Clément a retrouvé sa Renault 4CV Lyonnaise, dans un parking

Clément a retrouvé sa Renault 4CV Lyonnaise, dans un parking
Benjaminhttps://newsdanciennes.com
Passionné d'automobile ancienne, il a créé News d'Anciennes en 2013 à force de se balader sur les salons sans savoir quoi faire de ses photos. Conducteur occasionnel de Simca 1100 il adore conduire les voitures des autres, dès qu'elles sont un peu plus rapides !

À la une sur News d'Anciennes

APAL Muschang, 4L ascendant rareté !

On connaît la Renault 3, la Renault 4, la JP4, et la Rodéo. Mais si on veut compléter la famille il faut chercher du...

Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la MG B d’Arthur

Après un cabriolet italien la semaine dernière, voici une anglaise. Et pas n'importe laquelle puisque Arthur a le cabriolet qui fut longtemps le plus...

Nouveau : des sérigraphies pour les amoureux d’anciennes

L'idée nous trottait dans la tête depuis quelques temps. Le salon de Rouen a été le déclic puisque nous avons trouvé LE bon partenaire...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Il y a quelques temps, au cours d’une balade Lyonnaise, Clément croisait cette Renault 4CV :




Et comme l’auto est du coin et que lui aussi, il l’a retrouvée ! Du coup on peut en dire plus sur l’auto !

Déjà, l’auto n’a que trois moustaches. Et oui, c’est un gros indices car ces moustaches chromées étaient au nombre de 6 sur les premières Renault 4CV. L’auto a donc été produite après Octobre 1953. Elle possède évidemment le moteur Renault “Billancourt”, mais ici dans sa deuxième version, le 747 cm³. Un petit moteur placé à l’arrière de l’auto. Il ne fait pas d’elle une auto pour gagner Le Mans ou le Monté Carlo, mais les victoires de classes, les constructeurs aiment ça, Renault tentera sa chance plusieurs fois !

On continue sur notre belle rouge. On voit, toujours sur sa calandre un logo ovale. Il est apparu à la proue de la Renault 4CV après Octobre 1954. En regardant à l’intérieur on reconnaît le tableau de bord que la Renault 4CV a emprunté à la Dauphine. Ça, c’est pour une auto d’après Octobre 1955.
On peut être encore plus précis. A l’arrière de l’auto on reconnaît les phares que l’auto n’a reçu qu’après Août 1956. Enfin, en regardant les roues, on trouve les jantes étoiles. Des jantes qui ont été retirées des autos en Septembre 1957. On a donc une une fenêtre d’un an pour la production de cette auto… si tant est qu’elle est d’origine.

En tout cas Clément l’a retrouvé sa Renault et elle semble plutôt bien vivre ! Si vous souhaitez voir une 4CV bouger, on vous invite à regarder notre vidéo visible en cliquant ici.

Clément a retrouvé sa Renault 4CV Lyonnaise, dans un parking

Sur le même thème

2 Commentaires

  1. bonjour ;
    une voiture qui roule au moins !! ca n as pas de prix …. les autos “placement” qu’on ne sort que pour les montrer et les revendre , jolies mais BOF !!!
    cordialement , mega

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos derniers articles

La MEP Daphné, le coupé chevronné et oublié

Quand on associe MEP et Citroën on pense à ces monoplaces en coin, bleu et blanches qu'on voit régulièrement sur des événements tels les...

Les anniversaires automobiles de 2021

2021 c'est bientôt. Et il était temps. Dommage pour les Citroën SM et GS, Peugeot 404, pour Alfa Romeo, ou la R5 Turbo. Leur...

Notre sélection de cadeaux de noël pour des passionnés d’anciennes

Même si on est loin de la frénésie de Noël avec l'ambiance actuelle, ça approche, c'est dans moins d'un mois maintenant ! Et si...

Hubert Haberbusch reçoit le Prix de la Culture de la FIVA

Le carrossier Strasbourgeois accumule les récompenses. Cette fois c'est la Fédération Internationale des Véhicules Anciens qui honore Hubert Haberbusch en lui décernant le Prix...