Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la une sur News d'Anciennes

Antoine est un chasseur de trésors. Pas de pièces d’or ou d’œuvres d’art… quoi que. Il sillonne les routes d’occitanie à la recherche d’anciennes… qui attendent patiemment de reprendre la route. Ou du moins qui en rêvent ! Pour retrouver les épisodes précédents de Nos Anciennes Abandonnées, cliquez ici.

Beaucoup des anciennes abandonnées que je croise, c’est le fruit du hasard. Quelques fois ce sont des bruits de village qui me mettent sur la piste de ces belles endormies dans les bois ou dans des jardins où le propriétaire a oublié jusqu’à leur existence.

Pour ces invisibles, il a fallu un peu de travail. C’est une rumeur qui m’a mis sur la piste. Une localisation approximative, la promesse de quelques anciennes… Il a fallu dégainer les vues satellites pour en savoir plus. Pour autant les invisibles portaient bien leur nom. À peine quelques pixels révélaient la présence de carrosseries au milieu du vert de végétaux.

Appareil photo à la main, je finis par accéder au lieu. Le nez d’une Renault Frégate m’accueille. En fait c’est une Domaine, sa version break, et juste à côté l’arrière d’une seconde auto complète le tableau. Deux Frégate Domaine, deux autos fabriquées à peu d’exemplaires et presque disparues des routes, c’est une belle trouvaille.

Mais en fait le couvert végétal m’avait caché trois autres autos des vues satellites. Les invisibles sont en fait au nombre de 5. Je découvre ainsi une Peugeot 204, une Citroën Dyane et puis une Renault Colorale, celle-là même qui fut remplacée par la Frégate Domaine.

La boucle est bouclée. Ces autos devraient rester là longtemps, personne ne se souciant de leur avenir. Pourtant, relativement complètes, elles pourraient faire le bonheur de quelques collectionneurs-restaurateurs.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Nos Anciennes Abandonnées : les invisibles

Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. Pour ma part, et en tant que grand passionné; bien sur; c’est toujours un déchirement que je ressent en voyant, ou découvrant, ces belles abandonnées à leurs pauvres sorts. 3 beaux exemplaires de l’histoire Renault. Quelles pertes !!
    Elles seraient tellement belles encore, à sillonner nos petites routes françaises…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles