Collection André Trigano

La Collection André Trigano sera la star de Septembre chez Artcurial

Initialement prévue le 2 Mai, la vente de la collection d’André Trigano a été repoussée au mois de Septembre. Une vente énorme qui se passera loin de Paris avec un catalogue de premier ordre.


La vente de la collection André Trigano

C’est en fait la seconde partie de la collection André Trigano qui sera proposée le 13 Septembre à Gibel en Ariège. Tout simplement parce que les Citroën, qui composaient un tiers de la collection environ, sont déjà parties, sous le marteau de la maison parisienne à Rétromobile 2016 (les résultats sont par là).

Pour rappel la famille Trigano fabriquait des toiles de tentes dans les années 30 et le boom occasionné par les congés payés a fait leur fortune. Son frère Gilbert sera le créateur du Club Med tandis qu’André créera le réseau des campings Campéol. Au passage, si la vente se tient en Ariège, c’est que l’homme a été élu député de la circonscription. Forcément ça renforce les attaches !
André Trigano a aussi été pilote, on l’a vu au Tour de France ou au Monte Carlo. Il débute d’ailleurs sa collection en conservant deux de ses autos de course, une Traction 15 et une Austin-Healey.

Pour abriter sa collection il a créé un véritable musée personnel. Toutes les autos y sont présentées en état concours, restaurées par plusieurs personnes employées sur place ! Par contre seules quelques unes sortaient régulièrement, des révisions, mécaniques notamment seront à faire avant de les remettre sur la route.

Les stars de la collection André Trigano

LA grosse estimation

C’est elle qui fait la couverture du catalogue aux côtés de son propriétaire. La Lamborghini 400 GT 2+2 est de loin l’auto la plus chère proposée lors de la vente. Estimée entre 400 et 600.000 €, c’est une première main, en superbe état avec 33.800 km au compteur.

Des prix raisonnables !

Oui Artcurial ne vend pas que des autos à 500.000 €. En fait après la Lambo, ce sont “seulement” 7 autos sur 170 lots qui dépassent les 50.000 € ! On note aussi qu’elles sont toutes sans prix de réserve !

Dans l’ordre on retrouvera d’abord une italienne, une Lancia Aurelia B24S Cabriolet, forcément dans un bon état et affichée entre 200 et 250.000 €.
On retrouve ensuite une Facel HK500 de 1960, restaurée récemment mais dans la collection depuis 42 ans. Elle est estimée entre 120 et 160.000 €.
On enchaîne ensuite avec une autre française, une Delahaye 135 M Cabriolet “Estérel”. Une création de Guilloré, dans la collection depuis 40 ans et estimée entre 90 et 150.000 €.

Ensuite une anglaise, une Rolls-Royce Phantom V limousine en version James Young. Celle-ci a la particularité d’être dans un très bel état d’origine. Elle est estimée entre 100 et 150.000 €.
Autre anglaise, une Aston Martin DBS V8 de 1970, elle aussi en état d’origine et estimée entre 90 et 130.000 €.
Plus récente, une allemande, une Porsche 911 Carrera 3.2 SC cabriolet de 1986, encore dans son état d’origine malgré quelques bornes au compteur, estimée entre 50 et 70.000 €.
Enfin une Cadillac Série 62 Cabriolet de 1954 qui est une des plus anciennes de la collection André Trigano : il l’a acquise en 1959 ! Elle est estimée entre 50 et 70.000 € !

On notera tout de même une autre auto, pouvant dépasser les 50.000 €, mais c’est grâce à son statut d’oeuvre d’art ! Parce qu’à la base c’est une Renault 4, mais elle a été peinte par Arman, une Art Car en fait. Elle est estimée entre 30 et 60.000 €.

Les caisses carrées de la collection André Trigano

C’est donc une collection large et on y retrouve logiquement des autos d’avant-guerre.

