7 air-cooled qui ne sont pas des Volkswagen

Le monde de l’air-cooled est presque un pan à part du monde de la voiture de collection. Si les plus connus et les plus visibles sont les collectionneurs de Volkswagen, qui se retrouveront d’ailleurs au Super VW Fest au Mans fin Juillet, il existe bien d’autres voitures air-cooled qui ne sont pas des VW !

On vous le précise d’emblée, on se concentre sur les après-guerre, avant cela, on a eu tellement de solutions technologiques étranges qu’elles ne sont pas toutes répertoriées !

Les cousines des VW, les Porsche

Là on ne tape pas loin de Volkswagen, et même juste à côté puisque les deux marques ont longtemps été cousines avant que VW n’absorbe Porsche. Depuis l’arrivée de la Porsche 911 996, les modèles de Zuffenhausen ne sont plus équipées de moteurs à refroidissement à air.

Pourtant les premières Porsche, les 356 ont été équipées de moteurs refroidis à air, normal me direz-vous, c’était une cousine de la VW Coccinelle ! Le moteur passera de 4 cylindres à 6 cylindres avec l’arrivée de la mythique Porsche 911On retrouvera le 6 cylindres sur la Porsche 914, qui accueillera aussi un 4 cylindres VW, comme quoi, tandis que la Porsche 912 se chargera de faire perdurer le moteur 4 cylindres un peu plus longtemps. La Porsche 993 sera la dernière équipée du flat-6 refroidi à air.

Et les autos ne se sont pas arrêtées à la route, puisqu’on trouve des Porsche air-cooled en course. On peut citer les Porsche 550 et Porsche 718 RSK ou les mythiques Porsche 917 (12 cylindres) et Porsche 935 (avec un Turbo).

L’autre populaire, la Citroën 2CV, et ses dérivés

Il n’y a pas que la Coccinelle qui soit une populaire de grande diffusion à recevoir un moteur refroidi par air, il y a aussi le symbole de la populaire pas chère, la Citroën 2CV, cocorico !
Là on installe un moteur de seulement deux cylindres, à plat, avec des cylindrées très petites. Les premières font 375 cm³ jusqu’en 1959. On passe alors à 425 cm³, et en 1975 on atteint 602 cm³, la cylindrée qu’auront les 2CV jusqu’à la fin de leur production en 1990.

Les dérivées Dyane, Ami, LN ou Visa recevront aussi ce moteur. Sa philosophie sera reprise pour un moteur à 4 cylindres que l’on installera d’abord dans la GS, puis dans l’Ami Super et l’Axel. C’est même la jumelle de cette dernière, l’Olcit, qui sera la dernière air-cooled produite par Citroën !

En Italie, on a la Fiat 500

La deuche est un symbole de la France, la Fiat 500 en est un pour l’Italie. En 1953, Fiat veut une voiture plus petite que la 600 et crée la Nuova 500. La voiture s’équipe donc d’un moteur de moins de 500 cm³, 479 cm³ pour être précis, mais là on choisit une architecture étrange pour le bi-cylindres : en ligne !

La Fiat 500 est pour le coup assez peu présente aux réunions air-cooled alors qu’elle y aurait droit, et qu’en plus elle n’est pas rare puisque à plus de 4 millions d’exemplaires jusqu’en 1975 !

Panhard, les autres françaises

La marque a disparu, rachetée d’ailleurs par Citroën, et Panhard a longtemps été le 5e constructeur français. La marque produisait des autos avec des moteurs sans-soupapes avant-guerre et choisit de construire des autos avec un petit moteur bi-cylindre à cylindres opposés et refroidi par air après-guerre. En fait, la même solution que la Citroën 2CV !

Les moteurs iront de 610 à 851 cm³ et les puissances grimperont jusqu’à 60ch ! Ce n’est pas pour rien que les moteurs Panhard connaitront de nombreux engagements en course, notamment aux 24h du Mans où la marque a gagné 10 fois la victoire à l’indice, notamment avec les DB, qu’on a pu voir en nombre aux Coupes de Printemps.

La Chevrolet Corvair, l’air-cooled made in USA

Aux Etats-Unis, on s’intéresse au succès de la Coccinelle aux débuts des années 1960. On crée donc une « petite » voiture chez GM avec la Chevrolet Corvair. La voiture est lancée en 1959 et mesure 4.37m. Côté motorisation, comme chez Porsche sur la 911, c’est un flat-6 air-cooled qui propulse la voiture. Il est placé à l’arrière de l’auto.

La cylindrée du moteur ira de 2.3L à 2.7L, la puissance de 80ch à 180ch sur les dernières versions qui reçoivent un Turbo ! Les performances sont honorables, mais la voiture est jugée dangereuse et la Ford Mustang se place comme sa concurrente et marche mieux… La dernière sera produite en 1969.

Les NSU

En Allemagne, le air-cooled ce n’est pas que Porsche et VW. NSU en a fait aussi ! En 1958, NSU se réintéresse aux automobiles et sort la Prinz. Au menu, côté motorisation, un bi-cylindre 583 cm³ de 20ch placé à l’arrière. Sur le coupé Prinz Sport on arrive à 30ch.
Arrivera par la suite la Prinz 4 dont la carrosserie s’inspire des lignes novatrices de la Chevrolet Corvair, qui évoluera ensuite avec la 1000.

Là on arrive sur un moteur, toujours à l’arrière et refroidi par air, avec 4 cylindres et une cylindrée qui variera de 1.1 litre à 1.2 L. Les puissances s’étaleront de 40ch à plus de 130 ch sur les TT préparées !

Les Tatras

Très rares dans nos contrées, vous pourriez venir à un rassemblement air-cooled avec une Tatra ! La marque Tchèque avait l’exclusivité des blocs à refroidissement à air pour le Pacte de Varsovie, sur la production des camions. Dans les contrées froides, on comprend tout l’intérêt de ces productions !

Mais au niveau des autos, les Tatra sont toutes aussi particulières. Imaginez des autos de belle taille, propulsées par un V8, placé à l’arrière, et refroidi par air ! Le tout enveloppé dans une carrosserie aérodynamique !
En tout cas, dans un rasso d’air-cooled vous serez particulièrement original avec une Tatra. Si vous voulez plus d’infos sur ces engins décalés, on en trouve beaucoup sur Boitier Rouge, dont celui-ci sur la Tatra 603.

Il existe surement d’autres productions air-cooled dans le monde, sans parler des motos ou des autos dérivées des motos.

Vous aimez ? Partagez !

3 réflexions au sujet de « 7 air-cooled qui ne sont pas des Volkswagen »

  1. Ping : 7 air-cooled qui ne sont pas des Volkswagen – Restauration voitures

Laisser un commentaire