917 made for Le Mans, la Porsche mythique à l’honneur du musée des 24 Heures

917 made for Le Mans, la Porsche mythique à l'honneur du musée des 24 Heures
Elvis Bacq
Passionné de Rallyes et de Voitures anciennes, Elvis photographie tout ce qui roule et n'hésite pas à en faire profiter les lecteurs de plusieurs sites. Il a rejoint News d'Anciennes à l'été 2018.

À la une sur News d'Anciennes

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Nos Anciennes Abandonnées : un réservoir de Land !

Ce mois-ci c'est dans la Haute-Marne qu'on vous emmène. Un de nos lecteurs, François, y a trouvé un cimetière... ou plutôt un...

Automobiles sur les Champs 16, Artcurial ne proposera pas que du classique !

Après les ventes sudistes de la Collection Trigano et de la Collection Lurton, Artcurial revient sur ses bases parisiennes pour Automobiles sur...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Comme il est de coutume l’ACO, via le musée des 24 heures, nous gratifie d’une nouvelle exposition temporaire de qualité. Après Le Mans 66 (dont certaines éléments restent exposés), avec l’exposition “917 made for Le Mans” nous allons quitter le monde du cinéma (quoi que…) pour une auto qui aura marqué son temps et permis à un grand constructeur de commencer à empiler les victoires en terre sarthoise.

Cela fait en effet 50 ans que Hans Hermann et Richard Attwood imposèrent la numéro 23 engagé par “Porsche Konstruktionen Salzbourg”. Après être passé près de la victoire en 1969 avec la 908 et déjà Hans Hermann associé à Gérard Larrousse, la 917 ne faillera pas à sa mission initiale : Gagner le Mans !

Un gros flat 12 hyper puissant (580 chevaux) ; un poids contenue (le châssis tubulaire en aluminium pèse 47 kilos), et une longue forme effilée conçue pour allez très vite dans une longue ligne droite…. comme les Hunaudières tiens ! Oui le nom de l’expo “917 made for Le Mans” est juste, très juste !

On va pas pousser plus loin sur la genèse de cette auto de légende, car Jacques nous avait gratifié d’un excellent article que je vous invite à relire ici, mais sachez que vous retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la gestation et le destin de notre vedette du jour.

Les beautés de l’expo 917 made for Le Mans

Au Musée des 24 Heures on présente plusieurs autos et donc différentes versions : LH, K, Canam… et différentes livrées dont les mythiques “Martini Racing” et “Gulf”.

Impossible devant la bleu et orange de ne pas penser une fraction de seconde au film “de” Steve Mc Quenn “Le Mans” ; quand on vous dit qu’on restez un peu dans le cinéma même si ici le film est simplement évoqué. La vérité est ailleurs dixit Mulder et Scully.

Rendons hommage au Porsche museum de Stuttgart qui a joué le jeu en prêtant plusieurs belles autos dont la #001 restaurée il y a peu de temps. Sa présence était indispensable et justifierait presque à elle seule la visite.

On trouve dans cette expo 917 made for Le Mans la #045 qui est une habitué du musée puisqu’elle y trônait déjà auparavant… mais cette-fois ci avec sa vraie robe d’origine ! Finie la belle, mais pas authentique, robe grise “Martini” de 1971, le châssis retrouve le “blue and orange” Gulf Racing.

Sachez que c’est une auto qui a peu couru car peu après les 24 heures 1971 Porsche laissa la voiture au musée manceau. Cette 917 LH est donc on ne peut plus proche de sa configuration d’époque, surtout avec la vraie peinture ! Encore une belle pièce !

Viennent ensuite deux “K”: #015 et #053, toute deux prêtés par Stuttgart.

Initialement née “LH”, #015 sera rapidement convertie en KH par l’équipe de John Wyer. Elle débute victorieusement à Daytona en 1970 (rien que ça !) avec le duo Rodriguez/Kinnunen et remportera aussi les 1000km de Spa en 1971.

En fait #015 n’est jamais venue au Mans, même en T-car, mais avouez qu’une 917K Gulf racing vainqueur de Daytona et en provenance direct du musée Porsche on va pas cracher dessus !

Vient ensuite #053 qui est super intéressante, non pas car elle a un palmarès long comme le bras : une seule course dans sa courte carrière. Non elle est super intéressante car c’est la seule des 917 avec châssis magnésium qui ait couru. Les autres n’ont servi qu’en test !

Elle n’a donc courue qu’une fois, en 1971 au Mans, mais quelle course ! Victoire au général pour le duo Helmut Marko/Gijs Van Lennep assortie du record de la distance : 5335km. Ce record ne sera battu qu’en 2010 par une Audi R15+ TDI emmené par le trio Rockenfeller/Dumas/Bernhard avec 5410,7km. Sitôt la ligne franchie, #053 est restée dans les réserves de la collection Porsche. Une perle qui a tout pour elle, originalité technique, beauté, palmarès… Un immanquable de l’expo 917 made for Le Mans.

Une curiosité pour nous européens est la 917/10 Canam. Porsche n’a plus grand chose à prouver en Europe… et les règlement banissent de facto la 917. Il n’en est pas de même aux Etats-Unis qui sont aussi un marché de poids pour la petite marque de Zuffenhausen. Et pour quelques dollars de plus , direction donc les “states” et la série Canam en 1972 et 1973.

Pour faire face à la rude adversité locale, le pourtant déjà monstrueux flat 12 se voie greffer un turbo et voie sa puissance atteindre 1000 chevaux ! Deux saisons = deux titres. La 917/10 sera même invaincue en 1973. Le massacre prendra fin par un changement de réglementation… Le châssis présenté au musée est nu et permet d’admirer les entrailles de la bête.

Autre curiosité la version “flat 16”. Initialement prévue pour le Canam, ce projet sera finalement abandonné pour le moteur turbo évoqué auparavant.

On terminera avec un sacré morceau, une 917 de route ! C’est le châssis #30 qui fut racheté après sa carrière sportive (ce fut notamment la seule 917 K à courir avec l’ABS !) par le Comte Rossi, propriétaire de Martini & Rossi, et qui la fit transformer mais surtout homologuer pour la route !

L’exposition “917 made for Le Mans” est programmé jusqu’au 10 janvier. Toutes les infos sont sur le site du musée des 24 heures ici.

Et en bonus !

En ce moment on trouve aussi au Musée des 24 Heures une exposition consacrée à un enfant du pays : Jean Rondeau. L’aventure débuta avec les Inaltera (dont on parle ici) et trouva son point d’orgue avec la victoire au général en 1981 ! Une Inaltera et deux Rondeau sont donc exposées… en plus de toutes les beautés du musée !

917 made for Le Mans, la Porsche mythique à l'honneur du musée des 24 Heures

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

Le Mans Motors Cup 2020, un beau bouquet final

Après une saison bien remplie par l'Historic Tour, Les rouges et noirs de chez HVM ont terminé l'année au circuit Bugatti avec...

ZFE : nouvelle menace sur les anciennes ? L’espoir est de mise

L'écologie et la qualité de l'air sont au centre de nombreux débats. Et les ZFE (Zones à Faible Émissions) placent le débat...

Essai d’une Motobécane 50, la mobylette des 70’s

Impossible de faire l'impasse sur la mobylette quand on aime les anciennes. Synonyme de jeunesse et de liberté, la mob a autant...

Choisissez les photos du calendrier News d’Anciennes 2021 (et précommandez-le) !

Déjà en 2019 et en 2020 News d'Anciennes vous a proposé un calendrier. Vous avez été nombreux à l'afficher chez vous. Cette...