On a testé pour vous : Sebring 70, la 12e heure

A Retomobile, les stands de BDs étaient nombreux. Et comme en plus certains étaient garnis avec les auteurs, prêts à dédicacer et discuter. Du coup je me suis laissé tenter par la dernière BD de Glénat : Sebring 70, la 12e Heure.

1 : Sebring 70, la 12e Heure, le Livre

Sebring 70, la 12e heure-1

Je vous l’ai dit, il y avait à Retromobile des auteurs de chez Glenat, en l’occurrence, Christian Papazoglakis, à l’oeuvre sur les dessins et la couleur de ce livre. On avait déjà aimé son travail sur une autre BD dont on vous avait parlé, 24h du Mans 1964-1967 qui retraçait l’histoire du duel entre Ferrari et les Ford GT40.

Pour cette Sebring 70, la 12e Heure, on sort du documentaire et le scénario est l’oeuvre de Youssef Daoudi. C’est une vraie fiction qui se déroule dans un univers bien réel, sur 48 pages. La BD est sortie en Novembre dernier, c’est une BD classique, bien illustrée, avec un jeu de couleur plus terne que les dessins habituels de Papazoglakis.

2 : L’histoire

La vraie originalité de cette BD c’est qu’elle n’est pas centrée uniquement sur l’histoire de la course, mais également sur l’ambiance du moment. Les 12h de Sebring se déroulent dans un climat tendu aux Etats-Unis où la protestation contre la boucherie du Vietnam est très vive.

Le héros, c’est Julian McCoy qui pilote la Chevrolet Corvette de l’écurie familiale. L’écurie ne va pas bien, les résultats sont en régression, et une victoire de classe donnerait un vrai coup de mieux à toute la famille.
Dans la course, au milieu de la bataille impliquant les Ferrari 512 et les Porsche 917 du J. W. Automotive Engineering (une écurie dont on vous compte l’histoire ici), les pilotes de la trempe de McQueen, Siffert, Rodriguez, Cevert, Ickx ou Andretti; Julian McCoy va se battre contre ses adversaires, mais aussi contre ses propres démons.

3 : Ce que j’en pense

Une bonne BD qui sort de l’ordinaire. La fiction est bien intégrée à la bande dessinée. On est à la fois plongés dans l’histoire de la course, bien narrée, et pris dans l’intrigue des McCoy.
On se prend d’affection pour Julian et le suspens monte à mesure que les minutes rapprochant de la 12e heure de la course se rapproche. A conseiller car dans ce registre j’en redemande !

Note :  5 étoiles  Sebring 70, la 12e heure-1
Acheter : Cliquez ici
Scénario : Youssef Daoudi
Illustration : Chistian Papaglozakis
Editeur : Glénat

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire