Le Rallye des toques de Sologne : des toqués sur les routes gourmandes

Après le succès du rallye des routes de Sologne, Alexandre Pierquet nous a concocté un événement gourmand et mécanique, le Rallye des Toques de Sologne.

Une recette dont il a le secret avec Laurence, qui œuvre pour la partie culinaire, mais aussi pour l’organisation générale, comme on l’a vu pour le rallye des Cracks.

Une petite trentaine d’équipages, composent cette première édition qui  affiche complet.

Dès leur arrivée, les voitures sont garées dans la cour de la propriété solognote : les modernes (top cars et GT), bravent les anciennes, qui leur font face. La composition est très éclectique, même si les Porsche sont, comme souvent, venues en nombre.

Il y a quelques raretés au Rallye des Toques de Sologne. On commence avec cette Renault Frégate de 1957 (la doyenne). On continue avec la MGB fraîchement restaurée pour le compte de l’émission « Wheeler Dealers » vient parader avec une moteur préparé et toute l’instrumentation pour le rallye (tripmaster, antibrouillards, lecteur de carte), on en fera un essai prochainement.

Le Land Rover à moteur V8, piloté par Hubert Auriol (multiple vainqueur de rallyes raids) offrait une autre “dimension” aux véhicules présents. C’était d’ailleurs son véhicule d’assistance sur le Paris-Dakar. Il nous explique : “Il est resté dans son jus, mis a part une restauration châssis-moteur“.

Au tableau de chasse, il y aussi une Morgan Plus 8 en carrosserie tout alu, une Ferrari Testarossa, ou encore une meute de Lotus vrombissantes…

Une fois garés, les équipages du Rallye des Toques de Sologne sont photographiés par Laurence qui, armée d’un Polaroid, immortalise les participants devant leur voiture.

C’est une tradition dans nos événements, nos hôtes sont ravis de partir avec le cliché souvenir, comme à l’époque“, explique-t-elle.

Les habitués se mêlent aux nouveaux arrivants qui se sentent d’emblée intégrés, pour entamer la journée par un apéritif d’accueil servi avec des gougères maison.

« Nous souhaitons mettre la Sologne à l’honneur et c’est aussi pour cela qu’une équipe de télévision de l’émission Échappées Belles est venue tourner des images de notre édition » commente Alexandre, fier de cette région d’adoption.

Les choses sérieuses s’enchaînent rapidement, avec un déjeuner de produits du terroir servi chaud et en dessert la fameuse tarte tatin, inventée par les sœurs (de La Motte-Beuvron, non loin de là) qui lui ont donné leur nom.

Pendant le dessert, Alexandre fait son briefing et Laurence distribue les lots aux gagnants d’un concours photo, organisé sur Facebook.

C’est une Porsche qui a gagné les faveurs du public et Laurence complète la distribution de prix, en gratifiant une Mini « countryman » (break bois), son coup de cœur.

Il n’y a pas de départ “officiel”, chacun part comme il veut. Pour la balade, certains partiront donc en convoi, d’autres s’élanceront de leur côté, pour une première partie du roadbook, qui mène au château de la Ferté Saint Aubin.

Dans ce joyau du patrimoine, les copilotes vont mettre la main à la pâte, dans les cuisines du château, pour un cours de fabrication de madeleine.

Le cours de cuisine dédié aux copilotes, enchante aussi les pilotes qui sont venus en spectateurs et peuvent commenter à cœur joie… Tout se termine bien évidemment par une dégustation.

L’intermède terminé, il reste à couvrir le trajet retour, qui passe par de charmants villages solognots et des routes qui font la réputation des rallyes d’Alexandre. En route, l’équipe de télévision est encore là pour filmer.

L’arrivée se fait avec, en guise d’adieu, une dégustation de vins régionaux et de terrines locales.

Une organisation menée de mains de maître, il n’y a pas de secret, moi qui suis dans la confidence, c’est du boulot… Deux bons mois de préparation, quand même.

Prochain rallye à venir le rallye des Km du cœur (entre Chantilly et Fontainebleau), au profit de Mécénat Chirurgie Cardiaque.

On termine avec quelques mots des participants :

Fréderic, était venu avec sa Porsche 911 : “C’est la première fois que je viens, les routes étaient très belles. Je me suis régalé dans tous les sens du terme !

Celine et Brice, eux aussi en Porsche, mais une 914 :  “Nous venons régulièrement aux rallyes organisés par nos hôtes, c’est sympa nous retrouvons des équipages fidèles, l’ambiance est assurée !

Hubert Auriol, Land Rover :  «Alexandre est aussi mon éditeur (NDLR : TDSPP, sur la trace d’Hubert l’Africain), je suis venu pour m’amuser, c’est très réussi.»

Philippe (qui n’a pas manqué un rallye) : «Le roadbook est super bien fait, nous sommes gâtés.»

Pour ceux qui souhaiteraient rejoindre les équipages sur les routes d’Alexandre, c’est ici.

Note : diffusion à la télévision de ce rallye dans Échappées Belles le  2 juin sur France 3 et le 29 juin sur France 5.

Jeremy on FacebookJeremy on FlickrJeremy on InstagramJeremy on Twitter
Jeremy
Alexandre Pierquet
Alexandre est un passionné de véhicules anciens et des belles routes de notre chère France.
Il est auteur de plusieurs livres qui vous aideront à les découvrir : le Guide de Voyages en Voiture de Collection et les Belles Routes de France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.