Bien se préparer pour aller récupérer une ancienne endormie

Bien se préparer pour aller récupérer une ancienne endormie
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Bien se préparer pour aller récupérer une ancienne endormie
Benjaminhttp://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

Ça y est, vous l’avez trouvée. L’ancienne qui vous botte, bonne couleur, bon millésime, bon moteur. Seul hic, c’est marqué en bas de l’annonce « arrêtée depuis 13 ans ». En fait ce n’est pas si grave ! Mais avant de partir bille en tête, il va quand même falloir se préparer à la ramener, cette auto. On va vous donner ici quelques conseils pour récupérer une ancienne arrêtée.

Ici, on vous donnera des conseils pour redémarrer une ancienne. Attention, n’oubliez pas que, dans le cas où vous y arrivez, il est quand même déconseillé de traverser le pays pour la ramener !

Quelques questions complémentaires

Avant de préparer les outils, il va peut-être falloir creuser un peu. Parce qu’il y a les anciennes arrêtées depuis x années et prêtes à repartir et celles qui sont arrêtées depuis X années et qui vont rester 10x années arrêtées dans cet état-là.

Commencez par reprendre contact avec le vendeur et posez-lui un peu plus de questions. Déjà, sur l’état dans laquelle l’auto a été arrêtée. Assurez-vous qu’elle était tournante, si vous souhaitez la redémarrer vite, ou qu’elle n’avait pas de problème majeur. Si les photos ne vous permettent pas de tout voir, assurez-vous également qu’il n’y a pas une aile ou une roue manquante !

Ensuite renseignez-vous sur les conditions de stockage. Car « à l’abri » ça peut autant vouloir dire dans un garage chauffé que sous deux tôles au fond du jardin. Dans le premier cas c’est une bonne nouvelle, dans le second c’est la loterie.

Enfin demandez si elle est déplaçable, démarrable ou carrément roulante par ses propres moyens (ce serait un coup de chance). Cela vous dira ce que vous aurez à faire une fois sur place.

Comment s’équiper ?

Vous êtes sûr que c’est bien celle qu’il vous faut, dans l’état que vous recherchez ? Alors c’est parti, il va falloir préparer un « kit ». Rien de bien compliqué, vous devriez avoir le matériel chez vous et vous pourrez trouver toutes les fournitures sur un site de vente de pièces détachées généraliste.

L’outillage : pensez basique

Vous allez partir voir une auto que vous voulez ramener par la route. Dans tous les cas vous n’allez pas commencer une restauration sur place. Alors pour ce qui est de l’outillage, pensez simple. Tournevis, clés à douille, clés plates, à chaque fois prenez de l’outillage courant. Si vous avez besoin de plus pour redémarrer l’auto ce n’est pas la peine de compter repartir avec.

Évidemment les habituels dégrippants seront aussi de la partie.

Une chose à ne pas oublier : un compresseur allume-cigare ou une pompe solide. Même si les pneus ne sont pas à plat, rien ne dit qu’ils n’ont pas besoin d’un petit coup de pression. Du coup un cric peut aussi être une bonne idée.

Pièces et consommables : simple, là encore

Première chose à prendre ? Une batterie ! Même si celle présente sur l’auto vous permettra de mettre le contact, elle ne sera certainement pas au top de sa forme. Prenez-en une bien chargée et bien puissante.

Tant qu’on est sur la partie électrique, si vous voulez assurer le coup, prenez des bougies neuves. À défaut de pouvoir vérifier tout le faisceau d’allumage, vous aurez déjà éliminé un problème potentiel.

Ensuite il va falloir prendre des bidons. Déjà de l’essence. Que le réservoir ait été rempli ou non, de l’essence neuve sera un vrai plus. D’ailleurs prendre un bidon vide pour purger le réservoir ne sera pas une si mauvaise idée ! Au passage, si l’auto que vous allez voir a un filtre à essence, pensez à en prendre un neuf, l’ancien pouvant s’être bouché en séchant.
Autre bidon : le liquide de refroidissement. S’il ne s’altère pas, rien ne dit que l’auto est restée parfaitement étanche et que le circuit soit bien rempli.

