De très gros coups pour le catalogue de Leclere Motorcars à Avignon 2018

Depuis l’an dernier, c’est une des attractions du salon Avignon Motor Festival. Et cette année l’exposition des autos de la vente Leclere Motorcars à Avignon 2018 sera particulièrement immanquable. On a jeté un coup d’œil sur ce catalogue.

Salon Automédon 2018

La vente Leclere Motorcars à Avignon 2018

La vente est donc la vente officielle de l’Avignon Motor Festival. Elle se tiendra dans un des halls où se situe également l’exposition. Comme les 110 véhicules ne tiendront pas tous à l’intérieur, on espère que la météo sera meilleure que l’an dernier pour pouvoir admirer correctement ces autos. La vente se tiendra le 25 Mars.

Les stars de la vente

La grosse estimation

De belles autos avec de belles estimations, il y en a plusieurs dans le catalogue Leclere Motorcars à Avignon 2018. Une auto se détache cependant en valeur. C’est une Mercedes-Benz 300 S de 1953. Une auto qui roule régulièrement, d’origine espagnole et qui a été restaurée il y a quelques années. Elle est estimée entre 380.000 et 450.000 $.


La collection Jean-Claude Andruet

Ce sont des autos qu’on a déjà vues aux enchères. Tout ne s’est pas vendu pour autant, et on retrouve ainsi deux prototypes bleus dans le catalogue Leclere Motorcars à Avignon 2018. La première est une Lola T290 (avec le n°708). Une auto de 1972 à 4 cylindres Ford, parfaitement restaurée et estimée entre 180.000 et 220.000 €.
La seconde est une concurrent directe, une Chevron B21 de 1972, équipée elle d’un moteur BMW M12. Elle est de la même couleur et elle aussi estimée entre 180.000 et 220.000 €.

La collection Louis Nicollin

Ceux qui ne connaissent pas l’entreprise Nicollin, spécialisée dans les déchets, connaissaient peut-être Louis Nicollin, alias Loulou, le président du club de football de Montpellier. Il ne collectionnait pas que les maillots des plus grands joueurs de tous les temps, mais aussi les automobiles.

Huit autos sont concernées par cette collection. On retrouve surtout des populaires, une 4CV Découvrable (est. 13-18.000 €), une Simca Ariane 4 (6-8.000 €), une Simca Aronde 1300 (6-8.000 €), une Peugeot 403 (6500-8500 €) et une Simca 6 Découvrable (8-10.000 €).
En plus de ces cinq autos on retrouve du un peu plus haut de gamme avec une Léon Bollée Type M de 1923 en très bon état (25-30.000 €), une Monasix qui demandera une révision (15-20.000 €) et enfin une Safrane BiTurbo, la survitaminée de chez Renault, estimée entre 8 et 12.000 €.

 

Les insolites

Au rayon des insolites, le catalogue de la vente Leclere Motorcars à Avignon 2018 n’est pas si pourvu. On ressortira quand même deux lots.
On commence avec une AX de compétition, une auto prévue pour la glace avec roues arrière directrices, moteur 2 litres de 260 ch. L’auto s’est déjà engagée sur les 24h de Chamonix et c’était l’auto de Jean Marie Bigard au Trophée Andros 2012. Une curiosité estimée entre 50 et 60.000 €.

La seconde est une Marlin, une auto vendue en kit par un petit constructeur so british. Celle-ci est de 85 et équipée d’un 4 pattes Morris 1300. Particularité, elle est décorée de cristaux Swarovski. Elle est estimée entre 12 et 15.000 €.

 

Les autos de Carlos Sainz…

La vente Leclere Motorcars à Avignon 2018 réunit deux autos qu’a conduit Carlos Sainz au cours de sa carrière. La première est une auto que le pilote espagnol a conduit en 2013 sur des épreuves historiques. Cette Porsche 3.0 Groupe 4 est une auto construite par SMG en 2012. Une machine à gagner estimée entre 140 et 170.000 €.

La seconde c’est une Ford Focus RS WRC de 2002, une auto avec un beau palmarès donc, et surtout qui a été entièrement refaite à neuf ! Son estimation est en rapport : entre 210 et 260.000 €.

…entre autres autos de rallye.

 

Les deux autos de Carlos Sainz ne sont qu’une petite part des autos de rallyes (ou associées) qui sont présentées dans ce catalogue.

