Historic Auto 2018, un salon à la hauteur de son patrimoine

On vous en a parlé, on devait même y avoir un coup de cœur. Historic Auto 2018, le nouveau Salon Nantais s’est déroulé ce week-end, dépassant les prévisions les plus optimistes de fréquentation. Si vous l’avez manqué, on vous emmène en balade dans les allées.

Texte : Marc et Fabien, Photos : Thibaut, Marc et Fabien

Cela faisait un an que tout se tramait en coulisse, un an que le pari de 3 hommes de créer un salon du véhicule de collection, auto-moto et locomotion, avait été lancé et, dès vendredi soir on sentait l’ambiance monter dans le XXL, nouvelle halle de plus de 1 hectare du parc des expositions de Nantes-Expo à La Beaujoire, avaient de l’allure. La qualité de ces 160 exposants permettait de s’assurer d’une belle diversité et de fait de la possibilité de toucher un public très varié aux multiples passions. Les exposants ont répondu présent, ils sont 160 à s’installer, mais on verra le lendemain si le public est lui aussi présent.

Le parking pour les anciennes d’Historic Auto 2018

Samedi 17 février. 9h00 du matin, à l’extérieur, les parkings se remplissent. Déjà, sur le parking réservé aux anciennes et véhicules de prestiges plus modernes, il y a du monde. Et cela ne fait que croître tout au long de la journée. De quoi donner envie aux incertains de passer les portes d’entrées. Certaines de ces voitures sont même plutôt rares et il est surprenant qu’elles ne soient pas à l’intérieur. Mais en entrant, on ne se pose plus cette question.

Des Ferrari comme mise en bouche

On ne sait pas si les organisateurs avaient fait un pacte avec les éléments, mais après une semaine de pluie, le temps s’est levé vendredi rendant l’installation plus sereine, et est même printanier en ce samedi, ce qui permet au public d’admirer le rassemblement de quelques Ferrari, des années 80 à aujourd’hui, et dont voici quelques superbes spécimens, à peine les guichets passés et avant même de pénétrer dans le XXL.


Historic Auto 2018 suivez le guide !

Guidés par la voix de Igor Bietry (Challenge osez Josephine à lire ici) qui animera le salon de bout en bout, les premiers pas sont prometteurs. Les premières autos sont sublimes, le XXL dévoile toutes les promesses, les stands en jettent sérieux, c’est un îlot de pros, c’est un îlot de belles carrosseries, on est vite installé dans l’histoire. A peine entrés , nous retrouvons nos amis de Décobolides avec, comme à leur habitude un stand très coloré et à l’accueil toujours aussi sympathique.

D’autres artistes et accessoiristes dont l’univers est centré sur les véhicules anciens sont également présents avec de belles choses également : peintures, sculptures, tout est bon pour célébrer la passion de l’automobile ! Le salon s’étend ainsi sur le vestimentaire, la déco, les documents, les BD, les miniatures, les dessinateurs, les décorations, les illustrateurs… Et on en oublie surement !

Les Pro de l’automobile

Question auto, les professionnels sont venus en force avec quelques-unes de leurs plus belles pièces… dans tous leurs états. De la caisse d’une Porsche 356 tout juste sortie d’un bain de cataphorèse (ou peinture par immersion cathodique), jusqu’à l’Electro-Cox, VW Cox sur laquelle le moteur thermique a été substitué par un moteur électrique. De l’Alfa Spider Coda Longa comme neuve à la Volvo P1800S dans son jus d’origine…

Une liste à la Prévert serait bien trop longue. Les photos parlent d’elles même. Et comme on ne se limite pas aux voitures entières, quelques pros de la pièce détachée sont également de la partie à Historic Auto 2018.

A côté des Pro, les associations se sont exprimées

Il est impossible de rater le Jaguar Enthousiast’Club. Pour le repérer, un ex-Jaguar de l’Armée de l’air Française trône en effet au milieu du stand ! Et les visiteurs d’attendre leur tour pour pouvoir accéder au cockpit de ce maître de l’air aujourd’hui réformé. Les Type E, C et autres félines de Coventry autour de l’avion sont indéniablement et parfaitement mises en valeur !

Les Tontons Bagnoles font quant à eux le spectacle avec autour des voitures exposées, dont une superbe Simca Chambord, une proposition de quelques extraits de films français des années 60, dont quelques scènes cultes comme celles des Tontons Flingueurs (évidemment !), 100000 Dollars au Soleil et bien d’autres.

Les Amis du Lion n’ont pas lésiné non plus avec l’exposition d’un modèle en restauration. Nous pourrions presque parler de reconstruction ! Les cuivres et laitons viennent mettre en valeur une structure en bois de frêne au cœur de laquelle trône un moteur lui aussi remis à neuf. De la bien belle ouvrage !

Moins mis en scène, mais tout aussi attrayants au niveau des thématiques et des autos exposées, les club locaux ou nationaux sont largement représentés. De Mathis à Matra Djet, ou de Simca à Porsche ou Mercedes, et bien d’autre encore, tous présentent de très jolies voitures. Nous ne pouvons pas les citer tous, mais indéniablement, leur présence met en avant l’engouement pour les véhicules anciens et la diversité que peut prendre cette passion. Mais on ne doute pas que nous reverrons tous ces clubs lors des événements locaux sur route ou des rassemblements.

Quand la locomotion ne se limite pas aux voitures

Historic Auto 2018 nous surprend ici avec la Militaria, véritable diorama échelle 1, qui présente quelques véhicules issus de la seconde guerre mondiale et comble du raffinement, les exposants sont sur leur 31 en costumes militaires d’époque.

A l’opposé, pour satisfaire les plus petits mais aussi les grands enfants que nous sommes restés, une superbe collection de voitures à pédales est présentée dans toutes ses couleurs.

Les 2 roues aussi sont dignement représentés

L’engouement pour les véhicules anciens ne se limite pas aux 4 roues et Historic Auto 2018 nous réserve de bien belles surprises sur 2 roues également ! Gérard Jolivet, figure locale de la moto, se prête volontiers à nous faire revivre sa carrière de pilote. Moins dans la puissance mais jouant sur la fibre nostalgique, l’expo du Stéphanois (Saint-Etienne de Montluc) Franck Méneret est composée d’une cinquantaine de deux roues mémorables, essentiellement de type vélomoteurs, « Solex » et équivalents tous en superbe état ! Une collection unique.

La vente aux enchères

Comme dans beaucoup de salons, la vente aux enchères est un incontournable, même si elle attire plus par curiosité que par réelle envie d’acquisition. Une vingtaine de pièces étaient présentées, allant des années 30 aux années 90, de la populaire à la prestigieuse et aux modèles préparés course, il y en avait pourtant pour tous les goûts et toutes les bourses.
Certes, ici nulle prétention de rivaliser avec Artcurial, RM Sotheby’s et consort mais le résultat de vente reste mitigé et les plus belles pièces n’ont pas trouvé preneur.

Les expositions thématiques : le clou du spectacle !

Mais pour faire d’un événement un succès, il faut des thèmes porteurs qui seront susceptibles de générer de la magie, de rendre le rêve réel. Et pour atteindre ce but, Historic Auto 2018 en présente un assortiment varié : rétrospective de la marque Maserati, les belles carrosseries, le sport automobile, les Ancêtres, et les voitures du cinéma.

Le cinéma et ses autos

Des reconstitutions de quelques scènes cultes du cinéma français pour l’essentiel permettent au visiteur de rêver. La scène mythique du corniaud lorsque la 2cv de Bourvil explose sous l’impact de la Rolls de De Funès est bluffante de réalisme tant les tôles de la Citroën sont similaires à celles que l’on peut voir sur l’écran ! Le gendarme est quant à lui dans sa Mehari, tout comme l’inspecteur Columbo sans sa femme, et quelques autres qu’on vous laisse le loisir de retrouver.


Sport auto et supercars

Entre une Renault 5 Turbo « Maxi », et une Maserati qui fut un mulet de Fangio au GP de Raffaella en Argentine en 1948, on retrouvait une dizaine de mythiques sportives, tant routières que pistardes. Petit tour du propriétaire….

Les belles carrosseries

Outre la superbe Delahaye qui a servi de modèle (et quel modèle !) à l’affiche du Salon Historic Auto 2018, quelques voitures des années 30 à 50 trônent fièrement sur leur stand. Clin d’œil, un Spirit of Ecstasy hors normes trône à côté de l’auto qui le porte en mascotte sur son bouchon de radiateur.

Les ancêtres

Ce sont quelques voitures du début du XXe siècle qui sont exposées comme pour montrer d’où est partie cette passion qui nous anime tous, visiteurs du salon Historic Auto 2018 comme vous lecteurs de News d’Anciennes. Un véhicule sans volant, avec son guidon est même là pour nous rappeler la longueur du chemin parcouru !

Le clou du spectacle : la collection Maserati Guénant

Si ce n’est le coup de génie de ce salon, c’est indéniablement un coup de maître ! Situées au centre du XXL les voitures de la marque au Trident de Sant’Agata Bolognese. Pour le visiteur, l’espace devient plus dégagé et le voilà, face à cette fabuleuse collection Maserati, qui invite à la curiosité. Voilà de quoi enrichir les connaissances automobiles de chacun ! Une vingtaine de carrosseries méconnues, notamment du grand public. Nous sommes bien loin des populaires, mais plutôt en compagnie de modèles construits en petit nombre. Rares et précieusement entretenus en contrée voisine, en Vendée, par leur propriétaire, Bernard Guénant. Bora, Ghibli, 3500GT et sa version carrossée par Vignale, Khamsin et autres anciennes autos de la Marque étaient épaulées par 2 Grandturismo GT, l’une routière et l’autre préparée course.

En espérant vous avoir fait voyager, c’est sur ces bolides multicolores italiens que nous vous laissons. Et pour connaître le coup de Cœur de News d’Anciennes sur ce salon, rendez-vous dans l’article qui lui est dédié.

Au bilan

Un carton plein niveau exposants et des visiteurs au rendez-vous avec un peu plus de 20.000 entrées sur les deux jours, Benoît, Charles, Florian et leur équipe doivent aujourd’hui savourer leur réussite, après être passés par la phase de stress intense d’avant salon, et l’étape de fatigue intense durant le week-end. Un grand bravo encore pour cette belle aventure de passionnés d’automobiles qui aiment faire partager leur passion… Et Merci Messieurs d’Historic Auto !

Fabien
Un lion et un cheval cabré m'ont fait aimer les voitures de mon enfance... Un livre, «La maîtresse d'acier» de Pierre Coutras, et des légendes, Fangio-Moss-Hawthorn, m'ont conduit à me passionner pour des bolides plus ancien.
A mon tour de partager avec vous.

13 commentaires sur “Historic Auto 2018, un salon à la hauteur de son patrimoine”

  1. Vraiment réussi, ce salon. J’étais au stand du Club Simca France : beaucoup beaucoup de gens intéressés. On attend l’année prochaine pour remettre le couvert, maintenant que l’événement est, de toute évidence, pérennisé.

    1. Et oui Jean-Claude, il est certain qu’au vu du succès on est tenté de vouloir un salon annuel. Mais attention à ne pas lasser les visiteurs, à correctement se renouveler! Mais je ne doute pas de la décision du trio organisateur qui sera à coup sûr la bonne!

  2. Super cette premiere et quoique en dises les medias la “bagnole” surtout ancienne fait toujours rever .un benevole organisateur de la bourse aux jouets de collection a la trocardiere le 15 Avril prochain

  3. Vous prenez Charles Hervouet , que nous connaissons tous par le biais de Nantes équip’auto et maintenant Autosur (La montagne 44620).
    Vous prenez également Florian Bompas , qui nous offre à nous les passionnés de VW , le Super VW festival et le Clisson vintage depuis 2017.
    Et bien-sur Benoit Chenet , qui grâce à lui et son équipe , nous sommes au courant de toutes les manifestations et autres rassemblements d’ancienne, de youngtimers etc…
    Et de ces 3 passionnés vous obtenez le magnifique salon Historic Auto !!!
    Chapeau Messieurs et surtout merci

    Longue vie à L’Historic Auto

  4. Tres bon salon auto beaucoup de vehicules magnifique, petite parenthèse manquait juste des vendeurs pros de la pièce détachés dommage , mais félicitations j espère a l année prochaine .merci encore .

  5. Chapeau !
    Comme réussite, en voici une belle. Pari largement gagné, impossible d’imaginer mieux. Pour ma part je reconnais volontiers avoir été bluffé.
    Pendant deux jours complets, nous avons vu défiler des gens heureux et pleinement satisfaits, voire comblés. Il faut admettre qu’il y avait largement de quoi l’être. A cette occasion j’ai même retrouvé de lointains amateurs perdus de vue depuis très longtemps.
    Pour connaître chacun des organisateurs, je n’étais pas inquiet, mais le résultat a dépassé nos espérances en terme d’accueil, d’organisation, et de qualité de plateau. Tout était réuni pour notre plus grand plaisir, alors un grand merci à eux pour avoir osé se lancer dans cette superbe aventure, et vivement le prochain en 2020.

Laisser un commentaire