels.

En un mot comme en cent, rendez-vous tous les premiers dimanches matin de chaque mois, de 9 h à midi, sur le Pôle Mécanique d’Alès.

Photo de Couverture : Alès Myriapolis, autres photos Mr M.


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.