On commence par des populaires d’alors, comme une Peugeot 201 BR Coach de 1934 qui demandera quelques travaux avant de reprendre la route (est. 2-4000 €). Même registre pour diverses Ford A dont ce coach bleu estimé entre 12 et 16.000 €.

Dans les plus haut de gamme on retrouvera une Renault Primastella de de 1933 (est. 10-15.000 €), une Delage D6-11 de 1933 (est. 18-24.000 €), une Voisin C4S Coach de 1926 (est. 25-35.000 €) ou encore une Amilcar CGSS Roadster (est. 30-40.000 €).

Des après-guerres de toutes sortes

On retrouve forcément un grand nombre d’avant guerre dans le catalogue de la vente.

On commence avec les françaises, notamment les populaires. D’abord trois autos de 1952, une Citroën Traction 11B (est. 15-25.000 €), une Panhard Dyna X86 (est. 3-5000 €) et une Simca 9 (est. 3-5000 €). Ensuite une Renault 4CV Sport de 1954 estimée entre 4 et 6.000 €.
Pour la suite on a noté une Panhard 24BT de 1966 (est. 4-6000 €), une Fiat 500 F de 1968 (est. 8-12.000 €) ou une deuche AZA2 de 1974 (est. 2-3000 €).

Pour viser plus haut en gamme, la collection André Trigano compte plusieurs Hotchkiss, dont cette Anjou 1350 de 1951 estimée entre 12 et 16.000 €, une Simca Chambord estimée entre 6 et 10.000 € ou encore une Salmson 2300 S estimée entre 20 et 30.000 €.

Niveau européennes, le choix est plutôt large. On notera par exemple une Austin A90 Atlantic Sport de 1959 (est. 12-16.000 €), une ISO Rivolta IR300 de 1966 (est. 45-65.000 €) une Coccinelle 1300 de 1969 (est. 6-8000 €), ou une Innocenti Mini Cooper 1300 de 1975 (est. 6-10.000 €).

Si vous êtes plus calé américaines, pas de soucis, il y en a. On retrouve une Cadillac 533 Imperial limousine Fleetwood de 1947, une Cadillac De Ville Cabriolet de 1966 (est. 15-25.000 € toutes les deux) ou une plus originale Pontiac Grand Safari 455ci de 1973 (est. 6-10.000 €).

Des youngs et quelques modernes

La collection André Trigano a continué à se constituer jusque récemment. Cela explique la présence de quelques autos plutôt récentes comme une Mégane CC !

Mais parmi ces d’après 2000, on notera deux lots qui n’ont rien à voir. D’abord une électrique (!) une Peugeot 106 de 2001 estimée entre 500 et 1000 €. Rien à voir avec la VW Phaeton et son gros W12 estimée entre 7 et 10.000 €.

Concernant les youngs, on note une belle diversité d’autos. On va ainsi de la Jaguar XJS V12 de 89 (est. 10-15.000 €) aux Renault haut de gamme, comme une Clio Baccara (est. 4-6000 €), Safrane Baccara (est. 2-4000 €) ou encore une R25 V6 Limousine (est. 12-16.000 €).

Et puis impossible de la zapper, la Collection André Trigano compte une Renault LeCar Van de 1981 ! Un collector estimé entre 4 et 6000 €.

Et quelques autos à restaurer

Si beaucoup d’autos sont présentées restaurées, les “réserves” de la collection André Trigano sont également proposées par Artcurial. Et là aussi on retrouve de tout !

On commence avec une 203 Berline Luxe (est. 200-400 €) et une Rosengart Ariette (est. 200-300 €) stockées à l’extérieur.

Beaucoup d’autres autos ont dormi à l’intérieur, on notera ainsi une Simca 5 Découvrable (est. 800-1200 €), une Fiat 500D (est. 500-1000 €) ou encore une Lincoln Zephyr V12 Coupé, rare en France (est. 10-15.000 €).

Toutes les autres autos du catalogue sont à retrouver par ici.

Photos : Artcurial


Benjamin on Email
Benjamin
Redac-Chef à News d'Anciennes
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos.
Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.