Retromoteur 2017 à Ciney : encore plus grand

Le Retromoteur 2017 a fermé ses portes hier. L’événement belge a encore une fois été réussi. Plus d’espace, plus d’exposants, mais aussi plus de qualité.

Encore une fois le Retromoteur 2017 aura surfé sur la limite entre bourse et salon.

La bourse en elle-même est grande, très grande. Le marché couvert (que vous pourrez appeler halle aux bestiaux sans trop faire d’erreur) est immense et il est rempli. En plus un petit hall supplémentaire avait été ouvert spécialement. Les vendeurs de pièce sont nombreux, mais, pour la majeure partie d’entre eux, ce sont des amateurs qui amènent au Retromoteur 2017 ce qu’ils ont pu glaner ici ou là. Et ces vendeurs viennent de partout, Belgique évidemment, mais aussi France, Allemagne et Pays-Bas. Dans tous les cas, ils sont moins nombreux que les vendeurs de miniatures et de documentation.

Les pros sont malgré tout présents. On retrouve, encore une fois côte à côte, Classic Auto Elec et Embiellage Collector, pas mécontents du voyage, et plus loin les spécialistes Techni-Cuir et B2H (Carbus). Sont aussi présents les grands vendeurs de pièces français, Renel et Depanoto, ainsi qu’un local de l’étape, Tom Verheyden, spécialiste de la DS, tant aimée au Pays-Bas.
Globalement, par rapport à l’an dernier, reportage à voir ici, la qualité des exposants est en hausse. Cela n’empêche pas certains stands un peu spéciaux. La mode du Hand Spinner avait gagné jusqu’au Retromoteur 2017 !

Parlons maintenant des autos et motos présentes. Alors pour les amateurs de deux-roues, disons le de suite, ce n’était pas la joie. Quelques modèles étaient bien présent, mais de quoi traverser la Wallonie.
Côté autos, le parking extérieur était sympathique. Un beau parking avec des autos de toutes les années et toutes les couleurs. On notera la présence de beaucoup de youngtimers à cet endroit.



Devant Ciney Expo, le Retromoteur 2017 accueillait une place de marché où chacun pouvait venir vendre son ancêtre. Encore une fois, les youngs étaient très présentes mais quelques modèles sortant de l’ordinaire relevaient le niveau.

Pour trouver des autos d’exception, le hall était parfait. Quelques vendeurs y avaient ramené de belles autos. Là une Lancia Thema 8.32 aux côtés d’une Fiat Ritmo, plus loin une BMW 850i, quelques Porsche, des Ferrari « young » elles aussi. Bref il y avait du beau monde.
Dans la halle, quelques autos étaient également proposées à la vente… Mais pour certains, comme le propriétaire de la Mercedes Jaune Mimosas, la bulle n’a pas éclaté : il en demandait 25.000 € !

Enfin les clubs qui étaient de la partie avaient sorti leurs plus belles autos. Des Traction en grand nombre pour la section locale de la Traction Universelle, avec notamment une reconstitution d’une auto dans sa grange, ou une superbe grille de départ qui ferait penser à celle de l’Heritage Touring Cup de Spa Classic avec deux Capri et une Escort chez Ford.
En bas, le marché couvert accueillait aussi deux belles expos de club. Une pour Citroën avec moult DS et Traction, mais la Dyane, fêtant ses 50 ans, n’était pas oubliée. Plus bas, les Peugeot étaient superbes, de la 201 à la 404 Cabriolet en passant par la 309 GTi 16 et une 505 V6.

En bref, le Retromoteur 2017 était encore cette année une très grosse bourse. Pour passer au rang de salon, les expos à thème doivent être plus nombreuses. Pourquoi pas installer un plateau dédié à une marque en 2018 ?

Photos : Gaultier Vilour Photography et Benjamin

Vous aimez ? Partagez !

Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

1 commentaire sur “Retromoteur 2017 à Ciney : encore plus grand”

Laisser un commentaire