On commence par de belles Groupe B. La plus petite est sans contestation la Visa 1000 Pistes de 1986. Elle est en parfait état et prête à prendre la piste. Elle est estimée entre 35 et 45.000 €.
Plus connue, une Ford RS200 de 1986 elle aussi. Cette auto est de plus en plus courante aux enchères. Cet exemplaire a été complètement restaurée et reste en très bon état. Elle est estimée entre 180.000 et 220.000 €.
La seule Groupe B en V6 maintenant, avec la MG Metro 6R4. Une auto atypique dont le moteur est à refaire. Cela explique en grande partie cette estimation située entre 90 et 120.000 €.
L’Audi Quattro S1 est une replique. Basée sur un coupé, elle ne sera reconnue que des spécialistes. Elle est estimée entre 135 et 170.000 €.

Avant les Groupe B, on trouvait les Groupe 4. Et deux italiennes faisant partie de cette catégorie seront proposées :
La première est une Fiat 131 Abarth Rally de 1976. Restaurée et parfaitement fonctionnelle elle est estimée entre 180 et 220.000 €.
La seconde est une Ferrari 308 GTB de 1979. Attention ce n’est pas une Michelotti mais elle a tout des autos fabriquées par le préparateur. Elle aussi en parfait état, elle est estimée entre 165 et 195.000 €.

On termine avec des autos de rallye mais un peu plus civilisées. La vente Leclere Motorcars à Avignon 2018 en comporte plusieurs :
– Une Alpine A110 1300 FASA de 1976, en bel état, estimé entre 55 et 70.000 €
– Une Talbot Sunbeam Lotus de 1980, préparée au niveau du pont et des trains roulants, estimée entre 37 et 45.000 €
– Une Audi Quattro de 1982, à la base un coupé “long” kitté pour ressembler à une Sport Quattro en 2016, estimé entre 50 et 60.000 €
– Une Renault 5 Turbo 2 de 1985, qui n’a jamais couru et a toujours été parfaitement entretenue, estimée entre 65 et 80.000 €
– Une Lancia Delta Evo 2 de 1993, avec 150.000 km mais restaurée en état concours. Elle est estimée entre 50 et 60.000 €
– Une seconde Lancia Delta Evo 2, de 1995 celle-ci, une edizione finale avec 80.000 km, estimée elle entre 80 et 90.000 €

Maserati, De Tomaso et Citroën : trois marques bien représentées

Le catalogue de la vente Leclere Motorcars à Avignon 2018 comprend de beaux lots pour ces trois marques. Du côté du Trident, on trouve 4 belles autos… de la période pré-De Tomaso justement.
Trois autos avec le V8 des années 60 et 70, une Bora d’abord, en bon état général, sa carrosserie seule a été restaurée. Elle a été estimée entre 150 et 180.000 €.
La seconde est une Indy avec le moteur 4.2 litres, dans son état général. Le prix est plus bas, entre 90 et 120.000 € d’estimation.
La troisième V8 est une Ghibli de 72 dont le moteur a été refait récemment, elle est encore en rodage. Elle est estimée entre 210 et 250.000 €.

Toujours en V8, mais plus récent, et venu d’Italie, mais pas forcément du trident, on retrouve un Spider Cambiocorsa de 2002, en parfait état. Enfin la plus ancienne, la Maserati 3500 GT a été entièrement restaurée il y a quelques années. Son bleu d’origine est encore sur la carrosserie et l’auto est estimée entre 240 et 300.000 €.

Du côté des De Tomaso, aucune Pantera, c’est là qu’est la particularité. La première est une Longchamp de 1975, une grosse GT assez peu kilométrée vu qu’elle a passé une partie de sa vie au musée. Elle est estimée entre 50 et 70.000 €.
Toujours dans les noms français, une Deauville de 1977, bien entretenue, mais pas en état concours, elle est estimée entre 38 et 45.000 €. La dernières est une Innocenti De Tomaso de 1990, une bombinette en parfait état car restaurée récemment. Elle est estimée entre 8 et 10.000 €.

Du côté de chez Citroën, on retrouve des DS évidemment, mais aussi une XM V6 par exemple. En tout cas deux DS sortent du lot. La première c’est un cabriolet Ivanoff du nom du fabricant du kit qui permet de passer d’une berline à un cabriolet qui a tout du Chapron. L’auto est estimée entre 75 et 90.000 €.
La seconde est une vraie Chapron, une DS Majesty de 1964 qui est partie aux USA à son achat et qui est venue se faire restaurer en France. Une beauté estimée entre 70 et 90.000 €.

Une affaire ?

Pas besoin de chercher plus loin dans le catalogue. La vraie affaire de la vente, c’est la Safrane Biturbo. Un prix réduit, un ancien propriétaire connu, elle a tout pour plaire ! Et elle fera certainement le bonheur d’un collectionneur.

Le catalogue complet est à voir ici.



Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.