N’oubliez pas l’huile. Entre les fuites et les impuretés qui auraient pu tomber au fond du carter, faire une vidange rapide et changer le filtre vous éviteront de mauvaises surprises une fois le moteur reparti.

Enfin, au cas où, prenez du liquide hydraulique, il serait embêtant qu’une fois l’auto redémarrée vous ne puissiez plus l’arrêter !

Pensez au pire

Comme la meilleure des volontés et le summum des connaissances mécaniques ne pourront pas tout faire, envisagez quand même l’échec. Au cas où vous ne pourriez redémarrer l’auto, prenez une barre de remorquage si vous n’êtes pas loin et mettez toutes les chances de votre côté : partez avec le plateau ! Pour tout ça on en reparlera.

Les étapes avant de démarrer

Vous y êtes. Elle est belle, elle est complète et n’a pas l’air trop mal en point. Vous avez fait un premier check-up visuel, c’est le moment de s’y mettre.

Première chose, commencez par voir si le moteur n’est pas bloqué. Ce n’est pas toujours évident avec des gros moteurs mais si par malheur il est réellement bloqué, rien ne sert de s’acharner au milieu de cette aire de redémarrage improvisée.

Étape suivante : bougez l’auto. C’est mieux de le faire avant que le moteur ne soit débloqué. Si le moteur tourne mais que les roues ne veulent rien entendre vous n’irez pas plus loin sans démonter ! C’est là aussi que vous gonflerez les pneus, dans tous les cas ça vous aidera à bouger la voiture, même si elle ne veut rien entendre mécaniquement parlant.

Ensuite faites les plein des différents liquides que vous avez emmené, avant même de vous attaquer au moteur. Ce ne sera pas perdu et évitera des surprises. Au passage vous pouvez aspirer, en prenant les précautions d’usage, de l’essence pour éviter que la pompe à essence ne tourne trop longtemps à vide. Mettez la batterie et mettez le contact.

Vous êtes prêt ? Démarrez ! Si cela vient du premier coup, c’est une bonne chose. Passez la première et testez les freins maintenant. Parce que pour pouvoir rentrer il vous faudra aussi vous arrêter !

Elle n’est pas partie ? Vérifiez donc que tout marche bien, remplacez les bougies et testez-les. Regardez aussi si l’essence arrive bien jusqu’aux cylindres. Si vous rencontrez l’un ou l’autre de ces problème, cela peut vous laisser sur place, mais il y a aussi des petites choses à vérifier, de la durite bouchée au circuit électrique grillé.

Vous avez réussi mais…

Voilà, vous avez fait le plus gros. La voiture démarre et vous pouvez rentrer. On espère que vous l’avez assurée pour ça, si ce n’est pas le cas, un coup de fil à votre assureur devrait pouvoir solutionner la chose, temporairement.

Et tant qu’on est dans le temporaire, gardez bien à l’esprit que tout ce que vous avez fait, c’était pour redémarrer l’auto. Pas pour la remettre sur la route indéfiniment. Une fois rentré, il faudra vérifier qu’il n’y a pas de fuite et que tout marchera bien dans la durée.

Vous n’êtes qu’au début de la démarche, mais on vous verra bientôt sur les routes !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Bien se préparer pour aller récupérer une ancienne endormie

Sur le même thème

5 Commentaires

  1. Bonjour Benjamin. M’autorisez-vous à diffuser le texte de cet article auprès des membres de mon club de voitures américaines. La démarche est identique quelques soient les autos endormies. Seule l’iconographie peut changer. Merci d’avance. Bien à vous. R-L B-F

  2. Petit truc en plus spécial Citroën hydraulique auquel on ne pense pas forcément : avec le temps elles s’affaissent, et si le moteur ne démarre pas elle restera au sol, compliqué pour charger sur un plateau… Une perceuse reliée sur la pompe HP peut fortement aider en général (il faut un modèle puissant).

  3. Concernant le carburant, vous avez raison de dire qu’il faut tourner à l’essence neuve. Après se méfier des réservoirs, la rouille arrive parfois à les percer !
    Mauvaise blague vécue en faisant le plein alors que la voiture avait bien redémarré !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles