Bugatti Panorama Illustré des Modèles : un livre pour tenter de les reconnaître

Différencier une Brescia d’une 57 Aravis, on va dire que ce n’est pas trop compliqué si on s’est un minimum intéressé à Bugatti ou qu’on est allé s’émerveiller à la Cité de l’Automobile. Mais dans certains cas, ce livre intitulé Bugatti, Panorama Illustré des Modèles est plutôt indiqué pour vous aider.

Bugatti Panorama Illustré des Modèles

Sorti il y a une semaine aux éditions ETAI, ce livre signé Didier Bordes compte 160 pages. Le livre revient sur TOUTES les Bugatti, c’est à dire les premières, avec des tricycles motorisés, puis des autos pour De Dietrich et Deutz avant d’arriver aux productions Bugatti.

Chaque modèle est présenté avec son année de production et, quand c’est une auto, une illustration du modèle. La fiche technique est succincte, on saura si c’était une auto de route ou de compétition, la cylindrée et la disposition du moteur, l’empâtement et quelques fois les numéros de châssis.

Didier Bordes se livre à un beau travail de recensement. Et ne s’arrête pas aux “classiques” de la marque. La période italienne et la plus récente germano-française sont également au programme de Bugatti Panorama Illustré des Modèles.

C’est un livre qui se lit vite au final, peu de texte, mais qui est est plutôt à utiliser au besoin.

Ce que j’en ai pensé

Bugatti Panorama Illustré des Modèles est un livre qui me resservira c’est sûr. Il permet aussi de bien différencier les modèles, quand c’est possible, bien sûr. Certaines différences ne sautent pas aux yeux, surtout quand il faut s’en remettre à l’empattement… Mais on a surtout un vrai panorama des modèles.

Par exemple je ne connaissais pas les Types 45 et 47. Comment ça ? Vous non plus ? Et bien ces deux autos sont créées sur une base de Type 35 mais reçoivent un moteur 16 cylindres avec deux bancs de 8 assemblés en U.
Sinon la Type 53 elle vous parle ? Non ? Et bien là on est sur une auto de course à 4 roues motrices !

Par contre je ne peux pas ne pas évoquer l’icono. Autant j’apprécie l’effort fait pour l’illustrer, il est plutôt complet. Quand aucune photo n’était dispo, l’auteur n’a pas hésité à modéliser l’auto en 3D pour des rendus plutôt corrects. Et dans certains cas ce sont des croquis qui font le travail.
Mais dans certains cas, c’est un peu limite. Toutes les photos sont détourées, c’est plutôt bien fait, mais la résolution de certaines images n’est pas adaptée à un livre. Je sais qu’il est difficile de récupérer autant de photos mais certaines sont vraiment des réalisations amateurs, prises avec du matériel pas adapté, et ça se voit. Quand il s’agit de la Royale 6 vitre Park Ward, c’est vraiment dommage.

Conclusion :

Je vous le recommande pour en apprendre plus sur la marque d’une façon assez synthétique, mais si vous aimez les belles illustrations, il y a d’autres ouvrages qui feront mieux.

A retrouver chez tous les bons libraires ou sur le net au prix de 42 €.

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.